Jipihorn's Blog

décembre 20, 2009

Modules Burson : les bonus

Filed under: Audiophilie, Coup de gueule, Electronique, Foutage de gueule — jipihorn @ 5:30

Comme promis, quelques bonus supplémentaires au billet précédent sur ces modules, avec, en prime, le double effet kiss-cool.

Commençons par la distorsion en fonction de la charge (Cliquez sur l’image pour l’avoir à la taille) :

De gauche à droite :  Burson et 5532, les deux canaux chargés de la même manière. Les résultats sont quasi identiques d’un canal à l’autre. Dans toute ces mesures, Les alimentations sont à +/-15v, données par des 7815 et 7915, sortie 100µF avec de bonnes capas Panasonic, et découplage 0.1µF entre le + et le – à proximité des AOP.  Avec cette configuration classique, qui n’est guère critiquable, certains OPA2604 (pas tous) ont eu une tendance à l’oscillation lors de la mesure du temps de montée. Le Burson est stable.

Comme nous pouvons le voir, les modules sont très sensibles à la charge en dessous de  1 kΩ. Admirons les chiffres sous 100Ω et 68Ω (Thierry n’a pas osé en dessous de peur de les griller : il n’est indiqué nulle part si ce circuit peut supporter un court-circuit en sortie), rappelons le, sous 2V RMS de sortie, très loin de ce que sont censés produire des remplaçants d’AOP standard. Nous n’allons pas nous étendre sur la comparaison avec le 5532, sous les mêmes conditions. Remarquons tout de même que ce 5532 est capable de fournir 2V RMS sous 68Ω, ce qui est son niveau de sortie maximal avant saturation ; on atteint ses limites de débit en courant. Dommage pour les modules Burson qui ont pourtant cette image de capacité en courant largement supérieure aux circuits intégrés. En fait, c’est totalement le contraire. Une petite précision tout de même : dans l’article précédent était écrit que le 5532 présentait 0.0007% de distorsion quelque soit la charge jusque 68Ω. En fait, pour être honnête, elle augmente vers 100Ω pour atteindre 0.0021% sur 68Ω. Je sais, c’est cynique.

Maintenant, une autre courbe concernant les Burson (Cliquez sur l’image pour l’avoir à la taille) :

Mais qu’est-ce c’est ? Et bien accrochez vous :  c’est la distorsion d’un canal non chargé en fonction de la charge… sur l’autre  ! Et oui, les canaux, d’une manière totalement inexplicable, interagissent entre eux  ! Ça, c’est de la conception de haut vol !

Un seul mot : bravo !

Jipi & Teepee

2 commentaires »

  1. c’est marrant, car ce lien: http://www.audioxpress.com/reviews/media/simon3112.pdf

    dit « The distortion is really 0.0007%. Burson just claims less than 0.001%. Not only is the distortion low, but the higher-order products—the ones that sound bad—are almost immeasurable…”

    Commentaire par leeperry — octobre 5, 2010 @ 11:14

    • Je vois pas en quoi c’est marrant.
      Si l’on se donne la peine d’analyser les conditions de mesure, il n’y a pas de contradictions.

      Jipi.

      Commentaire par jipihorn — octobre 7, 2010 @ 7:54


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :