Jipihorn's Blog

septembre 24, 2009

Un produit de la loire à suivre…

Filed under: Vins — jipihorn @ 1:37

Pour changer de sujet, une découverte vinicole d’un petit producteur de Loire, le domaine des Barres de Patrice Achard.

Son Savennières les Bastes (2007) est formidable pour un prix ridicule. Un joyau de l’appellation et  beaucoup moins risqué qu’une coulée de serrant…

Jipi.

Publicités

Acoupower et amarante…

Filed under: Acoustique, Bricolage — jipihorn @ 1:27

Ces quelques jours de vacances sont parfaits pour enfin construire les enceintes pour les Acoupower.

Ces 38cm sont idéaux pour une charge close entre 50 et 100L (finalement on s’en fout un peu vu qu’il y aura une transformée de Linkwitz attachée). Les enceintes font 54×54 pour une hauteur de 66cm, en fait la même taille que les précédentes.

Les panneaux massif pour des plans de travail de cuisine en amarante sont vraiment parfaits pour la construction : c’est un lamellé-collé de 34mm, très lourd et qui résonne très peu. Pour le haut et bas, du plan d’agglo de 28 est utilisé, mais on se rend compte à quel point c’est beaucoup moins inerte que le plan massif.

Pour les enceintes, plutôt que d’acheter des bois à la découpe, il est beaucoup plus intéressant de se procurer des plans de travail en hêtre, chêne ou bambou (très joli). C’est finalement bien plus économique, la finition est assurée de fait. L’amarante est vraiment une exception car, à part des planchers, je n’en ai jamais vu sous la forme de panneaux. Mais le bambou par exemple, issu de plantations gérées est superbe et pas trop cher (99€ la plaque de 250×65 cm en 40 mm chez Leroy Merlin) avec 1€ de frais par trait de coupe. A comparer aux 48€90 le m² d’agglo de 28 mm à la découpe ou quasi 100€ le m² de contreplaqué marine de 22 mm…

Toutes juste montées, elles sont encore brutes. Il n’y a pas de vis apparentes, sauf pour l’arrière démontable. C’est lourd, mais bon, c’est un peu inévitable…

Y a plus qu’à…

Jipi.

I got mail…

Filed under: Acoustique, Bricolage, Fondamentaux, Geddes — jipihorn @ 1:07

Une fois n’est pas coutume, un mail très intéressant est arrivé il y a quelques semaines. Il me permet de profiter d’un projet de revoir un sujet que nous avions abordé à propos du Raptor : la transparence de la membrane sur le retour de l’onde arrière. La possibilité que le Raptor ait une membrane beaucoup moins enclin à laisser passer l’onde arrière réfléchie par le fond était une explication plausible (parmi d’autres propriétés) des qualités du Raptor dans la zone de fréquence  bas-médium comparé aux PR33S100 Audax qui présentaient des colorations absentes avec le Monacor.

Cette explication nous semblait tout à fait logique (et bien évidement ne faisant partie d’une liste d’autres propriétés), bien que de rares traces à ce sujet soient disponibles (un truc de Hiraga et quelques textes ici ou la).

Déjà, Earl Geddes mettait fortement en doute l’audibilité de cet effet, ainsi que ceux de la résonance des caisses en général, car, si il existe, il est négligeable si les choses sont faites correctement (fabrication de  qualité et amortissement interne). Geddes étant une source d’information que je qualifierait de (très) fiable, il était nécessaire de modifier un peu les choses sur le texte (ce qui sera fait bientôt), car, finalement, les disparitions de coloration et de résonances peuvent s’expliquer par d’autres biais.

Cet internaute, M. Ripoll (que je remercie pour son autorisation à publier son message, avec quelques corrections) m’écrit ceci :

Au sein d’un labo d’acoustique sous marine, j’ai conçu pendant 25 ans des transducteurs pour sonar, c’est assez éloigne des HP, mais je connais les bases de l’acoustique

Une de mes passions est de m’amuser a construire des enceintes acoustiques, pour les mesurer, j’ai monté, voir photo, les appareils de mesure, ce qui me permet de les vérifier car je peux effectuer les mesures en champ lointain,  j’habite une villa surélevée.

Je regarde votre site depuis longtemps, et les critiques au sujet du Raptor sont si stupides, de la part de gens qui n’ont aucune notion d’acoustique, que je me permets de vous dire que je suis totalement de votre avis en ce qui concerne ce HP.

c’est le HP idéal pour générer de la basse fréquence et a tout point de vue.

Il n’y a qu’un seul point mineur sur lequel je ne suis pas de votre avis, je reprends votre texte :

  • Par ailleurs, les haut-parleurs à membrane légère ont intrinsèquement un problème qui a été rencontré dans le cas du Audax PR330S100. Comme ces membranes sont assez fines, elles sont acoustiquement transparentes et le retour d’onde arrière passera très facilement au travers.

J’ai conçu ,il y a déjà assez longtemps un transducteur ,l’équivalent d’un bass reflex voir brevet

Certaines personnes, des acousticiens mal informés, prétendaient que l’enveloppe du transducteur absolument transparente acoustiquement  «on est dans l’eau» que les ondes sonores générées a l’intérieur la traverserait ,ce qui est totalement faux.

Sinon ce transducteur ne fonctionnerai pas.

Je vais essayer de m’expliquer, en acoustique sous marine une plaque d’acier de 10 mm est totalement transparente en basse fréquence,les ondes sonores la traversent sans perte. Avec cette plaque d’acier, formons une enceinte close a l’intérieur de laquelle on générera un niveau sonore énorme ,c’est le cas de mon transducteur, et bien aucun signal sonore ne sortira de l’enceinte .

Ou un très petit signal, une fois calcule la rigidité mécanique de l’enceinte, on détermine le déplacement de l’enveloppe sous l’effet de la pression interne, et à partir de ces déplacements on calcule le niveau sonore émis.

Le cas de la transparence d’une plaque en champ lointain, n’a rien avoir avec cette même plaque si elle sert d’enveloppe, c’est physiquement totalement différent.

Mais ou je suis de votre avis ,c’est que dans le cas d’un HP, la pression interne, surtout un bass reflex agit sur le pavillon qui va se déformer ,c’est cette déformation qui gênera un signal parasite , qui altéra le signal recherché.

Pour le calculer je dois calculer les déplacements ou plutôt déformation du pavillon uniquement du à la pression interne.

Ce qui a mon avis est le plus important ça n’est pas tant l’épaisseur ,mais sa rigidité  et surtout ses pertes mécaniques ou amortissement, et la évidemment un Raptor, est mieux beaucoup, beaucoup mieux adapte qu’un HP de gros diamètre

La pression interne souvent 10 fois plus élevée que la pression émise,déforme le pavillon et la il ne vibre plus en piston, d’où distorsion, traînage etc. etc.

Évidemment ,ça n’est qu’une interprétation un peu différente de la votre, mais sans grande importance, car on retombe sur la même conclusion ,un HP , s’il a un bon rendement possède un grand pavillon et assez léger ,tout pour nuire à un bon fonctionnement.

Évidement, il y a des vérités qu’il vaut mieux ne pas dire surtout chez les audiophiles, qui ne possèdent qu’un semblant de connaissance en acoustique.

Quant a l’accord d’un BR, j’en ai mesure pas mal et effectivement, ce que j’ai lu ne correspond pas a la réalité.

Vos propos :

  • « Les paramètres du Raptor imposent des coefficients d’alignement très élevés, incompatibles avec une bonne réponse impulsionnelle ».

J’ai mesure plusieurs enceintes, alignements corrects suivant les tables, et alignements incorrects, j’ai remarque que si la courbe de réponse était assez plate même avec des fréquences d’accord très basses, le régime impulsionnel était peu affecté, je suis bien de votre avis.

Je vous remercie pour les explications que vous donnez dans votre site

Une remarque, j’ai fabrique pas mal d’enceintes sphériques, en staff, très rigides ,les résultats sont remarquables, on a du mal a imaginer que c’est le même HP que l’on écoutait dans une enceinte conventionnelle en bois ou mdf ,bien rigidifiée.

Et la encore une enceinte de petit volume ,rayonne beaucoup moins de signal parasite qu’une enceinte plus volumineuse.

Je ne suis jamais parvenu a vraiment éliminer les résonances parasites d’enceintes volumineuses au delà de 150 litres ,on peut y arriver en employant des matériaux visco-élastiques entre deux parois ,avec des feuilles de plombs ,mais quel emmerdement.

Il vaut beaucoup mieux employer un raptor avec un petit volume

sur la distorsion due a la compression a intérieur de l’enceinte ,on doit être devenu sourd définitivement avant de pouvoir l’entendre

Je vous remercie pour les explications que vous donnez dans votre site

vos propos

« sans aucune difficulté et avec un niveau consternant  » vous voulez dire conséquent ça peut prêter a confusion

Mr ripoll

Il est rare que je reçoive un courrier avec des analyses sur un (ou ici deux) phénomène. Geddes a plutôt une approche qui dit que c’est un faux problème tant que l’on fait les choses correctement. M. Ripoll est plus prudent car il est difficile de faire les choses correctement sur des grandes enceintes au niveau vibrations des parois. Il est effectivement tout à fait possible que les colorations soient dues à des déformations de membranes plus qu’à une transparence acoustique dans notre cas, car la caisse na pas changé.

Finalement, on retombe sur les mêmes conclusions :  des grandes caisses, avec des grands Hp à membranes fines pour avoir du rendement, ça pose plus de problèmes que ça n’en résout… Et puis, franchement, il faut 1/2 mètre cube pour faire du bas médium avec des voix du théâtre ? Quand je pense qu’il y a encore des gens qui tentent d’utiliser ces enceintes de foire en 2008, persuadés que ça marche mieux que le reste ? Quelle perte de temps et de moyens…

Et le Raptor, ça marche vraiment.

Merci, M. Ripoll. Voila qui fait avancer le truc.

Jipi.

PS : M. ripoll fait aussi des montages éléctroniques dont la qualité de fabrication me change un peu des trucs habituels.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.