Jipihorn's Blog

février 15, 2006

Vecteur orienté

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 1:46

Qui se souvient des câbles Vecteur, précurseurs de la notion d’orientation des câbles ?
J’en ai retouvé une bobine dans mon fratras avec un restant de câble HP assez rigide contenant 4 monobrins couplés deux à deux à la « Starquad » et l’incontournable petite flèche discrète qui indique le sens d’utilisation…

En réfléchissant un peu, le fait qu’un câble soit directionnel me surprend un peu, mais bon. Dans ce cas, la logique voudrait qu’un fabricant cherche à réduire ou même annuler cet effet. L’indiquer clairement sur la gaine est osé, c’est tout de même affirmer haut et fort que son cable a un réel défaut !

A priori, un signal musical n’a pas plus de probabilité d’aller dans un sens ou un autre. Il n’est caractérisé comme musical que par un humain, pas pas une machine qui se contente de l’amplifier comme elle peut. Donc, même si le câble est asymétrique, il n’y a pas de raison que ce soit « mieux » dans un sens. Disons que ca serait « différent », mais en tout cas distordu… Et ca, je n’en veut pas chez moi ! Une asymétrie pourrait se caractériser par une production d’harmoniques paires (ce qui n’est pas absurde), il faut quand même que le cable en fournisse un paquet, sacrément mesurable, pour que cela s’entende. Mais cela ne tient pas, car que l’on mettre dans un sens ou l’autre, la H2 sera la même. Peut être que la H2 « négative » est meilleure que la « positive », je ne sais pas.

Par ailleurs, il n’est jamais fait mention qu’il faille tenir compte de l’inversion de polarité éventuelle de l’ampli (qui devrait en toute logique demander à mettre la flèche dans l’autre sens). Je ne parle pas des HP JBL à polarité inverse.

Sérieusement, à part dire ouvertement que le câble est défectueux, je ne vois pas quel est l’intérêt de noter un sens. Ceci explique peut-être que Vecteur ne soit plus.

Jipi.

Publicités

La logique de l\’imposture

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 1:21

Il y a quelques temps déjà, pendant une de ces émissions télévisuelles sensationalistes grand public avec divers charlatans et autres mages de tout poil, j’avais été impressionné par un d’entre eux qui avait réussi à mettre à mal le pauvre scientifique présent sur le plateau, histoire de cautionner l’aspect informatif de l’émission. Sa démonstration était brillante et sans détour. Par le fait, cette émission avait été une victoire de l’obscurantisme sur la raison dans l’esprit des téléspectateurs.
Ce talent de retournement de situation sur des principes semblant implacables m’a fortement interessé depuis ce jour et, avec le temps, j’ai pu discerner quelques constantes dans la logique de défense des charlatans.
Depuis peu, j’ai découvert quelques sites français liés entre eux aux noms assez clairs, tout à fait intéressants et très bien documentés :

http://charlatans.free.fr/index.php
http://tatoufaux.com/
http://attrape.nigauds.free.fr/

Je suis tombé d’abord sur ce dernier car il est fait une citation du syntoniseur d’OSH, mais uniquement dans la division « médecines douces ». J’ai envoyé des compléments d’information sur le recyclage de cet appareil dans le domaine audiophile et j’ai pu avoir une correspondance avec ce que je pense être le maître des lieux (qui m’avait même proposé de faire une rubrique dédiée à l’audio).

Le premier site est une merveille dans le décryptage des logiques et méthodes habituellement employées dans le monde subjectiviste obscurantiste. Une page est particulièrement intéressante à ce sujet. A lire absolument.

Mais quid de l’audio ici ? Je répondrais par un petit exercice d’application. Prenez le numéro spécial de Diapason de novembre 2004 contenant les douze pages d’anthologie non signées dédiées à Pierre Johannet et faites une analyse par exemple en parallèle cette page.

Oui, effectivement, il est facile de discerner science et pseudo-science quand on a la notice !

La prochaine fois, niveau 2 avec Peter Belt, le maître parmi les maîtres.

Jipi.

février 14, 2006

Toblerone secteur.

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 10:29

Pour faire maigrir les portefeuilles

Jipi
(En anglais, mais un excellent « site à tiroir »)

Un bon ouvrage.

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 9:16

Pour ceusses qui n’ont pas de difficultés à lire des ouvrages techniques en anglais, je recommande le pavé d’Andreas Antoniou : Digital Signal Processing (Mc Graw Hill).
L’avantage est qu’il contient à peut près tout ce qu’il faut pour aborder sereinement le monde du filtrage numérique et les méthodes associées.
Le seul reproche que je ferais est qu’il n’aborde pas les méthodes numériques de résolution des FIR à contraintes multiples superposées à la réponse en fréquence (comme une réponse en phase arbitraire ou des contraintes d’amplitude dans le domaine temporel). La méthode optimale selon les critères de Chebyshev habituellement résolue par des méthodes classiques genre Remez n’étant plus valide dans des espaces multidimensionnels (ce qu’impose l’ajout de contraintes) , le problème devient un peu plus subtil.

Néammoins, y a de quoi s’amuser, malgré le prix de ce genre de publication (environ 100 €, mais ca les vaut). D’autant plus que l’auteur met d’eventuels correctifs sur son site et est joignable via son adresse mail.

Jipi

Au secours…

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 8:53

La saint Valentin est une calamité fête mercantile populaire durant laquelle le spam télévisuel ou des réseaux s’en donne à coeur joie. Personnellement, je sauterais volontiers à la gorge des lobotomisés amoureux, mais c’est plutôt une image au sens figuré.
Ce qui n’est pas vraiment le cas de tout le monde.

Jipi.

Deux mondes, un prix

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 11:48

A ma gauche, un processeur AMD, un Athlon64 4400 X2 double coeur, cadencés à 2.2 GHz chacun, 2Mo de cache, 233 millions de transistors, 89W de dissipation.Il est sur ma table avec son énorme ventilateur fourni, il servira aux calculs FIR pour le rack dédié prévu pour cette année. Le coeur du système, le filtrage ultime avec amplitude et phase arbitraire, capable de calculer une dizaine de canaux à 192 kHz en flottant IEEE 80 bits sur des filtres de plusieurs dizaines de milliers de points. 475€

A ma droite, une ( pas deux ) 300B Western Electric, production 2005. Un équivalent approximatif d’un transistor à effet de champ. Il n’est pas sur ma table, trop cher par rapport à son utilité dans mon système. $550

Au centre, un prix comparable. Une technologie monumentale réclamant des compétences et un matériel extrême face à une technologie qui a demandé certaines compétences, à mon sens, bien moins complexes.

Et en définitive, le sentiment que l’on ne paye jamais la valeur intrinsèque des choses.

Jipi.

février 13, 2006

Farnell et la logique commerciale…

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 10:34

Farnell est un de mes fournisseurs favoris car ils ont du stock, ils sont globalement raisonnables au niveau prix (sauf les frais de port que les particuliers ont à payer) et ça va vite. Même quelque fois un peu trop…
A peine la commande partie, je m’aperçois qu’il manque un composant, un MOSFET STD3NM50 à 1€ que j’avais mis un temps fou à trouver, parmis la forêt de références possibles, pour son CISS le plus faible. Trop tard, la commande est en preparation et donc non modifiable.
« Pas de problème, faites une autre commande et dans les commentaires ajoutez que c’est un supplément à la précedente et vous n’aurez pas les frais de port à payer ».
Soit, mais impossible de la faire, cette commande : le paiement par carte bleue a un minimum de 15 €… Sont bien au courant, la-bas !

Jipi.

Un Jojo pas vraiment affreux…

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 9:01

Jojo Mayer est Suisse, probablement totalement inconnu du grand public.
Pourtant, il est un des plus grand batteur actuel et hautement respecté dans la profession. Sa spécialité réside dans l’imitation sur un instrument acoustique des grooves et sonorité électro avec toutes les difficultés techniques qui en découlent (surtout au niveau de la vitesse et des contrastes) . D’autres virtuoses ont fait ce choix de style (jungle et bass’n’drums) comme Johnny Rabb ou dans une moindre mesure Thomas Lang. Ces musiques sont assez faciles à écouter mais diabloliquement difficiles à jouer correctement.
Jojo a joué au Modern Drummer Festival 2005 et j’attends avec impatience de recevoir le DVD (ou plutôt le triple). Le site de House of drumming a mis en ligne un des morceaux de Jojo avec son groupe Nerve. Très synthétique, mais entièrement joué en live, il représente peut-être une réelle nouveauté de style et de virtuosité comme l’a été la fusion des années 80…
Habituellement créé par des DJ à partir de samples, ce type de musique tourne souvent en rond (quand elle n’est pas simpliste), mais lorsque des musiciens s’en emparent et créent les samples en direct, mixés par le DJ en temps réel, la, ca devient un peu plus intéressant…

Jipi
(Attention, la vidéo fait 98 Mo !)

Transparence…

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 8:26

Transparent Cable est une société américaine produisant des accessoires audio à la hauteur de leur prix.
Ils sont l’exemple type de l’axiome audiophile :

« Si c’est bon marché, c’est pas sérieux »

Il offrent (si je puis dire) , entre autres, le cable HP probablement le plus cher du monde, l’opus MM. Il ne faut pas se fier aux photos, la bête est assez monstrueuse, plutôt proche d’un aspirateur traineau question encombrement.
MIT, un autre « fabricant » du genre y voit une concurrence déloyale et un de leurs distributeurs a décidé de jeter un oeil sur une version économique le Reference XL SS (sic)…

Pas mal pour un cable à $9800. Pour ce prix, une résistance (à 1% quand même), une self toute pourrie, une capa polystyrène et beaucoup de plastique ( avec des zones vides pour tromper l’ennemi.. ).

Par contre, MIT reste vague sur la photo illisible de leur production au dessus de tout soupçon (normal, vu le prix).
A quand un égorgement d’un cable MIT par Transparent ?

Jipi.
(Site en anglais, mais les photos se suffisent à elles-mêmes)

Quand les résonateurs \ »raisonnent\ »…

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 8:07

OSH, une société qui a ses adeptes dans l’audio esotérique a décidé de frapper très fort !
Je le demande : pourquoi on se fait chier alors que c’est si simple , un resonateur calé sur « des critères de sonorité naturelle » !
Dommage, je suis sur que je fais partie des 10% qui ont des problèmes d’acoustique non solubles par ce système… Comme 99% des gens probablement.
Jipi.

« Newer PostsOlder Posts »

Propulsé par WordPress.com.