Jipihorn's Blog

juillet 21, 2009

Le son et l’image – épilogue ?

Filed under: Audiophilie, Informatique — jipihorn @ 6:43

Le puic-puic sur les sorties SPDIF sont morts. Qu’ils crèvent en enfer.

Changer d’alimentation n’a rien réglé, ce n’était pas ça. Pour essayer l’alim, j’ai pris un morceau au hasard (alors qu’avant je prenais toujours le même) qui, coup de bol, commençait avec un son continu. Et c’est la que je me suis aperçu que le parasite était régulier toutes les secondes à peu près. Ca sent l’application qui tourne en arrière plan avec des accès matériels (un service, un driver ou autre). Et puis, par curiosité, j’affiche le moniteur de la carte mère qui donne les états divers comme les températures, les tensions et même des onglets dédiés à l’overclocking. Et paf, comme par hasard, les fenêtres se rafraichissent exactement au même moment qu’apparaissent les parasites. Ces softs qui tapent dans le matériel pour avoir les informations bloquent un peu le système qui tente de se rattraper juste derrière, d’ou les bruits qui suivent la musique avec un retard.

Quelle saloperie. Un utilitaire fourni avec la carte mère, très utile mais qui est programmé n’importe comment et qui, bien sur, démarre avec le système… Et comme par hasard, avec la première version du BIOS, celle qui fait pas de bruit, les contenus d’information ne sont pas les mêmes.

Enfin, bref, problème réglé. Mais, selon  la règle d’or : « problème réglé, nouveau problème à régler », l’alimentation dite silencieuse  (même dans les banc d’essais) produit un petit sifflement que l’on entend parfaitement, même si on écoute un peu fort. C’est infernal.

En plus, toutes les parties du blu-ray ne sont pas lues correctement. Certaines parties, probablement codées différemment, font planter les players. On est pas sorti de l’auberge. Comme je dis, la musique sur PC, c’est pas encore pour aujourd’hui : pas assez fiable.

Néammoins, à supposer que tout rentre dans l’ordre, avoir cette source change beaucoup de choses dans la topologie d’une chaine. La sortie SPDIF directement envoyée au DCX qui pilote directement les amplis (via une petite réduction de niveaux), voila un système débarassé de quasi tout les appareils habituels. Fini les lecteurs DVD, les sources diverses, la centrale qui devient inutile (vu qu’il n’y a pas de sources à commuter ni de volume à régler). Et même, en trouvant le moyen de s’insérer dans le flux audio d’une manière sure (probablement en écrivant un renderer direct show) pour faire des filtres, on se débarasse du DCX. Donc, un PC et des amplis. Avec les deux Terratec Phase 28, ca fait 20 canaux analogiques (4 entrées, 16 sorties) et 4 Spdif (2 entrées deux sorties). C’est largement suffisant pour gérer le multicanal et le filtrage actif, avec quelques appareils analogiques genre une platine vinyl et un Revox B77. Et je compte pas les canaux de la carte intégrée (dont 8 de sortie et une entrée spdif).

Décidement, c’est trop prometteur pour laisser tomber maintenant. Une fois au point, le problème des sources audio n’est plus qu’un residu de l’histoire (sauf pour les passéistes qui continuent à se faire croire que c’était mieux avant). Les audiophiles vont-il enfin se concentrer sur ce qui est important (les enceintes et la salle) ?

Pas si sur, si j’en crois les comparaisons subjectives entre formats lossless…

Jipi.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :