Jipihorn's Blog

novembre 1, 2012

Exemple de panne de condensateur électrochimique.

Filed under: Bricolage, Electronique, Fondamentaux, Vidéo Blog — jipihorn @ 9:15

Voici un écran en parfait état dont le rétroéclairage ne veut plus démarrer. Pourquoi le jeter avant de vérifier si il serait réparable ? Jetons un coup d’œil pour voir ce qu’il en est. Un petit dépannage très simple d’une panne ultra courante.
Le condensateur est mis temporairement en attendant de recevoir une version à la bonne valeur. Celui qui a été laissé dedans est un poil trop faible à priori, même si ça marche.


Jipi

Publicités

2 commentaires »

  1. Pour faire suite à cette petite vidéo qui s’adresse au plus grand nombre,
    un document édifiant à propos de la fragilité de condensateurs électrolytiques asiatiques et sur son origine :
    http://www.diyaudio.com/forums/everything-else/169516-tale-bad-capacitors-taking-company-down.html
    Cordialement.

    Commentaire par forr — novembre 2, 2012 @ 12:45

  2. Cyril Bateman qui a longtemps travaillé pour une grande fabrique britannique de condensateurs a publié à partir de 2003 dans Electronics World une série d’articles sur les condensateurs, à commencer par une analyse des électro-chimiques.
    Il a proposé un kit complet d’un tangente-delta-mètre, la tan-delta étant le rapport de la résistance équivalente série, ESR en anglais, à l’impédance du condensateur à une fréquence qui semble standard, 100 Hz.
    Je l’ai acquis tout d’abord à des fins de vérification de condensateurs de flashes électroniques de studio qui avaient beaucoup servi durant une trentaine d’années (pas un seul à rejeter) puis de divers appareils et de stocks d’electro-chimiques que j’avais amassés ou que l’on m’a donnés.
    Dans l’ensemble, très peu de symptômes de faiblesse.
    Ceux des alimentations sont ceux qui souffrent le plus mais c’est aussi variable que très peu prévisible. Je suis tombé sur des condensateurs dont la valeur paraissait avoir augmenté avec le temps !

    J’ai relaté mes investigations dans ce fil du forum Audax qui contient par ailleurs quelques renvois vers des liens intéressants.

    http://www.audax.fr/forum/read.php?4,17054,20869,quote=1

    Le sujet des électro-chimiques réserve pas mal de surprises.
    Personnellement, je les trouve dans l’ensemble nettement meilleurs que la réputation qu’on leurs a faite et les bipolaires assez remarquables.

    A remarquer dans le blog que la valeur des condensateurs, nominalement de 47 µF, ne s’en écarte guère !

    Lu dans Pease cette anecdote amusante :
    une ESR minuscule, à l’instar de celle du plus petit 47 µF présenté, a été à l’origine de problèmes en sortie de régulateurs de tension intégrés, ils les mettaient en oscillation.
    Leur charge capacitive n’était pas assez amortie par l’ESR. La perfection peut être l’ennemi du bien, une capacité étant toujours prête à s’accoupler avec tout ce qui peut ressembler à une inductance pour rentrer en oscillation. Pour l’éviter on est parfois contraint de rajouter en série avec elle une résistance de faible valeur.

    Cordialement.

    Commentaire par forr — novembre 16, 2013 @ 12:06


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :