Jipihorn's Blog

mars 30, 2009

Un peu de lecture (bis)…

Filed under: Acoustique, Fondamentaux, Geddes — jipihorn @ 12:08

En fait, ça serait plutôt beaucoup de lecture.

Dans l’excellent et assez difficile livre d’Earl Geddes (Audio Transducers), on peut trouver une bibliographie compacte avec, chose très intéressante et beaucoup trop rare, des commentaires succincts sur les ouvrages cités. Ainsi, Geddes conseille tel ou tel ouvrage pour aborder ou se spécialiser sur tel ou tel sujet. Dans ce livre et dans ses écrits en général, Geddes cite d’une manière récurrente les ouvrages de Philip M. Morse comme étant des références absolues et d’une élégance inégalée sur les sujets abordés.

Le marketplace d’Amazon regorge de fournisseurs de livres neufs ou d’occasion qui permettent de trouver des ouvrages rares. Les livres De Morse ne sont pas trop difficiles à trouver, mais dès que l’on regarde de plus près le prix, cela a de quoi refroidir vite fait. Son œuvre majeure en deux tomes « Methods of theorical physics », près de 2000 pages bien condensées sur les champs en général, peut se trouver à plus de 900€ neuf ! Sur le marketplace, on peut trouver les volumes séparés vers 75€ la pièce en occasion et finalement, j’ai pu les trouver à 125$ les deux directement chez un libraire US qui n’a pas voulu me les vendre au départ vu les frais de ports réels bien supérieurs au tarif forfaitaire d’Amazon. Ces livres sont très lourds (7 livres, plus de 3.2 kg) et le  port  est conséquent (41.25$). J’attends un exemplaire de « Vibration & Sound » qui, lui, est étrangement trouvable à très peu cher (moins de 20$) malgré son prix neuf surréaliste.

Ils sont arrivés ce matin dans une grosse boite USPS et j’avoue que je me suis demandé jusque-là pourquoi Geddes les affectionne autant.

Ce midi, j’ai lu les 8 premières pages sur les champs scalaires. Ce livre est  un chef d’œuvre dans l’explication, le lien entre mathématique et physique et la clarté des termes employés (pourtant en anglais). En 8 pages, il donne une description parfaite de ce qu’est un champ scalaire, le gradient, les lignes normales, le laplacien tout en amenant d’une manière absolument naturelle vers les équations de Poisson. Jamais, mais jamais, je n’ai rencontré une telle concision et une telle clarté dans le texte. Et il y en a 2000 pages comme ça.

Je comprends maintenant l’enthousiasme de Geddes sur ces écrits. Du grand art, incontournable pour qui veut se pencher sur le sujet vaste des équations de propagation*.

Jipi.

* Prérequis de bases mathématiques du niveau fin de DEUG-Licence, je pense : fonctions à variables complexes, analyse vectorielle et équations différentielles.

Publicités

Un commentaire »

  1. Les réalisations semblent sérieuses effectivement.

    http://www.adamsonproaudio.com/training/

    Commentaire par Teome — avril 20, 2009 @ 7:09


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :