Jipihorn's Blog

mai 25, 2010

Béotien et frotte-manches partie 2 : kit de détection de foutaises.

Carl Sagan, dans son ouvrage « The Demon-Haunted World: Science as a Candle in the Dark » définit ce qu’il appelle le « Baloney detection kit » (le détecteur de foutaises). Ceci se présente sous la forme d’une liste de signes caractéristiques des âneries exposées comme étant des vérités, mais qui sont totalement fallacieuses, malhonnêtes ou idiotes.

Cet ouvrage est un classique de la pensée critique et quiconque s’intéresse un peu à la science se doit de l’avoir lu. La méthode scientifique vulgarisée par un talent d’écriture rare. Malheureusement, cet ouvrage, n’est pas, à ma connaissance, traduit en français, ce qui est une honte.

Partant de ce kit, véritable boite à outil de la pensée sceptique, Michael Shermer en a publié une autre version en vidéo avec quelques variantes. Dans l’audio, ces deux versions ont des parties extrêmement pertinentes et utiles pour détecter l’imposture. En voici les principales :

1-Autant que possible, il doit y avoir des confirmations indépendante des faits : Si il n’y a qu’une personne qui affirme, méfiance…
2-Encourager les débats essentiels sur les preuves avec des tous les partisans compétents ayant des multiples points de vue. Attention au mot « Compétents » ! On parle de compétence dans le domaine !
3-L’argument d’autorité a peu de poids (il n’existe pas d’ « autorités » en science). Tout au plus il y a des experts dans un domaine qui sont statistiquement moins aptes à se tromper dans leur domaine d’expertise. Mais, avant tout, ce sont les données qui importent.
4-Lancer plus d’une hypothèse – ne pas simplement partir sur la première idée qui a accroché votre imagination. Bien sur, il faut que les hypothèses soient de la même « qualité ».
5-Essayer de ne pas trop s’attacher à un hypothèse seulement parce que c’est la votre. C’est humain, mais ca n’est pas parce que c’est votre idée qu’elle est juste. Et parler fort de son idée ne la rend pas plus juste non plus. Et critiquer les idées des autres ne rendent pas l’idée juste non plus (méthode habituelle des créationnistes vis à vis de la théorie l’évolution).
6-Quantifier, dans la mesure du possible. Quelque chose de non quantifiable n’a aucune valeur. Quantifier commence par mettre en avant l’existence du phénomène, ce qui n’est pas trivial. Autre aspect fondamental : toujours avoir une idée précise des ordres de grandeur manipulés.
7-Si il y a une chaine d’argument dans un raisonnement, tous les maillons de la chaine doivent fonctionner. Très important de ne pas oublier les prémisses, car nombre de magnifiques constructions intellectuelles sont fausses dès la première ligne à cause des suppositions (souvent non écrites explicitement) considérées par erreur comme évidentes.
8-Le rasoir d’Occam – Si deux hypothèses expliquent les données d’une manière équivalente, choisir la plus simple. Attention à bien comparer deux hypothèses ÉQUIVALENTES ! Attention aussi à la notion de « simplicité », ceci ne veut pas forcément dire plus simple à comprendre.
9-Demander si une hypothèse peu, tout du moins en principe, être falsifiable (démontrée comme fausse par un test non ambigu). En d’autres termes, est-ce testable ? Est-ce que d’autres peuvent dupliquer l’expérience et obtenir les mêmes résultats ? Fondamental. A partir du moment où une affirmation est construite pour être non falsifiable, la rejeter sans appel : on est dans une manipulation rhétorique. Le non falsifiable empêche de savoir si l’affirmation est vraie ou fausse. Dans l’audio, y a du boulot car le non-falsifiable traine dans tous les coins…

Michael Shermer ajoute celles-ci :

10-Quelle est la fiabilité de la source de la revendication ? En audio, qui est le plus fiable ? le forum public Delphi avec sa poignée de philosophes de comptoir  ou les publications de l’AES peer-reviewed ?
11-Est ce que quelqu’un a déjà tenté de réfuter la revendication ? Si personne n’a tenter d’invalider, c’est qu’il y a un problème. C’est le métier du scientifique de mettre à l’épreuve en permanence les théories.
12-Vers quoi tend la prédominance des preuves ? Si le prétendant est seul contre la convergence de preuves de « la science établie », c’est pas un complot, c’est que la revendication est fortement suspecte.
13-Est ce que le prétendant utilise les règles de la méthode scientifique ? Attention à bien différencier la vraie science à un ersatz qui en a l’apparence. La vraie science fournit des données et non des avis ou des constructions sémantiques.
14-Est-ce que le prétendant donne des preuves positives ? Très important, ca n’est pas parce que les autres ont tord que l’on a raison. Cette technique est utilisée à tour de bras.
15-Est ce que des croyances personnelles nourrissent la revendication ? C’est difficile, mais il faut se détacher des croyances. Seul les faits et les preuves ont une valeur. Avoir une conviction solide ou parler fort ne donne pas plus raison (c’est plutôt un cache misère).

Il existe bien d’autres variantes (dont celle particulièrement bien réalisée sous la forme d’un court-métrage de Brian Dunning « Here Be Dragons » à voir absolument, mais sans les sous-titres en Français pour l’instant), mais rien qu’avec ça, on peut sentir venir la foutaise de loin car il est quasi certain que ces règles seront bafouées sans vergogne, quelque fois d’une manière sincère, mais souvent par pure malhonnête intellectuelle. C’est difficile à appliquer. Cela demande de la discipline et quelque fois mettre son amour propre dans la poche. Par ailleurs, un raisonnement fallacieux peut se glisser à son insu, d’où l’importance des sources, des données et des faits. Sans cela, il est impossible de discerner le vrai du faux.

Et surtout, quand la preuve montre que l’on s’est trompé : changer d’avis. Difficile, mais l’amour propre blessé est peu par rapport au gain de connaissance que l’on a acquis.

Retenez bien ces règles, elles vont nous être utiles pour notre exemple final.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :