Jipihorn's Blog

novembre 9, 2007

Surtout ne loupez pas…

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 9:28

.. les aventures inénarrables des shadoks audiophiles.

Spéciale dédicace au Ibrikabrak…

Jipi.

Publicités

novembre 4, 2007

L\’isolation, ca se mérite…

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 5:21

Lorsqu’il faut isoler un plancher correctement, sans avoir à couler une dalle pour des raisons de masse, il n’y a pas beaucoup de solutions. La laine de verre en grosse épaisseur sous solive est souvent impossible, car il est hors de question de perdre 40 cm de plafond.
Efisol fait un produit assez léger, le vermaspha, qui semble efficace sur des épaisseurs raisonnables (5-12 cm). C’est de la vermiculite enrobée de bitume livrée en sacs de 50L. Inutile de dire que c’est un contenant faible car ça représente 5 cm de produit sur 1 m². L’installation semble très facile sur le papier : déverser une épaisseur de 1/3 de plus que le résultat final sur le sol, tasser avec des raquettes au pied, puis à la dame, placer des dalles d’agglo dessus et le tour est joué. C’est tout de même un matériau pas donné, 16€40 le sac.
C’est effectivement comme ça que ça se passe, sauf que c’est l’enfer à aller acheter (50 sacs pour 25 m², ça lasse très vite), c’est l’enfer à étaler malgré les règles guide servant à donner l’épaisseur et c’est l’enfer à tasser car ça se barre dans tous les sens si on ne marche pas parfaitement verticalement avec les raquettes.
Compter en plus que les 50L sont assez hypothétiques (10 cm étalés sur 7 m² représentent 18 sacs au lieu de 14) et que le dos est très fortement sollicité, on se retrouve à du travail de forçat qu’il est prudent de faire sur des durées assez courtes (pas plus de 2 heures d’un coup). Sinon, gare au réveil le lendemain.
Normalement, il faut que la pièce soit totalement vide, c’est beaucoup plus facile. Malheureusement, ça n’est pas mon cas et ça ajoute un coté acrobatique considérable. On se retrouve facilement cerné dans la pièce sans sortir si on ne prend pas garde à avoir un plan B de secours : il est pas possible de marcher sur la couche avant qu’elle soit tassée dans les règles.
Le damage, c’est l’enfer pour le dos et les voisins.

Reste à voir si le résultat sera à la hauteur des efforts…

J.

novembre 3, 2007

Petit article de L\’AES…

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 9:51

En septembre, dans le journal de l’AES, un article va, mine de rien, ébranler non seulement la communauté audiophile, mais aussi une partie de la communauté des ingénieurs.
Cet article démontre tout simplement, qu’il n’y a aucune différence audible entre les format haute résolution genre SACD ou DVD-A et l’honorable CD red book, différences dues à la technologie elle-même.
Les différences réelles entendues entre le CD et son pendant haute résolution sont dues à la qualité de production.
Peter Aczel en parle dans le blog de The Audio Critics. L’article très récent n’est pas encore disponible en ligne, mais ça ne saurait tarder… C’est marrant de voir que ce résultat est compatible avec ce que disait The Audio Critic il y a des années…

Dommage pour ceux qui ont retrouvé l’émotion de l’analogique dans ces supports… Ca n’était que du à la production, le numérique n’y était pour rien. Et quoi qu’ils pourront en dire, il semblerait que l’expérimentation qui a duré un an sur des centaines de tests en double aveugle soit absolument incontournable et définitive.

Bonne nouvelle en somme, manque juste simplement que la qualité des CD soit meilleure au départ, ce qui est une autre histoire. A quand la même chose avec des Mp3 à 256 kbits ou plus (vous savez, ce filtre à émotion) ?

J.

Propulsé par WordPress.com.