Jipihorn's Blog

octobre 29, 2012

Bass traps et traitements acoustiques.

Filed under: Acoustique, Bricolage, Fondamentaux, Vidéo Blog — jipihorn @ 8:31

Une description de différentes constructions de bass traps et des autres traitements efficaces qui ont été faits dans la salle d’écoute.
L’image est sombre, je n’ai pas d’éclairage correct facile à mettre en œuvre pour filmer dans cette salle.


Jipi.

21 commentaires »

  1. Merci jipi d’aborder l’épineux sujet du traitement acoustique, sujet négligé voir ignoré par la majorité des audiophiles. Cela peut se comprendre: difficile de concilier ce qui
    représente 80% d’une écoute « haute fidélité » avec la salle de séjour. Il aurait été intéressant de nous montrer les courbes de réponse de ta pièce avant et après traitement,
    ainsi que le temps de réverbération du local traité en fonction de la fréquence. Outre les résonances du local, il ne faut pas négliger celles provoquées par les enceintes elles-
    mêmes, surtout si elles prennent des dimensions incompatibles avec le volume de la pièce (effets de sol des hps de graves placés trop bas, vibration des caissons souvent
    volumineux, difficultés de placement ect…). En corrélation avec le local, il y’a également un élément incontournable: le filtre répartiteur de fréquences (actif ou passif) qui
    doit garantir une réponse en énergie du système la plus régulière possible afin de maintenir un équilibre tonal idéal si on ne veut pas faire sonner l’ensemble comme de la
    vulgaire sono avec cette irrésistible envie de pousser le volume tellement l’ensemble est déséquilibré… Réponse en phase, transmission de groupe, distorsions, maîtrise de la
    directivité donc de la réponse en énergie… En ce qui concerne les systèmes à pavillons, l’équation n’est pas simple voir impossible à résoudre si on multiplie le nombre de
    voies (c’est pourtant une tendance qui se banalise en DIY et qui se concrêtise par une qualité d’écoute inversement proportionnelle au nombre de voies). Vous remarquerez que les
    monitors à pavillon dépassent rarement deux voies. Ils équipent les grandes cabines de studio et sont destinés aux écoutes en champ lointain (TAD TSM1/2):
    http://www.thevintageknob.org/AJW/TAD88/TAD88.html#
    Tout comme pour la réalisation d’un filtre répartiteur de fréquences, le traitement acoustique ne se fera pas au petit bonheur la chance et les abaques sur l’acoustique qu’on
    trouve sur divers sites, ne pourront donner que quelques indications sommaires mais ne remplaceront pas des séries de mesures complètes in situ, réalisées avec des logiciels
    puissants et des micros professionnels parfaitement calibrés. Et ce sont les interprétations de ces mesures qui permettront un traitement acoustique approprié (c’est un travail
    hors de portée de l’amateur je pense). Question de méthodologie à respecter là encore si on ne veut pas se contenter d’approximations voir sombrer dans la caricature (les
    délires de fétichistes audiophiles):
    http://francois.mastroiannidiy.pagesperso-orange.fr/M%20Rogerro.htm
    Voici quelques liens utiles pour se familiariser avec le vocabulaire de l’acoustique:
    http://www.lafontaudio.com/criteres.htm
    http://franck.ernould.perso.sfr.fr/placenc.html
    http://www.acouphile.fr/index.html

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 3, 2012 @ 4:17

  2. Oui merci pour cette vidéo qui fait surtout bien comprendre l importance de la liberté de la membrane et l étanchéité du bass trap.
    Effectivement, malgres la qualité audio de la vidéo, la différence acoustique des deux pièces saute au oreille.
    Pour la facon d intégrer la membrane, ne serait il pas possible de la suspendre a la planche du haut du cadre…, cette planche plus profonde de epMembrane+5mm, donc pour une mise en avant de cette planche, pouvoir suspendre la membrane et laisser 5 mm de vide entre les trois autre planche et la membrane pour la liberté de celci et laisser place a un systeme d étanchéité. Vous me comprenez ?

    Et oui il aurai était intéressant d approfondir le sujet, au moins parler des résonance modales…

    Merci encore en tous cas

    Commentaire par Caumont Dimitri — novembre 12, 2012 @ 1:07

  3. Jici,
    Un problème de basse ce n’est pas simple à régler. Ces panneaux m’intéressent au plus haut point. Un ami s’interroge et me dit : une membrane accordée est ce qu’il y a de mieux pour la basse mais ça ne joue que sur 1 seule fréquence.

    Qu’en est-il exactement ?

    Richard

    Commentaire par Richard Dufour — juillet 26, 2013 @ 2:53

  4. En fait, il n’existe pas physiquement de système accordé sur « une fréquence ». Dans un système pratique, le (ou les) coefficient(s) de qualité sont les paramètres fondamentaux qui régissent la plage de fréquence sur laquelle un système va réagir.
    Pour le traitement acoustique, pour les basses, on a en gros deux systèmes : les résonateurs d’Helmholtz ou les bass-traps (membranes). Le premier cas est réellement un système accordé à coefficient de qualité élevé (efficace sur bande passante étroite). Son seul problème est que la taille d’ouverture conditionne l’efficacité et je ne vois pas comment on peut faire quelque chose de réellement efficace avec de tel résonateurs.
    Le bass-trap n’est pas stricto-sensu un résonateur mais un absorbeur masse-ressort. Le coefficient de qualité est beaucoup plus faible et son impact est plus large, tout en étant moins efficace par définition, d’où la contrainte d’avoir la plus grande surface possible pour compenser.
    L’idéal est d’en avoir un certain nombre qui ont des dimensions physiques différentes comme par exemple 3 valeurs de profondeur. Ça fournit un encore plus grande zone d’efficacité. Dans mon cas, ils fonctionnent dans la zone complète 20-200Hz d’une manière ou d’une autre avec deux épaisseurs différentes.

    Commentaire par jipihorn — juillet 26, 2013 @ 3:46

  5. Jipi,

    Je comprend que tu suggères une profondeur différente par panneau. Est-ce bien le cas ? Si non, vue la dimension de ces panneaux, est-ce qu’une profondeur variable par panneau, comme un diffuseur par exemple, améliorerait l’efficacité et l’étendue de traitement ?

    Ceci dit, trop souvent, la basse sort de la pièce. La basse est bonne et raisonnable à l’écoute dans la pièce mais à l’extérieur, il faut visser les cadres aux murs et les assiettes dans les armoires tant ça vibre. Est-ce que tu as noté ce phénomène chez toi ? Depuis la pose de tes bass traps, est-ce que tu as noté un meilleur contrôle de la basse à l’extérieur de la pièce ou cela n’a strictement rien changé ?

    Au plaisir de te lire,

    Richard

    Commentaire par Richard Dufour — juillet 28, 2013 @ 1:24

  6. Merci pour la clarté des explications et le pragmatisme général qui domine ce blog. Pour rebondir sur le bass trap, s’il est important que la membrane
    soit le plus libre possible, ce qu’elle n’est pas lorsque fixée en totalité sur la périphérie, pourquoi ne pas pousser le concept à son maximum de la
    manière suivante:

    – suspendre la membrane sur le cadre avec un système de fils (polypropylène, nylon ou autre) au lieu de tasseaux fins,
    – la maintenir en bas avec le même système,
    – recouvrir avec les même suspensions en Skaï que sur les côtés pour assurer une étanchéité totale.

    On peut se demander si le bass trap n’en serait pas plus efficace et apériodique. Cordialement.

    -Rémy-

    Commentaire par BOULAIS — octobre 1, 2013 @ 10:16

  7. C’est tout à fait faisable, mais c’est plus difficile. La masse suspendue donnera toute la contrainte du poids en haut et rien en bas (les fils ne feraient que placer le tout). Maintenant, les fixations telles que je les ai faites donnent très peu de contrainte de flexion car c’est fait très proche du bord et le joint reste souple. Il faut voir que les points haut et bas sont théoriquement fixes et dont, il y a très peu de contraintes dans ces zones. La flexibilité est beaucoup plus critique sur les cotés.
    Néanmoins, pour ceux qui voudraient faire des bass-traps horizontaux, la fixation sera sur les cotés et les suspensions en haut et bas. Une suspension globale pourrait se faire sur des bass-traps au plafond, en utilisant une suspension plus dure.

    Y a probablement plein de solutions plus ou moins faciles à mettre en œuvre, c’est juste une question d’imagination.

    Commentaire par jipihorn — octobre 1, 2013 @ 11:33

  8. Si je peux tenter ce parallèle, bien que de finalité acoustique différente, le mode vibratoire d’un bass trap serait donc plus assimilable à un tweeter à ruban (extremités bloquées, bords latéraux libres) qui vibre comme une « corde plate », qu’ à un HP Rice Kellog (périphérie totalement libre) qui bouge comme un piston ! -Rémy-

    Commentaire par BOULAIS — octobre 1, 2013 @ 2:01

  9. C’est exactement ça, ils sont excités principalement par certaines ondes stationnaires de la pièce (pas tous les modes malheureusement). D’ou l’intérêt d’en avoir sur la longueur de la pièce pour gérer les modes les plus faibles. Ils seraient inefficaces en tant que piston car ça n’est pas comme ça que l’energie est distribuée dans la pièce (à part le mode 0 qui est le continu mais qui n’existerait que dans une pièce totalement hermétique)

    Commentaire par jipihorn — octobre 1, 2013 @ 2:09

  10. Salut !

    Je trouve ta vidéo très intéressante, tout le contraire de ce que je pouvais penser, je m’imaginais surtout une pièce la plus inerte possible avec des absorbeurs et des diffuseurs répartie ça et là.
    Dans mon prochain appartement, j’aimerais bien me lancer dans la fabrication de ce type de bass trap, Thierry utilise une version démontable, tu veux dire qu’elle n’est pas fixer au mur en faite ? Il faut alors partir sur une boite hermétique puisqu’on n’utilise plus le mur comme couvercle ? Cette solution me plairait bien, mais est-ce aussi efficace ? Comment les placer ? Simplement poser au sol ? Concernant les plaque de plâtre ajouré, j’ai fait quelque recherche sur internet et impossible d’en trouver, tu ne sais pas ou je pourrais en trouver ?

    Autre question, pour la fabrication de basstrap, des calculs de surface sont obligatoire ?

    Commentaire par Bruant — décembre 16, 2013 @ 12:08

  11. Merci pour cette vidéo.
    Mon but est de faire un home studio dans mon grenier pour mixer des chansons ou composer.
    Et maintenant je suis perdu, tout ce que j’ai vu la http://www.colsound.fr/fr/12-traitement-acoustique
    c’est du pipo alors ????

    Merci jipi

    Commentaire par Peppito — janvier 23, 2014 @ 12:19

  12. Ça n’a aucun effet en basse fréquence tout simplement.

    J.

    Commentaire par jipihorn — janvier 23, 2014 @ 8:17

    • Un grand merci Jipi pour ta générosité et c’est dingue comme on peut se faire avoir avec le commerce.

      Commentaire par Peppito — janvier 23, 2014 @ 11:50

  13. Salut Jipi
    Pour la membrane, est ce que du vinyl est aussi efficace qu’une plaque en bois ?
    http://www.homecinema-fr.com/forum/acoustique/traitement-control-room-et-choix-d-un-diffuseur-diy-t29966716.html

    Commentaire par Peppito — février 1, 2014 @ 9:46

  14. salut jipi, est il obligatoire de mettre une membrane en bois ? Car dans pas mal de tuto expliquant la fabrication de bass trap, ils utilisent un simple tissu tendu

    Commentaire par Tom — juin 26, 2014 @ 3:17

  15. Ce ne sont pas des bass trap, juste des amortisseurs qui fonctionnent sur un tout autre principe.Il sont en général inefficaces en basse fréquence.
    Par contre, ça n’est pas forcement du bois, il faut que ce soit une masse suspendue. La planche de bois est le plus pratique en fait.

    Commentaire par jipihorn — juin 26, 2014 @ 4:35

  16. quel est donc le bon compromis entre basstraps et amortisseurs ?

    Commentaire par Tom — juin 26, 2014 @ 5:36

  17. concernant les diffuseurs, ou est il judicieux de les placer par rapport a l’endroit d’écoute ? plafond ? dans le dos ? sur le mur derrière les enceints ?

    Commentaire par Tom — juin 26, 2014 @ 5:41

  18. Il n’y a pas de compromis, ils ne servent pas à la même chose.
    Les diffuseurs sont souvent inutiles, le mobilier suffit souvent. Si vraiment la salle est nue, sur les cotés. Mais l’effet est plus limité qu’on pourrait croire (à moins d’en mettre beaucoup, avec un minimum de profondeur).

    Commentaire par jipihorn — juin 26, 2014 @ 6:46

  19. Hello Jipi
    Je me suis construit un studio de composition et mixage de musique sur Merignac (c est mon métier). J ai un gros pb d ondes stationnaires à 64 Hz (-12db au point d ecoute). Du coup j’ai assez envie de partir sur la construction et l installation de bass traps comme tu l expliques ici. J ai cru comprendre que tu es dans région bordelaise aussi. Serait il éventuellement possible de te poser qques questions et eventuellement de passer voir ton ionstallation pour éviter les erreurs dans la construction et le placement ?
    Connaitrais tu sinon un bon acousticien dans la région qui pourrait m’aider dans l amélioration de mon local de travail à un tarif raisonnable ?
    Amicalement,
    Laurent.

    Commentaire par laurent — novembre 21, 2014 @ 6:21

  20. Hello jipi, j’ai fait dans ma salle tout le mur arrière en basstraps comme les tiens, c’est tres bon, ma salle fait 6x4x2m10 sous plafond que ferais tu au plafond? J’envisage de faire d’autres basstraps suspendus sur tout l’avant genre 120cnx4m tu en pense quoi?

    Commentaire par Lépy Patrice — janvier 4, 2015 @ 5:13


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.