Jipihorn's Blog

janvier 5, 2011

Dumbass quote of the day

Filed under: Audiophilie, Dumbass, Geddes, Pavillons, Ridicule — jipihorn @ 4:27

Aujourd’hui décerné à l’incontournable Jean-Michel Le Cléac’h :

Plus comme d’habitude quelques amabilités à mon égard …(selon lui, qui manifestement n’a rien compris à ce qu’est une propagation non axiale, le trajet des High Order Modes ne pourrait pas croiser l’axe du pavillon… je dis bravo!).

Qui, manifestement, ne sait pas lire ce qui est écrit dans mon billet à ce sujet :

Si JMLC parle des HOMs tels qu’ils sont définis par Geddes, non seulement il n’a pas compris ce que c’est, mais en plus il affirme qu’ils sont visibles sur des mesures dans l’axe. Chose qui est impossible vu la définition. Geddes a souvent émis la difficulté élevé de mesurer directement le HOMs, et ceci réclame au moins des mesures en grandes quantités hors axe.

Ce qui est pourtant clair, et je défie JMLC de le faire : mesurer les HOMs directement avec une mesure dans l’axe et les discriminer du reste. Ou ai-je dit qu’elle y étaient absentes ? Non, j’ai dit qu’il était impossible de les extraire d’une mesure dans l’axe. Comment peut-il imaginer que je puisse dire une telle sottise !? D’ailleurs, je suspecte, vu sa description (« propagation non axiale », »des modes qui croisent l’axe du pavillon »), qu’il n’a pas vraiment une idée correcte de ce que c’est…

Il me serait fort agréable qu’il aille sur le  forum de Geddes et lui soumettre sa méthode géniale d’évaluation de ces grandeurs avec une mesure dans l’axe et ses outils magiques, preuves à l’appui – ça serait une avancée dans le domaine comme on en voit peu. Pendant ce temps, je prépare le popcorn, on sait jamais.

Remarquons qu’il n’a pas démenti le fond réel  du billet, à peine juste fait une diversion à coté de la plaque et geindre un peu parce que je suis pas gentil.

Jipi.

17 commentaires »

  1. Bonjour,

    Contrairement à ce que dit Jipihorn, je n’ai jamais revendiqué dans mon rapport sur les mesures de 16 pavillons effectuées à ETF2010 que leur résultats permettaient de mesurer les ondes à modes de propagation d’ordre élevé (HOMs).

    J’affirme tout au plus que certains éléments visibles sur mes spectrogrammes en ondelettes continues pour des retards inférieurs à la millisecondes correspondent à des HOMs.

    Earl Geddes lui-même parle de « very subtle time delayed echos »c’est à dire de réflexions à retard très petit.

    http://www.diyaudio.com/forums/multi-way/103872-geddes-waveguides-428.html#post2213078

    Je ne suis aucunement le premier à avoir compris que les spectrogrammes en ondelettes continues, seuls pour l’instant à pouvoir aisément mettre en évidence ces petits retards de redistribution de l’énergie dans le plan temps fréquence, permettaient de mettre en évidence les HOMs. Cela résulte d’une discussion d’un groupe de personne sur le forum DIYaudio. Voir par exemple:

    http://www.diyaudio.com/forums/multi-way/161627-horn-honk-wanted-61.html

    Il est regrettable qu’à cette occasion Jipihorn ne soit pas intervenu comme il le fait pour mon rapport…

    Parmi les indications que des éléments du spectrogramme en odelettes continues sont bien des HOMs et pas dus à d’autres phénomènes (résonances HF, fractionnement de diaphragme…) nous avons des éléments tels que:

    1) petits retards des HOMs avec le mode fondamental propagé axialement,

    2) apparition des HOMs (en général seuls les deux premiers ordres sont significatifs) au dessus d’une fréquence de coupure minimale.

    Voir à ce propos la figure 5-12 page 69 de la remarquable thèse de Michale Makarski:

    http://darwin.bth.rwth-aachen.de/opus3/volltexte/2006/1557/pdf/Makarski_Michael.pdf

    L’application des graphes en ondelettes à la mesure audio, bien qu’introduite depuis plus de 20 ans n’a jusqu’à aujopud’huir pas connu de grands développements, probablment parceque les méthodes de mesures impulsionnelle à grand rapport signal sur bruit comme celle introduite par Angelo Fraina n’existaient pas encore. Jusqu’en 2010 aucun logiciel comemrcial de mesure audio ne permet d’investiguer les retards inférieurs à la millsiecondes. Il est très probable que dans quelques années la plupart des logiciels de mesures audio seront contraints d’intégrer ce type d’analyse. Cette méthode n’en est qu’au stade des balbutiements mais de nombreuses personnes ont déjà témoigné que mon rapport leur avait fait prednre conscience de son potentiel.

    Cordiales salutations,

    Jean-Michel Le Cléac’h

    Commentaire par Le Cléac'h J.M. — janvier 6, 2011 @ 2:58

  2. Monsieur Le Cléac’h continue à surfer obstinément sur ses ondelettes et cela n’a pas l’air de provoquer de tsunami dans les esprits, à part peut-être chez les gens heureux de la secte mélaudia.
    En effet, rechercher la milliseconde dans une pièce d’habitation est une absurdité, étant donnée qu’au point d’écoute, l’énergie tardive renvoyée par les paroies du local nous propulse dans des temps au moins vingt fois plus grands. De plus, les mesures effectuées à 1m dans l’axe n’ont absolument aucun sens: qui peut prétendre écouter ses pavillons dans l’axe? Soyons sérieux, ou alors autant s’offrir un bon casque. C’est pourquoi la réponse en énergie d’un pavillon, c’est à dire le cumul des réponses en pression dans toutes les directions, a une signification autrement plus importante. De ce fait, monsieur Le Cléac’h, nous attendons toujours des mesures complètes, hors axe, des pavillons dont le profil porte votre nom.
    Même topo en ce qui concerne « votre » filtre, filtre qui se base davantage sur des considérations intellectuelles ignorantes de la pratique. Remarquons au passage, que vous évitez soigneusement de l’exploiter au delà de deux voies… Pourtant, dans le cadre d’une écoute hifi, un pavillon ne peut se passer d’un tweeter, c’est une évidence. Dans ce cas, il faut combiner le rayonnement simultané de plusieurs transducteurs sur des plages de fréquences différentes, sans oblitérer l’équilibre tonal de l’ensemble. On comprendra alors, que chaque combinaison de hps RECLAME UN FILTRE IDOINE.
    Pour résumer, quels sont les critères à respecter pour réaliser une bonne enceinte acoustique (à pavillons ou pas)? Cela passe par:
    * La maitrise de la directivité (=> réponse en énergie).
    * Mairise de l’équilibre tonal.
    * Maitrise de la distorsion.
    * Chasse aux vibrations parasites.
    * Tenue en puissance confortable.
    * Rendement confortable (pas idiophile).
    Toutes ces considérations, pour être exploitables, passent obligatoirement par le traitement du local, cela va sans dire:
    http://www.rt60.net/etude.htm
    Monsieur Le Cléac’h, sur bon nombre de forums (qui vous sont réservés), vous paraissez sûr de vous-même et dominateur. Pourtant, vos discours prouvent une incompréhension des rapports entre faits (ce que l’on perçoit dans une pièce d’habitation) et théorie. Vous ne respectez pas l’indépendance méthodologique qui caractérise toute démarche scientifique. Vous et vos acolytes (ne parlons pas du pitoyable Francis Ibre), trompez votre public au nom d’intérêts personnels.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — janvier 9, 2011 @ 7:19

  3. Francis Libre (ou Bruno G…)

    Pour toute réponse:

    http://db.audioasylum.com/mhtml/m.html?forum=hug&n=152801&highlight=ETF2010&search_url=%2Fcgi%2Fsearch.mpl%3Fforum%3Dsupport%26session%3D20101109045940

    Commentaire par Le Cléac'h J.M. — janvier 10, 2011 @ 1:09

  4. H1, H2, H3…. Sachant que (H2x1,5) ça fait aussi mal que du H3…
    Pas grand chose sur la directivité.
    Et quel intérêt de tester de vieux pavillons en ferraille des années 40 qui résonnent comme des casseroles?
    Et puis, rien que de voir la pub sur la page du site, ça fait peur…
    http://www.lessloss.com/dfpc-signature-p-199.html?gclid=CPSC7L2xsKYCFQgMfAodbUtwkA
    Je ne suis pas Bruno G. mais Fancis Libre ou « itinéraire d’un ex audiophile ».

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — janvier 10, 2011 @ 8:03

  5. Francis Libre toujours hors sujet…

    Je m’étonne que Jipihorn laisse passer des trucs de ce niveau…

    Jean-Michel Le Cléac’h

    Commentaire par Le Cléac'h J.M. — janvier 11, 2011 @ 1:40

  6. Jérôme,

    Manifestement Earl Geddes ne s’intéresse pas aux préférences culturelles en matière d’écoute et n’a rien à dire à ce sujet.

    Mieux vaut poser, sur ce même forum whatbestforum la question dans les filières qui en traitent:

    http://www.whatsbestforum.com/showthread.php?903-Are-There-Cross-Cultural-Preferences-in-Quality-of-Reproduced-Sound&p=9053&viewfull=1#post9053

    http://www.whatsbestforum.com/showthread.php?903-Are-There-Cross-
    Cultural-Preferences-in-Quality-of-Reproduced-Sound&p=9511&viewfull=1#post9511

    Egalement au sujet de la préférence pour une écoute de proximité:

    http://www.whatsbestforum.com/showthread.php?886-Near-Field-Listening-Acquired-Taste-or-Proper-Paradigm&p=8720&viewfull=1#post8720

    Jean-Michel Le Cléac’h

    Commentaire par Le Cléac'h J.M. — janvier 12, 2011 @ 8:58

  7. Monsieur Le Cléac’h, je pense sincèrement que c’est vous qui êtes hors sujet. Revenons aux faits svp: la perception des sons dans une pièce d’habitation et tout ce qui en découle nécessairement. On vous parle de directivité et de réponse en énergie, vous répondez en étalant votre science (très directive, elle) comme de la confiture, ou même plus grave encore, en citant des liens à tout bout de champ (ce qui démontre une fois de plus, que vous n’êtes pas sûr de vous). Quand la situation vous embarrasse, vous essayez de noyer le poisson en traitant d’imbéciles ceux qui n’ont pas le niveau d’un « professeur » d’université et vous profitez de votre statut en sachant pertinemment que vous maitrisez un langage style maths sup ignoré (ou presque) par la majorité de vos interlocuteurs. La formidable opportunité que vous offre la faiblesse d’esprit d’un public audiophile (complètement déconnecté des réalités), permet d’assoir votre égo et d’imposer la dictature intellectuelle sur vos forums attitrés. Le comble c’est que non content de chasser sur vos terres, vous vous permettez de le faire sur celles des autres (des terres de liberté d’expression, contrairement aux vôtres) . Il me semble cher monsieur Le Cléac’h, comme l’a déjà dit fort justement jipi, que le fait d’être professeur d’université n’implique pas nécessairement de vous soyez un bon scientifique. D’ailleurs votre comportement ne vous rend pas crédible, mais alors pas du tout!
    Point besoin d’avoir fait de hautes études pour comprendre vos intentions monsieur Le Cléac’h, toute personne dotée d’un esprit critique comprendra immédiatement que vous n’êtes pas compétent dans le domaine de l’audio parceque, premièrement, vous n’êtes pas un professionnel du son et deuxièmement, vous appliquez des méthodes de gourou qui n’ont rien à voir avec l’éthique scientifique.
    Restez donc dans votre secte et tout comme vos acolytes dans leurs intérêts personnels respectifs, continuez à pratiquer la langue de bois, à répandre votre propagande, pour plonger encore un peu plus vos fidèles dans l’obscurantisme.
    Merci.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — janvier 13, 2011 @ 9:09

  8. Encore un billet d’humeur de l’ineffable Francis Libre (Bruno G.?) qui sous couvert d’anonymat étale sa rancoeur sans un seul argument technique à avancer sauf de vagues opinions… (sur toutes les questions qu’il soulèvent j’ai déjà apporté des réponses, qu’il les cherche au lieu de me faire perdre du temps!)

    Ce genre de billet faut beaucoup de tort au blog de Jipihorn.

    Commentaire par Le Cléac'h J.M. — janvier 14, 2011 @ 4:42

  9. Je n’ai pas d’arguments techniques à apporter monsieur Le Cléac’h, vous avez raison, mais ce n’est pas nécessaire dans le cadre de cet exposé:
    livrons nous à un petit exercice de **zététique** si vous le voulez bien.
    Etre objectif c’est être obligatoirement doté d’un esprit critique. Cela permet de constater sans difficulté, que Jean Michel Le Cléac’h manipule sans vergogne des résultats théoriques, pour les travestir et les faire converger vers sa propre personne. Il utilise une tactique qui consiste à nier les faits afin d’orienter ses mesures de telle manière qu’elles « collent » avec les conclusions ses travaux. Mais en pratique, les pavillons à profil JMLC sont loin de faire l’unanimité, on l’a même constaté récemment dans la secte mélaudia (c’est un comble!). Les théories de Jean Michel ne sont donc pas validées lors des écoutes de ses pavillons. Des erreurs (volontaires..) de méthodologie en sont la
    cause.
    De plus, Jean Michel prend soin de s’adresser à un public audiophile donc à un public « facile ». Ce faisant, il trompe les gens en les bombardant d’équations sachant pertinemment que la majorité d’entre eux ne pourra pas répondre faute de bagages mathématiques suffisants (c’est beaucoup plus facile que de se mesurer à un Geddes, par exemple…).
    On remarquera également que notre Michel Houellebecq du pavillon, aime à citer Wikipédia à longueur de forum. Alors je l’invite à jeter un oeil sur cette définition:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pseudo-science
    Il nous parle souvent d’écoute de proximité, certes. Mais pour faire de l’écoute de proximité on achète une bonne paire de monitors de studio comme celle-ci:
    http://www.jblpro.com/catalog/support/getfile.aspx?doctype=3&docid=569
    Je ne pense pas qu’il vienne à l’esprit d’un ingénieur du son normalement constitué, de faire usage d’un bricolage labellisé JMLC. J’en profite pour faire remarquer qu’on parle de directivité dans ce document et que cette directivité, banni du vocabulaire de Jean Michel, doit avoir une bien grande importance.
    Je vous l’ai déjà dit monsieur Le Cléac’h, achetez-vous un bon casque…
    Vous me dites ensuite que je fais du tort au blog de jipihorn, soit. Mais chercheriez-vous le bâton pour vous faire battre? C’est en effet sur ce même blog que vous vous êtes fait un peu bousculer à juste titre non?
    https://jipihorn.wordpress.com/2008/12/14/les-ennemis-de-la-science/
    Voulez-vous que je parle d’un de ces après-midis organisés par mélaudia et de ces mises en scènes grotesques dans lesquelles vous figuriez en tant que VIP monsieur Le Cléac’h?
    Voulez-vous qu’on parle de ces écoutes à la fois irréalistes et pittoresques réalisées autour d’un cocktail anachronique de vieux matériel de sono, de filtres de pacotille dernier cri et de babioles ésotériques?
    Si je vous fais perdre votre temps cher monsieur Le Cléac’h, alors pourquoi venir sur ce blog? C’est vous seul qui perdez votre temps…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — janvier 18, 2011 @ 9:00

  10. Puisqu’il veut des arguments, je propose à JMLC de lire un article de son ami Francis Brooke paru dans l’audiophile (hé oui…) n°40 ancienne série p37-40. Le titre de cet article est « le filtre idéal » (deuxième partie). Dans un local fermé, à la position d’écoute de ses enceintes (2 à 4M pour une personne normale), Francis démontre que « jusqu’à 8KHz environ, le champ réverbéré est prépondérant; il est donc impératif, jusqu’à cette fréquence, d’utiliser la courbe de réponse en puissance ». La notion de réponse en puissance devra naturellement s’appliquer lors de la mesure des hps et des pavillons en particulier (cumul des réponses en pression dans toutes les directions). L’article date un peu (1987), mais les outils informatiques d’aujourd’hui, lorsqu’ils sont maîtrisés dans un cadre professionnel, permettent de trouver rapidement un compromis dans le choix du filtre par rapport aux hps utilisés, étant entendu que certaines combinaisons ne seront pas possibles. C’est pour cela que la mesure à 1M dans l’axe d’un pavillon si chère à JMLC, est une hérésie. Mais à la différence de Francis Brooke, JMLC ne reviendra pas sur sa mystique de gourou.
    Francis Brooke est un cas à part dans le monde audiophile, à tel point qu’on se demande ce qu’il vient faire dans ce marécage nauséabond. C’est à peu près la seule personne objective dotée de réelles compétences scientifiques en audio. La preuve de son sérieux, est qu’il n’est jamais allé faire le clown dans les diverses sectes de l’hexagone et jouer les dictateurs sur les forums. Peut-être qu’il y’ a trente ans, il n’imaginait pas que l’audiophilie deviendrait cette vaste supercherie d’aujourd’hui. Maintenant il en est réduit à essayer d’empêcher l’indécrottable Francis Ibre de raconter des grosses conneries sur le forum Elektor (bon courage Francis B.)…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — janvier 23, 2011 @ 10:49

  11. Bonjour,

    Un des problèmes assez fréquent que l’on rencontre sur Internet, c’est que des inconnus comme Francis Libre y interviennent pour de mauvaises rasions, c’est à dire des raisons personnelles.

    Une de leurs méthodes sc’est d’écrire toutes les imbécilités possibles afain que la victime de leur détestation perde beaucoup de temps à y répondre et rétablisse une plus grande vérité scientifique ou technique.

    Un exemple d’ânerie que répète souvent Francis Libre c’est en ce qui concerne le rapport entre énergie réverbérée et énergie directe (inférieur ou supérieur à 1), qui correspond à une préférence personnelle , même Earl Geddes l’affirme.

    http://www.whatsbestforum.com/showthread.php?1582-Direct-to-reverberant-ratio/page5

    « And we must understand the tradoffs here. Wide directivity increases « spaciousness » but decreases « imaging ». So if spaciousness is « prefered » to « imaging », as it usually is when reproducing a concert halls and orchestral music, then wide directivity will win for a given room when preference is the criteria. But narrow directivity in a highly breverberant small room can yield both good imaging AND good spaciousness. A wide directivity source in a room like this is a disaster. Its all about « doing the whole system » not just one aspect. »

    L’autre erreur c’est en ce qui concerne la directivité. Une faible directivité est à éviter, contreirement à ce que dit Francis Libre. Une augmentation progressive de la directivité dans l’aigu est ainsi recommandée par Earl Geddes .
    Je renvoie Francis Libre au « White paper » d’Earl Geddes sur la directivité et notamment à ma page 9.

    http://www.gedlee.com/downloads/directivity.pdf
    (A white paper by Dr. Earl Geddes, GedLee LLC )

    Voir notamment en figure 11 les courbes de réponse à 0°, 15°, 30° 45° et 60° qui montre clairement qu’en écoute stérophonique il est souhaitable que la directivité augmente avec la fréquence..

    Francis Libre est dans l’erreur complète quand il dit que je ne m’intéresse pas à un certain contrôle de la directivité même si en premier lieu je recherche pour tous les pavillons que je conçois une impédance acoustique la plus constante et résistive possible.

    Francis Libre, est toujours en retard d’un métro puisqu’il ne sait même pas qu’il y a maintenant d’autre modèles de pavillons conçus par moi que le classique pavillon axisymétrique (voir notamment le document http://www.autotech.pl/pdf/audio_en.pdf où tous les pavillons autres que les guides d’onde sphérodaux aplatis sont mes créations).

    Il pourra voir une photo du dernier né des pavillons Le Cléac’h appelé E-JMLC qui est à directivité contrôlée en suivant ce lien:

    Et analyser ses courbes de réponses et les spectrogrammes en ondelettes à:
    http://www.diyaudio.com/forums/multi-way/140190-jean-michel-lecleach-horns-91.html#post2429598

    du point de vue de la directivité ce pavillon possède un comportement très proche du comportement optimal défini par Earl Geddes (référence donné précédemment). Voir à:

    Sur un autre point, il est rare que je fasse des mesures à 1mètre, je ne le fais que lorsque la salle d’écoute est petite et mauvaise. Par contre en ce qui concerne la mesure d’efficacité même si je mesure à 2m ou plus, je la recalcule pour la présenter de manière noemalisée c’est à dire en dB SPL à 1 m et 2,83V.

    Enfin, je considère la pitoyable tentative de Francis Libre de vouloir faire croire qu’il y aurait entre Francis Brooke et moi des divergences d’approche ou d’opinion, fait encore partie de ces fameuses méthodes dont j’ai parlé au début de ce message… qui visent à appeler une longue réponse afin de me faire perdre mon temps…

    Cordiales slautations,

    Jean-Michel Le Cléac’h

    Commentaire par Le Cléac'h J.M. — janvier 24, 2011 @ 9:26

  12. Francis Libre,

    j’ai regardé le document consacré au monitor JBL que vous conseillez:

    http://www.jblpro.com/catalog/support/getfile.aspx?doctype=3&docid=569

    J’y remarque que la réponse impulsionelle de cette enceinte est très mauvaise selon mes critères…

    (pas étonnant JBL ne s’est jamais trop intéressé à la distorsion de phase…)

    Jean-Michel Le Cléac’h

    Commentaire par Le Cléac'h J.M. — janvier 24, 2011 @ 9:34

  13. Je crois que JMLC ferait bien d’aller prendre des cours chez JBL, plutôt que d’essayer de nous enfumer avec ses effets de manche habituels. En tout cas c’est clair qu’il a un lien avec un certain commerce qui n’a rien d’objectif, c’est pourquoi il continue à perdre son temps en essayant de justifier ses principes.
    Le confort d’écoute est une notion qui existe depuis un certain temps, qui a été testée et qui est admise aujourd’hui par la majorité des professionnels de l’audio. Cette notion, JMLC la balaie à longueur de forums pour, comme tout audiophile, s’acharner sur des « détails » qui ne font que travestir l’objectivité des écoutes. D’ailleurs la distorsion de phase introduite par les réverbérations du local, invalident les théories assénées par notre guru des pavillons. C’est pourquoi aucune entreprise sérieuse ne s’intéresse à ses travaux. D’ailleurs les pros ont autre chose à faire que de s’autoriser à penser dans les forums autorisés…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — janvier 27, 2011 @ 10:34

  14. Encore un magnifique message de Francis Libre!

    Le passage sur la distorsion de phase du local est à encadrer. Quelle incompétence crasse!

    Si il n’y a que ce type de ramasssis sur le blog de Jipihorn, alors passons notre chemin plutôt que de nous y salir!

    Jean-Michel Le Cléac’h

    Commentaire par Le Cléac'h J.M. — janvier 28, 2011 @ 11:44

  15. JMLC reste peu locace sur ses mesures de pavillons. Surtout, nous ne savons pas dans quel lieu ni dans quelles conditions il les fait. Il ne fournit même pas de courbe de réponse en puissance de ses pavillons. Il reste campé sur des considérations intellectuelles pour des raisons que chacun interprétera, en refusant obstinément d’admettre le contexte dans lequel seront utilisés ses chefs d’oeuvres. Un déni de réalité? Il semblerait que JMLC soit coutumier du fait, quand par exemple, lors des réunions plénières de la secte mélaudia, il se contente de lire ses transparents dans une monotonie déconcertante (ça me rappelle mes années de fac…), trônant fièrement derrière son rétroprojecteur, pour finalement ne faire aucun lien entre la théorie et la pratique. Encore, ne parlons pas de la pratique réalisées sur un mic-mac d’amplis ésotériques, de vieux matériel de sono et de filtres bricolés. Peut-on prétendre à des écoutes objectives dans ces conditions, alors que les critères audio essentiels ne sont pas respectés et que la qualité de ces écoutes n’atteint même pas celle d’une chaîne midi?…
    JMLC nous parle de l’intérêt d’un système dont la directivité augmente avec la fréquence, certes pour mieux échapper à l’influence de la pièce, mais à la fréquence de raccordement d’un pavillon avec le hp de grave, on ne peut espérer y parvenir. Francis Brooke démontre qu’en dessous de 8KHz (audiophile n°40 ancienne série), il est nécessaire de raisonner en puissance plutôt qu’en pression. C’est pourquoi les théories basées sur une unique pratique (impulsion, ect…) ne sont plus valides dans les conditions réelles d’utilisation d’une enceinte à pavillons.
    Je m’excuse auprès du maitre pour ne pas avoir consulté le catalogue de ses derniers modèles censés mieux maitriser la directivité, mais au final, leurs performances n’atteindront jamais celles d’un pavillon classique acompagné d’un tweeter convenablement filtré.
    Les pavillons à profil JMLC doivent être davantage considérés comme des « objets mathématiques » dont l’esthétique visuelle convient à une certaine clientelle éprise d’un univers sonore ésotérique.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — janvier 30, 2011 @ 1:10

  16. Tiens, il est parti? Ouf!
    Encore une fois si on parcourt les différents liens sur les pavillons JMLC, nous y trouvons essentiellement des mesures orientées vers l’impulsion et la transmission de groupe du pavillon seul. Cependant nous ne connaissons pas le comportement de ces pavillons en dehors de l’axe ni surtout ses performances au sein d’un ensemble multivoies. De plus, leur profondeur de gorge imposante, impliquant des décalages temporels hors du commun, ne permettent pas d’autre alternative que le filtrage actif (DCX 2496 pour faire genre). Et on connait bien les limites de ces filtres. En tout cas on ne met pas toutes les chances de son côté pour prétendre faire de l’écoute de proximité; question de bon sens encore une fois.
    Une enceinte C’est une synthèse qui, lorsque ses nombreux paramètres sont optimisés y compris son adaptation au local d’écoute, fait la différence avec du bricolage plus ou moins prétentieux.
    Voici un exemple de synthèse sur une enceinte de monitoring:
    http://www.a2tproduction.com/pdf/m4122.pdf
    Remarquez que dans ce complet document, on y parle de réponse en puissance qui lorsqu’elle est régulière, permet précisément de « conserver le même équilibre tonal à faible ou fort niveau », ce qui est loin d’être obtenu sur les « systèmes » DIY à pavillons, faute de compétences suffisantes de la part des concepteurs. Remarquez les mesures d’impulsions en dehors de l’axe, ect… ça c’est de la mesure qui se respecte!
    En toute objectivité, les pavillons JMLC sont parfaits pour écouter des rouleaux de cire mais offrent des défauts caricaturaux lorsqu’on passe à la stéréo dans un ensemble multivoies.
    Le problème avec JMLC et les audiopiles en général, c’est qu’il n’existe pas d’autres alternatives à leur manière de penser; leurs théories et leurs croyances ne sont que pures spéculations. Pas besoin d’écoutes ABX pour s’en convaincre.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — février 3, 2011 @ 3:55

  17. Encore du forum Audax! Avec un JMLC au meilleur de sa forme, essayant de vendre son « génie » et renvoyant à leurs chères études les cancres de chez JBL. Il est cependant encourageant de constater que sur certains forums, le maître n’a pas toujours à faire à des esclaves mentaux. Voici un débat fort intéressant sur la directivité des pavillons:
    http://www.audax.fr/forum/read.php?4,9957,page=1
    Lire attentivement les interventions de Cyrille, qui démonte point par point les prétentions de Le Cléac’h. Sont également très pertinentes, les interventions de THXRD ou de Roland. Comme à son habitude, Le Cléac’h répond par des arguments fallacieux, toujours sur un ton méprisant lorsqu’il est en difficulté. En tout cas à 350 euro la trompe Azura (à pofil JMLC pour les ignorants), c’est payer beaucoup trop cher un pavillon qui ne trouvera aucune application dans la pratique. C’est le genre d’objet qui conviendrait mieux dans une galerie d’art contemporain.
    Faut-il le rappeler encore, les activités audiophiles n’ont rien à voir avec l’audio.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — février 27, 2011 @ 5:30


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.