Jipihorn's Blog

mars 2, 2014

Le mythe des diodes rapides en audio

Filed under: Audiophilie, Electronique, Fondamentaux, Test & mesure, Vidéo Blog — jipihorn @ 10:21

Ce sujet m’a été proposé par Francis Brooke dont je conseille le site :
http://sites.google.com/site/francisaudio69
par la masse d’information de qualité que l’on peut y trouver.

Est-ce que ces fameuses diodes rapides sont justifiées en audio, et finalement qu’est ce que c’est que cette notion de rapidité ?
On va voir un peu ce qu’est le temps de recouvrement inverse et essayer de voir l’effet sur un montage ultra simple.
Je ne parle pas dans la vidéo du temps de recouvrement direct (le temps que la diode met à conduire) qui est beaucoup plus court et qui est un paramètre fondamental dans les très forts courants. Pour quelques informations supplémentaires sur ce paramètre, on peut par exemple regarder la vidéo avec Jim Williams (http://www.youtube.com/watch?v=7Ld8ms3h6w8). Mais on n’est vraiment pas dans un contexte audio.

Jipi.

Publicités

65 commentaires »

  1. Bravo et merci.

    Commentaire par Alain — mars 3, 2014 @ 1:21

  2. Francis Brooke a eu l’intelligence de ne pas se fourvoyer dans le système gourouesque du milieu audiophile. Contrairement au défunt JMLC, il n’a pas donné son nom à un profil de pavillon ou à un filtre pour se faire mousser sous prétexte qu’il est ingénieur ou prof, mais il a écrit quelques très bons articles dans l’ancienne série de l’audiophile (il n’y avait que ça à lire d’ailleurs), je pense notamment à ses études sur les filtres parues dans les numéros 34 & 40 de la revue mythique. Son site est très fourni, un peu trop à mon goût, il aurait peut-être fallu trier les liens pour en faire ressortir l’essentiel. Mais bon, bravo tout de même! Bravo également pour cette nouvelle démo sur les diodes.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — mars 9, 2014 @ 5:44

  3. Vraiment une très bonne vidéo et un très bon site que je viens de découvrir. Enfin quelqu’un qui fait des vidéos explicatives de qualités (et pas seulement de présentation d’un projet). J’ai beaucoup appris sur les diodes beaucoup plus que ce que j’ai pu faire récemment en école d’ingénieur.
    Merci encore !

    Commentaire par Imbert Jordan — mars 19, 2014 @ 11:35

  4. Une excellent vidéo ! J’adore le passage de 100KHz à 50Hz…Magic !

    Commentaire par Toto — mars 21, 2014 @ 10:21

  5. Cette vidéo sur les diodes provoque des pics jusque sur le forum Elektor où les bourrins de subjectivistes s’en donnent à coeur joie:
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156004&t=2699430
    On retrouve notre ami Jacques en pleine polémique qui fini par avouer: « Personnellement, j’utilise des diodes classiques dans mes montages. » Alors pourquoi tant de haine?

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — mars 23, 2014 @ 1:01

  6. @ Jacques qui commente la vidéo sur Elektor:
    « Encore un scénario bâti pour arriver à la conclusion « attendue » !! Tu places le débat dans le contexte réduit qui t’intéresse et hop, tu sers la conclusion en phase avec tes propres convictions, le tout avec la mention « testé scientifiquement ». Ce type de vidéo fait autant de dégat dans les esprits que les gourous qu’elle souhaite clouer au pilori… »
    Nous attendons une démonstration irréprochable de votre part.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — mars 23, 2014 @ 8:44

  7. Ces pics ne sont que la manifestation d’une révolte inconsciente des audiophiles et ce quels que soient leur niveau d’éducation, car en réalité, sous le couperet de la vérité scientifique, ils ont le profond sentiment de se faire arnaquer intellectuellement et finacièrement.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — mars 28, 2014 @ 11:09

  8. une diode avec un meilleur rendement c’est Pipo à 50Hz pour redresser une alim HIFI , vous n’avez donc pas d’oreilles , tout simplement .
    Sophisme !

    Commentaire par AdLer — mars 31, 2014 @ 6:16

  9. Bonjour
    Cette vidéo est très intéressante et tout a fait juste mais présente un biais dans le cadre d’une alimentation.
    Je m’explique dans le cadre du redressement pour une alimentation classique le courant qui traverse les diodes est en forme d’impulsion dont la largeur est une fonction directe du niveau de consommation présent sur l’alimentation.
    Il serait judicieux de faire une série de mesure sur une alimentation filtrée avec différent niveaux de charge et de regarder ce que donne dans ces conditions différent types de diode de puissance rapide ou non.
    De même ces mesures pourraient êtres reprises avec plusieurs types de transformateur et de montrer ce que donne la vitesse d’ouverture des diodes en fonction du type de circuit magnétique présent dans les transformateurs.
    Monter la forme d’onde du courant dans ces conditions et comment le type de diodes influx dessus ainsi que cela donne comme comportement en fonction de la nature du circuit magnétique du transformateur.

    Sur un autre sujet je viens d’intervenir pour recalibrer une grande écoute Amadeus dans un studio prestigieux ici (c’est les enceintes en bois vernis du fond)

    http://www.studioslafabrique.com/Control_Room.html

    Amplification Lab FP 3400 dans l’infra et Lab 10000Q pour le bas mid et pour les têtes qui sont en 2 voies passives

    le tout pour accueillir ce grand monsieur

    http://www.allmusic.com/artist/tchad-blake-mn0000017254/credits

    L’image sonore est une des plus belle que j’ai eu l’occasion d’entendre quand a la dynamique je vous laisse imaginer avec le niveau d’énergie qu’il y as derrière !!!!

    Les ébénisteries sont d’une rigidités absolue grasse a une structure propriétaire et les HP En JBL 2241H / 2226H / 2206H et TAD 2001 avec pavillon a directivité constante propriétaire
    Filtre numérique XILICA XD 4080

    Voilas
    Bonne soirée

    Commentaire par Demion — avril 3, 2014 @ 4:29

  10. J’ai oublié un lien celui du fabriquant
    http://amadeus-audio.com/fr/
    https://www.facebook.com/amadeusaudio

    Commentaire par Demion — avril 3, 2014 @ 5:00

  11. Jacques, qui est un leader du forum audio (de propagande) d’ELEKTOR, a cru bon user d’un sophisme banal pour discréditer la démarche de Jipi. Ce qu’il ne veut admettre, c’est qu’il n’y a aucune hypothèse finaliste dans cette démonstration: la conclusion de l’expérience aurait pu donner l’avantage aux diodes rapides. Puisqu’il avoue utiliser des 1N 400X dans ses montages, pourquoi est-il aussi ouvertement prévenu contre cette vidéo? Sans doute pour cacher une certaine frustration?

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — avril 5, 2014 @ 2:17

  12. Cher Francis Libre , qui est le plus coupable? celui qui voit qq chose de divin dans la partie enfumage de Jipi et qui dénonce la frustration des autres ? ou celui qui à coup d’adjectif veut vendre « sa science » à ses fans?

    Le mieux est de prendre le meilleur des deux mondes , la partie demo de jipi « empirique » sans son opinion subjective sur la finalité , et les compétences d’elektor sur les matériels anciens !

    ça n’empêchera pas aux gens qui mettent le prix dans une alim , un transfo avec un gain de qualité de vouloir garder le rendement sur le rectifier avec des schottky et de filtrages avec des condos de qualité !

    Commentaire par AdLer — avril 14, 2014 @ 11:57

  13. Jipi ne vend pas « sa science », il fait la promotion de « LA SCIENCE » à travers ses vidéos. En audio, le subjectif n’est rien d’autre qu’un effet Pangloss, le sujet sur les diodes rapides en est un parfait exemple : « A l’écoute, les diodes rapides sont meilleures que les diodes classiques car elles ont un temps de recouvrement inverse plus rapide ». Les gourous de l’audio (Pangloss) enseignent aux candides (les ignorants de l’audiophilie des gens heureux). Alors chacun doit prendre ses responsabilités et accepter de développer son esprit critique même si celui-ci est destructeur de mythes. En contrepartie, c’est très bon pour le portefeuille.
    Souvenez-vous:
    « Point d’effet sans cause dans le meilleur des mondes possibles »
    C’est sur cette phrase que tout audiophile devrait méditer et se remettre en cause chaque fois qu’il commence un montage.

    http://didier.magnon.free.fr/cours/commutation%20Chapitre%20II.pdf
    Il est regrettable qu’ ELEKTOR abrite quelques Pangloss de l’audio sur son forum pour augmenter son chiffre d’affaire. Est-ce bien nécessaire?

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — avril 16, 2014 @ 2:44

  14. Pour revenir sur les diodes rapides dans une alimentation classique : ce peut être la meilleur ou la pire des choses
    La meilleur, car une charge plus rapide avec moins de pertes des capa de filtrage (si on as des condos de course)
    la pire, certains transformateurs ont des circuits magnétiques qui peuvent se comporter très mal (phénomène de résonance dans les tôles) sur des appels de courant rapides et générer des gros problèmes.
    De toute façon c’est comme toujours le plus mauvais maillon qui dicte sa loi et a ce jeux là c’est souvent le transfo qui a le dernier mot.
    Sur les gros ampli la seule solution c’est les alimentations a découpage qui en plus quand les appareils sont bien conçus rendent la puissance de sortie indépendante de la tension secteur.
    Et pour être iconoclaste jusqu’au bout associé a des étage de puissance en PWM donne ce que j’ai entendu de mieux (et j’en ai testé et écouté des amplis !!)
    Les diodes rapides ont en général aucun intérêt sur des appareil classiques par contre sur les très gros modèles moderne avec alimentation a découpage et PFC c’est indispensable pour ne pas perdre en rendement et avoir des soucis
    de refroidissement de celles-ci.

    Commentaire par Demion — avril 28, 2014 @ 4:27

  15. L »experimentation est assez claire … mais ne montre pas l’impact dans le domaine audiophile a savoir y a-t-il, à 50hz, des micro court circuits au changement de conduction.. ou non :Telle aurait-du être la question et donc l’experimentation aurait ete tout autre..!
    Ce qui est étonnant c’est que F Ibre dit « Bravo ». Il faudrait lui faire lire son livre ;-), à moins qu’il n’ait pas regardé jusqu’au bout 😉

    Commentaire par Bruno — juillet 20, 2014 @ 12:57

  16. A Bruno :

    ne confondez pas Francis Ibre et Francis Libre

    Commentaire par Jacques — septembre 29, 2014 @ 9:23

  17. Les diodes rapides n’ont pas fini de faire parler d’elles sur Elektor à tel point que cela fini par énerver Francis Ibre, qui ne démontre rien et ne fait aucune mesure comme à son habitude:
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156010&t=2708676

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — septembre 30, 2014 @ 8:08

  18. J’ai vu ça, j’ai eu un trafic inhabituel ces jours-ci. Il fait comme à son habitude :

    – Il fait dire des trucs faux aux autres (qu’il n’a même pas pris la peine d’écouter)
    – Il dit quelques banalités juste, qui en fait ne font que répéter ce qui a été réellement dit au départ.
    – Il en rajoute au dessus, histoire de mettre sa touche, et la, bien sur, il a tout faux.

    Classique. Dunning Kruger à l’œuvre.
    C’est assez inimaginable le contraste entre ses prétentions et ses connaissances réelles. Il est vraiment médiocre.

    J’ai posté une petite réponse ou je le secoue un peu et le défie de fournir un résultat.
    Combien peut-on parier que le message ne sera pas posté ?

    J.

    Commentaire par jipihorn — septembre 30, 2014 @ 8:34

  19. La polémique sur les diodes rapides ou pas ressemble furieusement à celle du slew-rate des amplis op. L’audiophile de base ne cherche pas midi à quatorze heures trente: une diode rapide est, par définition, meilleure qu’une autre plus lente et moins chère, point barre. De même qu’un ampli op plus rapide et plus cher fonctionnera mieux qu’un autre plus lent. Quand ce genre de raisonnement simpliste (il y en a des tonnes) est exploité par des imposteurs intellectuels tels que Francis Ibre, alors il ne faut pas s’étonner des dégâts que cela engendre dans les esprits et dans les porte monnaie.
    En revenant sur le post d’Elektor à propos des diodes, une petite démo met en évidence le comportement des diodes « lentes » en fonction de la fréquence:

    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156010&t=2708676

    Trois oscillogrammes sont présentés: à 200KHz, 20KHz et 50Hz. On remarque que même si l’échelle des temps augmente en fonction de la fréquence et donc que la largeur du pic diminue en conséquence, l’amplitude du pic, elle, diminue considérablement quand la fréquence chute et cela se voit très bien à 20KHz. On pourrait diminuer l’échelle des temps dans l’oscillogramme présenté à 50Hz pour convaincre les idiophiles, mais à quoi bon montrer quelque chose qui n’existe pas… Le déni d’évidence de Ibre est incroyable et stupide; réaction digne d’un gamin de quinze ans. Son argument sur le di/dt est tout aussi fallacieux, car comme le démontre Francis Brooke:

    https://sites.google.com/site/francisaudio69/1-prologue/1-4-le-mythe-des-diodes-rapides

    « On constatera également que ce pic de courant ne se situe pas dans la zone où la diode cesse de conduire. »
    « -0.0035 V/µs pour la pente du courant du circuit de redressement du secteur contre -50 V/µs pour le circuit de mesure du TRR. Ce n’est pas du tout le même ordre de grandeur.
    Il apparaît clairement que le domaine d’application privilégié des diodes rapides n’est pas le redressement du secteur en 50 Hz ! »

    On remarquera que Francis Ibre est relayé par ses sbires et désorientent complètement les personnes qui ont un début d’esprit critique. C’est l’art de noyer le poisson sur les fora audiophiles: ceux qui ne comprennent rien, expliquent à ceux qui pigent que dalle.
    En lisant les schémas des consoles de mixage, j’ai remarqué que des diodes du type 1N400X dans les alimentaitions linéaires basse fréquence. Les diodes rapides sont par contre largement utilisées dans les alimentations à découpage HF. De plus ces diodes sont certainement plus sensibles à la CEM que les classiques 1N400X.
    Ces polémiques qui n’en sont pas, posent encore le problème de l’utilisation du bon composant dans une application particulière!

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 4, 2014 @ 3:20

    • Comme prévu, le message que j’ai posté a été censuré, mais le gars qui poste les 3 images ne fait que confirmer ce que je demandais à Ibre de produire : des oscillogrammes à 50Hz avec les pics HF qui sont encore la.
      Ce qui m’agace la-dedans, c’est que je ne peux pas récupérer le texte de mon message; j’ai fait l’erreur de ne pas le garder avant de poster. Sinon, j’aurais fait une réponse ici.
      Ibre n’a aucun courage, c’est pathétique
      J.

      Commentaire par jipihorn — octobre 4, 2014 @ 4:31

  20. Emporté par mon élan, j’ai écris 50Hz à la place de 2KHz…
    On ne verra jamais les pics HF de Francis Ibre bien sûr. Ce type est une véritable calamité, il faut l’entarter d’urgence!

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 4, 2014 @ 8:48

  21. Evidemment les Diodes d’il y a quarante ans sont meilleures que celles plus rapide et moins bruyantes d’aujourd’hui, les départements R&D qui mettent des milliards la dedans peuvent garder leur fric , à quoi bon rechercher le mieux quand Jipi et ses acolytes vous sophisent en vous prouvant dans leur volapük pseudo scientiste que le mieux est en faite le pire dans l’alim de la tsf de grandMa ! hein?
    Surtout quand on a l’habitude de roulez en deuche , on ne peut comprendre l’évidence du mieux du salon de l’auto 2014!

    Ceux qui possèdent des oreilles écoutant des systèmes audio autre que le mange disque de tonton, et qui ont eux constater le subtile apport des Fred, Schotky,et autres UF dans leur PS, comprendront !

    namasté

    Commentaire par Calimero — octobre 5, 2014 @ 3:25

  22. Le problème, c’est vous comprenez pas que les fabricants ont fait évoluer leurs diodes pour les alimentations à découpage et les situations à commutations rapide. Pas pour des alimentations linéaires à 50hz.

    Est-ce si difficile à comprendre ?

    J.

    Commentaire par jipihorn — octobre 5, 2014 @ 3:31

  23. Caliméro, voilà un surnom qui convient parfaitement à un audiophile.

    La première partie de l’argumentation de caliméro pourrait être fort convaincante dans la forme…

    …sauf que tout s’écroule lorsqu’on voit apparaître la deuxième partie:

    « Ceux qui possèdent des oreilles écoutant des systèmes audio autre que le mange disque de tonton, et qui ont eux constater le subtile apport des Fred, Schotky,et autres UF dans leur PS, comprendront ! »

    Mais c’est bien sûr… test ABx & mesures comme preuves à l’appui Caliméro? (pour les alimentations linéaires basse fréquence of course).

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 5, 2014 @ 9:16

  24. Voici le datasheet d’une série de diodes Schottky:

    https://www.fairchildsemi.com/datasheets/MB/MBR1035.pdf

    Le domaine d’application de ces diodes est indiqué en entête, il suffit de lire un peu l’anglais… Il me semble que c’est clair, non??

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 5, 2014 @ 10:05

  25. Encore un exemple ici:

    http://www.vishay.com/docs/86042/byv27.pdf

    Avec le domaine d’utilisation des diodes rapide dans le chapitre « outpout rectification ».

    Un datasheet, ça se lit EN ENTIER!

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 6, 2014 @ 12:27

  26. Le chapitre « outpout rectification:

    http://www.nxp.com/documents/application_note/APPCHP2.pdf

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 6, 2014 @ 12:29

  27. Pour comparer le « bruit » des diodes rapides et normales dans les alimentations linéaires à basse fréquence, il faudrait faire une mesure FFT en sortie de condensateur de filtrage et mettre ainsi un terme au mythe des diodes rapides dans ce cas précis.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 6, 2014 @ 2:02

  28. « Est-ce si difficile à comprendre ? »

    yep, like Micro waves hoven and photocells to suit space’s applications? so today’s times, peoples like you likes to lead thier life with 60’s gears ? your call !

    et c’est vrai ça sert à rien, entre un diode à 70ns et 200 micro ya poh de delta, ça sert à rien à 50 fois par seconde, d’avoir une diode 30.000 fois plus rapide avec moins de charge c’est nul, surtout sur des alims trés pointues !

    que faut il pas entendre?

    bah moi je dit quand on entend ce qu’on entend, qu’on voit ce qu’on voit, on a raison de penser ce qu’on pense !

    namasté

    et je suis pas di tout audiophile, au contraire !

    Commentaire par Calimero — octobre 12, 2014 @ 1:42

    • C’est assez impressionnant en fait. Toutes les sciences reposent sur l’expérience.Et là ca s’entend si on n’est pas sourd. Il suffit d’écouter.
      Le pourquoi est peut être moins évident, là d’accord.
      Si les 50hz sont claires, comme fondamentale, en fait le temps de conduction lorsque le pont est suivi de capa, est trés trés trés étroit et en conséquence la courbe de courant ressemble plus à un peigne, avec des dents à chaque sommet de tension, qu’à des dunes sinusoidales comme la tension.
      Le spectre de la répartition de l’énergie en fréquence est trés étendue… D’ailleurs, un des moyen les plus simples d’améliorer tous vos équipements électroniques est de diminuer l’impédance du secteur à haute fréquence : essayer une capa à quelques euros en amont de vos régulateurs , vous entendrez ! C’est expliqué dans le livre d’un certain Francis…

      Commentaire par Bruno — octobre 16, 2014 @ 9:38

  29. Bruno, il y a deux manières d’aborder le DIY en audio:
    * la première manière ne demande aucun effort, puisqu’il s’agit d’appliquer les dogmes des gourous tel que Francis Ibre. Son livre est un ramassis d’affirmations sans preuves qui démontrent l’incapacité de Ibre à maîtriser les techniques de mesures et les technologies d’aujourd’hui.
    * la deuxième manière demande un effort intellectuel conséquent car il s’agit de connaître et de maîtriser l’électronique audio, l’acoustique, les méthodes de mesures actuelles… Le système conçu par l’amateur ne sera que le reflet du niveau acquis de connaissances et la méthodologie utilisée dans la réalisation de ce système. Et ce n’est pas en lisant les appréciations subjectives des uns et des autres sur les fora, qu’on arrive à construire quelque chose d’écoutable.
    Le conditionneur secteur est une des impostures intellectuelles de Ibre.
    Enfin, l’oreille d’un audiophile est identique à celle d’un non audiophile: ce que l’audiophile entend objectivement, le non audiophile l’entend aussi. Tout autre appréciation subjective, n’est que l’interprétation de l’auditeur. Quand à la perception subjective des sons, seuls des tests en labo sur un grand nombre de personnes et la somme de données récoltées, permettent de conclure à l’audibilité d’un phénomène sonore.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 19, 2014 @ 4:04

    • Euh, qui êtes vous pour prendre ce ton de professeur je sais tout. Vous affirmez des postulats comme des évidences.
      Savez-vous que Georges Cabasse était d’une lignée de Luthiers renommés : Êtes-vous certains d’entendre comme il entendait , d’avoir les mêmes oreilles que lui ? Vraiment, vraiment ? une certitude scientifique ? Je n’ai jamais rencontré ce monument mais par contre je suis convaincu que Jean-Claude Tornior ( à ~70 ans !) a de meilleures oreilles que les miennes.
      Aucun doute: certains courent vite, d’autre voient bien ( e.g. chez certains guerriers Massaïlles à plusieurs kilomètres c’est juste incroyable), certains chantent faux et d’autres ont une ouïe exceptionnelle. Certains donnent des leçons à tous sur l’importance des mesures électroniques des systèmes audio alors que la finalité d’un équipement audio est quand même d’être entendu et non mesuré. Ca me rappelle l’approche d’un scientifique qui pour jauger la qualité du Manta d’Esprit dans un film : certain l’aurait d’abord branché pour ce pourquoi il est fait, juste pour voir si ca marche ou non, avant de le mettre sous l’oscillo et la scie circulaire. Bon, on pourrait trouver que 450€ pour une capa encombrante ca fait un peu cher, mais là dans votre film, on ne sait même pas si ca marche… Comme ce qu’a fait le magasine « HAUTE FIDELITE » avant de le classer « meilleur achat ». Pour info : à moins de 3€ branchez une capa X2 de 1up sur le secteur et allumez votre chaine… ben oui, ca s’entends !…. allumez votre télé… ben oui, ca se voit !
      Quand à l’effort intellectuel conséquent dont vous êtes assurément le porte drapeaux au sein de la bande d’ignorant que nous sommes, cela me rappelle le film où vous expliquez que le calcul du pont diviseur en impédance complexe est trop .. complexe :-): il faux approximer – J’ai bien rit.
      Pour info, les distorsions de tous les amplis sont « mesurés » avec une impédance purement résistive : constante en module et nulle en argument. C’est bcp plus simple mais c’est une mesure très relative. Juste pour comparer les ampli entre eux mais rien à voir avec un fonctionnement réel.
      Enfin, le livre de Francis Ibre n’est pas parfait (un correctif circule sur internet) mais personne n’est parfait, l’important est d’apporter sa pierre à l’édifice, toujours avec humilité. En plus il se rends assez disponible et est assez pédagogue.
      L’expérience scientifique est la base de la science, et non l’inverse.

      Commentaire par Bruno — octobre 19, 2014 @ 7:43

  30. Bruno, vous inversez les rôles et vous tentez de faire passer la science pour ce qu’elle n’est pas. Tornior & compagnie font partie de ces gourous pseudo scientifiques qui ont trouvé une niche économique redoutablement efficace parce qu’elle permet de vendre cher un concept très simple qui ne vaut rien (ces gens n’ont jamais rien démontré ni mesuré). Le mesonge du câble est l’imposture intellectuelle la plus importante en audio. Et c’est tellement facile pour un client d’être tenté d’acheter du rêve en se laissant aller à la facilité (tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles)… Relisez la définition du mot « science » si vous n’êtes pas aveuglé par vos certitudes.
    La lutherie, ce n’est pas de la haute fidélité et ça Cabasse le sait très bien! Le but de la haute fidélité, c’est d’être fidèle à l’enregistrement et non à un instrument quelconque. C’est là où les critères objectifs entrent en ligne de compte (distorsions, traînage, temps de propagation de groupe ect…).
    http://www.pasbanal.com/Les-10-plus-gros-mensonges-en-audio_132.php
    Vous parlez d’humilité, ce n’est visiblement la qualité première de Francis Ibre, j’espère que vous l’admettrez…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 20, 2014 @ 7:17

  31. J’ai la certitude qu’une modeste capa branchée sur le secteur change le son d’une chaine hifi, parce que je l’ai tout simplement entendu.
    Ceux qui achètent les câbles de Tornior (… à ces prix là : je ne pense pas qu’ils soient  » tellement faciles » à acheter !!!) les ont entendus également : d’où son système de prêt gratuit pour essai puisque c’est son « unique » argument de vente.
    Ce sont des certitudes accessibles à tous ce qui testent avant de juger.
    Essayer la capa X2 d’un 1uF sur votre secteur (NB : ponctuellement, parce que ce n’est évidemment pas bon pour le cos phi d’EDF), et vous verrez: la certitude vous gagnera sans effort.
    Après, pour l’explication scientifique, le débat est ouvert ! D’abord l’expérience et après son modèle. Et parfois le modèle est difficile à définir ce qui ne modifie pas les constats de l’expérience. Relisez les revues de l’Audiophile et vous verrez qu’ils s’acharnaient à vouloir caractériser les bons matériels audio par des mesures … sans y parvenir malgré leur ténacité ( … avec des moyens certes très basiques à l’époque).
    Essayer la capa et dites nous en toute objectivité: Ensuite si vous voulez, tâcher de trouver l’explication scientifique via un modèle étayé par des mesures et de faire avancer le schmilblick ;-).

    Commentaire par Bruno — octobre 20, 2014 @ 8:40

  32. Votre certitude n’est pas une preuve et vos appréciations subjectives n’ont aucune valeur. Vous vous réfugiez derrière le concept simpliste de l’oreille en or, mais vous ne montrez ni chiffres ni courbes… Dire qu’une capacité X2 de 1µF (intelligence du composant) en parallèle sur le secteur améliore le son, ne veut strictement rien dire. Pour qu’un appareil électronique (audio, dans le cas qui nous intéresse) fonctionne de façon optimale, il faut appliquer la directive en vigueur en ce moment: 92/31/CEE et 93/68/CEE. L’appareil doit être construit de façon à ce qu’il respecte les exigences essentielles à ces directives c’est à dire:
    * avoir un niveau de perturbations électromagnétiques limitées de façon à ne pas provoquer des dysfonctionnements périphériques.
    * avoir un niveau d’immunité adéquat face à l’environnement auquel il est confronté. Ces niveaux d’émission et d’immunité sont fixés par une série de normes correspondantes.
    * l’appareil conforme aux exigences de la directive doit être compatible avec la CEM en vigueur en Europe.
    Inutile de dire que ces directives n’ont pas été pondues par un audiophile à l’oreille en or…
    Alors votre condensateur X2, pfff…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 22, 2014 @ 7:04

  33. Je m’incline, si la finalité de votre système audio n’est pas d’être écouter, alors limitez vous à faire des mesures et à en parler si ça vous fait du bien.

    Votre histoire de CEM et de marquage CE n’a rien à voir avec la baisse d’impedance à hautre fréquence que je vous invitait à tester, en vain visiblement, cabrer sur vos certitudes académiques..

    Un spécialiste Francais des CEMs est G. Roucheau . Il travaille dans la société qui fabrique les bus de données pour Ariane V … comme les câbles pour Jean-Claude Tornior 😉

    Commentaire par Bruno / fin — octobre 22, 2014 @ 7:22

  34. Maintenant, regardez comment en deux temps trois mouvements, Ibre se fait retourner comme une crêpe par un certain Francis…. Brooke:
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156004&t=2699430

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 22, 2014 @ 7:24

  35. le bon lien est ici:
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156010&t=2708676

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 22, 2014 @ 7:28

  36. Franchement, moi qui suit Jipi depuis un bail, et le supporte dans sont effort de démystifier les vendeurs de vent, ou sur les dac ou il pointe du doigt l’agencement des composants et la qualité de disposition d’un pcb etc etc ..
    je suis conscient qu’on va pas voir grand chose en audio avec seulement l’objectivité des instruments de mesure, Randall Smith dans ses expérimentations avec son équipe explique bien qu’ils étaient restés 6 mois à chercher pourquoi deux protos d’amplis avec le même circuit pcb et composants sonnaient pas pareil, il a fallut l’empirisme pour comprendre cette dichotomie de résultats invisible à l’oscillo et pourtant à l’oreille bien là!
    les instruments nous donnent des indications , mais il reste pas mal d’espace dans l’électronique à la louche pour rater l’excellence , même avec des composants triés ou matchés !
    on peut pas en vouloir aux gens d’essayer de trouver leur propre voie en les dénigrants comme idiophiles à chaque fois!

    Commentaire par Calimero — octobre 23, 2014 @ 11:19

  37. Ayez la décence de ne pas mettre au même niveau Tornior et les ingénieurs de la NASA svp. Les gens qui passent leur temps à écouter des composants n’écoutent pas de musique, ils écoutent leur système, fantasment sur des concepts qui n’ont aucune incidence sur le son et alimentent un marché de dupes. Un système qui répond au normes haute fidélité d’aujourd’hui dans un environnement acoustique lui-même normalisé, est un système qui FONCTIONNE, c’est aussi simple que cela. A travers ses prétentions, l’audiophile veut simplement se démarquer de la norme en soignant la forme plutôt que le fond. Sans méthodologie réelle, le résultat est toujours catastrophique et sans cohérence, juste fait pour le plaisir des yeux…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 23, 2014 @ 7:43

  38. Faut éviter de parler de décence quand on écrit si bien sur le fantasmes des autres, surtout quand on ne les connait pas , les gens sont libre de faire ce qu’ils veulent, contrairement à vous Francis, quelle aigreur envers les autres !
    les audiophiles que je connais en tout les cas sont le contraire de ce vous décrivez, même si parfois ils se mélangent les pinceaux, ils restent ouvert aux autres . ce topic partait sur un sophisme absolu « le mythe des diodes rapides » , c’est pas un mythe , elles le sont, et ça fini avec un mépris des autres pas très constructif « moi je sais »!
    le problème avec vous c’est pas vraiment l’audio , mais ce qui rode autour!

    Cheerss

    Commentaire par Calimero — novembre 1, 2014 @ 4:53

    • Je partage le commentaire de Calimero.
      Quand Francis LIBRE écrit « Le déni d’évidence est hélas très répandu dans ce milieu. » alors même qu’il est en plein deni de réalité et de refus d’expérimentation, ca dépasse les bornes.
      Il parle d’intelligence de composant , pour une vulgaire capa X2 qui n’est qu’un basique condo de sécurité de secteur pour prévenir les incendies,
      Evoque les normes des marquages CE comme s’il n’y avait pas d’ampli corrects avant elles.
      Il parle d’oreille d’or, sans que personne ne vois ce dont il peut s’agir… A ce niveau c’est du domaine médical !

      Commentaire par Bruno. — novembre 3, 2014 @ 10:41

  39. Il ne faut pas s’imposer en victime, en inversant les rôles. J’ai bien connu le monde audiophile et ses principes sectaires organisés autour de séances vaudou audiomasturbophiles. La plupart des audiophiles réagissent très mal lorsqu’on leur apporte la preuve qu’ils sont dans l’erreur. Le déni d’évidence est hélas très répandu dans ce milieu. C’est un comportement classique qui n’a rien à voir avec le fait de savoir ou de ne pas savoir. Le but de ce blog est justement de permettre à l’amateur tenté par le DIY, de ne pas tomber dans le piège audiophile qui le mènera à l’échec certain et le fera dépenser sans compter. L’audio avance grâce à la science, il est bon d’en rappeler la définition:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Science
    Le milieu audiophile reste par nature immuable et n’utilise le progrès que s’il va dans le sens de ses croyances et de ses mythes. Ainsi des personnalités du monde scientifique comme Geddes sont incompris ou tout simplement rejetés par les experts des différentes sectes audio qui n’auront, de toute manière, jamais le niveau d’un Earl Geddes:
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156010&t=2709374
    Mais il y a mieux: une nouvelle tendance actuellement est d’organiser des séances pseudo objectivistes comme ici:
    http://www.melaudia.net/projetdac1796.php
    http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=1442
    Bien sûr, aucun chiffre vient justifier ces pseudo tests en « aveugle ».
    Il est possible d’aborder de manière sérieuse le DIY audio en laissant le côté folklorique du monde audiophile, c’est le cas ici:
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156004&t=2506811

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 2, 2014 @ 6:44

    • Francis Ibre sur l’équation de Webster, premiers mots :

      « puisque tu insistes, voici mon avis personnel : les équations de Webster ont été établies à partir de l’analyse d’un élément de surface infiniment petit… ».

      Bon, ben, à peine il commence , il a tout faux. Même pas la peine de lire le reste.

      Jipi

      Commentaire par jipihorn — novembre 2, 2014 @ 7:03

  40. « Evoque les normes des marquages CE comme s’il n’y avait pas d’ampli corrects avant elles »

    Oui, il y en avait bien sûr, mais si ces amplis étaient aux normes de l’époque, ils ne sont plus conformes aujourd’hui.

    « Il parle d’oreille d’or, sans que personne ne vois ce dont il peut s’agir… A ce niveau c’est du domaine médical »

    Pour ceux qui prétendent entendre ce que les autres n’entendent pas, afin de mieux masquer un manque de connaissances…

    « refus d’expérimentation »

    L’expérimentation façon audiophile, ce n’est pas de l’expérimentation, c’est du bricolage pour se faire plaisir.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 4, 2014 @ 6:51

  41. … Le déni d’évidence qu’on voit encore se manifester ici à propos des diodes:
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156010&t=2708676&start=30
    Pas d’oscillogrammes, ni courbes ni chiffres pour justifier le commentaire d’un certain Jacques. Encore faut-il rappeler à ce monsieur que la démonstration de Jipi s’est faite sur charge REELLE. Et il faudrait peut-être passer à autre chose que la classe A: on a fait beaucoup de progrès depuis.
    Personnellement, je n’ai jamais vu de résistances en série avec les diodes d’un pont pour alimenter un ampli de puissance…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 8, 2014 @ 7:47

  42. Le bougre de Francis Ibre n’est pas content, il le fait savoir en essayant d’enfumer son monde. En revanche, pas l’ombre d’un oscillogramme dans ses explications. Le problème de Francis Ibre est qu’il ne se rend pas compte de ce qu’il est… C’est triste de ne pas avoir conscience de soi-même.
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156004&t=2699430&start=20

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 13, 2014 @ 8:22

  43. L’épisode sur les diodes n’est pas terminé…
    Jacques nous présente un oscillogramme montrant le courant pulsé absorbé par le transformateur d’alimentation du montage que voici:
    http://forum.elektor.com/download/file.php?id=2702096&mode=view
    Les pics de forts courants sont le résultats t’interactions entre le transformateur d’alimentation et le condensateur de filtrage situé juste après le pont de diodes. Ces pics de courants sont nommés courants transitoires de surcharges. Les diodes d’aujourd’hui sont largement dimensionnées pour supporter ces pics. Le phénomène est expliqué par Bassi dans le cours n°14 du Led 187. Ces courants de surcharges vont bien sûr venir polluer le montage et les éléments en amont du transformateur (d’où l’utilité d’une bonne CEM). La solution à ce problème est bien sûr l’alimentation stabilisée régulée linéaire pour les faibles consommations et les alimentations à découpages pour l’amplification de puissance. En tout cas, que la diode soit rapide ou pas, ne change absolument rien au problème (on reste toujours sur du 50Hz). Les pics de courants transitoires, c’est une chose, le temps de recouvrement inverse d’une diode en est une autre. Pour visualiser le temps de recouvrement d’une diode, il faut faire débiter le courant traversant le pont de diodes dans une résistance seule (et pas dans un condo de filtrage), c’est ce qu’a fait Jipi. La encore, le choix d’une bonne méthodologie est déterminante dans la visualisation et la compréhension d’un phénomène.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 15, 2014 @ 7:53

  44. Des mesures de courants de diodes ont été réalisées ici avec un condo + charge:
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156004&t=2710284
    Jipi, peux-tu nous expliquer la vraie nature de ces oscillogrammes?

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 18, 2014 @ 7:59

  45. Pur bullshit. Ca doit être son transfo de mesure de courant qui fait un pic de rupture (normal, le courant s’arrête brutalement). D’une diode à l’autre, la réaction dynamique doit être différente. A la limite, je ne crois même pas en son matage et à ses mesures J’ai refait exactement le même montage (avec 4700uF) mais en utilisant un shunt pour mesure. Résultat : rien de ça, juste que du normal. Même la forme de son signal est idiote, ça n’a aucun sens, mais il l’a même pas vu. Et puis, c’est bien gentil de mettre des image, mais ou sont les unités ? Ça fait vraiment pas sérieux.

    Quelque soit la diode que j’ai essayé, c’est pareil. Ici, c’est un pont made in china de 4A, le plus cheap que j’ai pu trouver.

    J.

    Commentaire par jipihorn — novembre 18, 2014 @ 10:57

  46. « The power supply is a full wave center tap configuration running high voltage, high current fast switching diode rectifiers »

    faudrait leur dire que ça sert à rien

    http://www.moon-audio.com/headphone-amplifiers/cad-300-sei-integrated-amp-headphone-amp.html#

    Commentaire par Calimero — novembre 19, 2014 @ 12:36

  47. oh mince Peter Reinders, un autre « idiophile » qui utilise des UF dans ses réalisations

    http://www.ptpaudio.com/blok20

    « “High-end” power supply includes discrete “soft recovery” ultra-fast rectifier diodes which improve dynamic range by reducing induced RF ‘noise’ »

    http://www.myryad.co.uk/the-z-series.htm

    Commentaire par Calimero — novembre 19, 2014 @ 1:02

    • Soft recovery et fast recovery sont deux paramètres indépendants.
      Et l’argument d’autorité (enfin ici des inconnus de l’AES, IEEE et autre consortiums un peu évolués), est vraiment ce qu’il reste quand on n’a pas de données réelles sur un sujet. Surtout dans l’audio.

      Je peux faire exactement la même chose facilement, par exemple :

      C’est vrai, Nelson Pass est un rigolo qui n’y connait rien :
       » Yeah, sure, rectifiers are important, after all, the AC has to get converted to DC, but I don’t like the fast recovery types that some audiophiles have raved about. Fast recovery means that they withstand many amps and volts in a tenth of a few nano-seconds, something we don’t see very often on the old 60 Hz AC line. They are essential element in switching power supplies, but for regular « linear » power supplies, I much prefer SLOW diodes, and we create them by placing small capacitor circuits across the diodes, which greatly reduces radiated noise. »
      https://passlabs.com/articles/power-supplies-commentary-for-consumers

      Facile

      J.

      Commentaire par jipihorn — novembre 19, 2014 @ 4:08

  48. … Oui l’expérience du gusse d’Elektor est pour le moins douteuse (pas d’échelle indiquée pour chaque photo). En ce qui concerne le bruit, le spectre ne montre que des harmoniques du 50 Hz contenu dans la bande passante audio et ne dépend que du niveau et des fréquences sollicités par l’ampli:
    http://jimmy.thomas.free.fr/temp/TDA7293/TDA7293-MESURES.pdf
    …on voit ça en page 17 et 18 et on remarque surtout l’avantage apporté par les alimentations à découpage en page 19…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 20, 2014 @ 7:01

  49. En revenant sur le montage de Jimmy Thomas: redresseur + condo + ampli, il ne manquerait plus que des mesures FFT effectuées d’une part avec un pont classique et d’autre part avec le fameux pont audiophile tout en envoyant diverses fréquences dans l’ampli à des niveaux proche de l’écrêtage pour définitivement clore le débat…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 21, 2014 @ 12:14

  50. Et comme toi, Pass fait toujours la même erreur , il ne voit pas et préfère rester conservateur jusqu’au jour ou il dira le contraire

    Commentaire par Calimero — décembre 9, 2014 @ 2:53

    • Sur quel(s) critère(s) serait il, lui, dans le tord et pas l’autre ?

      Commentaire par jipihorn — décembre 9, 2014 @ 4:43

  51. …oui, seuls les audiophiles ne font jamais d’erreurs car il n y a pas d’alternative à leur manière de penser. La réfutabilité n’est pas dans le dictionnaire audiophile, c’est pourtant la clé de la réussite dans toute démarche scientifique…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — décembre 10, 2014 @ 1:22

  52. La conception du circuit imprimé sur lequel va reposer l’alimentation et le montage audio, est la vraie source de problèmes de bruits et de distorsions (dans l’hypothèse où l’alim et le schéma audio sont idéaux, naturellement): un circuit qui a une mauvaise CEM, s’entend très vite et ce quels que soient les transfos d’alim, les types de diodes et la qualité des condensateurs de filtrage. J’en ai fait l’amère expérience: ronflettes en tout genre, parasites HF visibles à l’oscillo, ect… Ne parlons pas du folklore passéiste (issu d’une armée de fétichistes du tube, qui n’ont même pas assimilé l’électronique audio d’hier) avec du câblage en l’air, des redressements par valves et ces alimentations à la résistance démesurée sur lesquelles on applique des constantes de temps qui ne respectent même pas la courbe enveloppe du signal audio… Alors polémiquer sur la rapidité des diodes…
    Encore une fois, l’audiophile s’acharne sur des sujets qui n’ont absolument aucune influence sur l’écoute et les chiffres qu’il se contente de dégrader à volonté dans la grande majorité des cas, ce qui prouve qu’il ne comprend pas ce qu’il fait et se laisse influencer par les beaux discours des illusionnistes, des mégalos et des escrocs qui détournent la science à leur profit en dévalisant le compte en banque du pauvre pigeon aux oreilles en or…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — décembre 11, 2014 @ 3:39

  53. … Ibre, justement, qui associe CEM avec les classes d’appareils électriques. Ce sont naturellement deux notions bien distinctes. Les électroniques d’aujourd’hui sont en classe 2 et c’est tant mieux, car cela permet de s’affranchir d’une terre de plus en plus polluée d’une part et d’éviter les boucles entre masses d’autre part, dans le cas où plusieurs éléments sont reliés entre eux. Jugez plutôt:
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156010&t=2711004
    J’ai le souvenir d’un préampli audio research qui, bien que relié à la terre, envoyait de temps en temps de l’électricité statique dès qu’on touchait le bouton de volume. Ces appareils « bruyants », mal protégés et aux performances absolument quelconques possèdent une protection électrique et une CEM plus que douteuse, le tout pour un prix délirant…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — décembre 16, 2014 @ 10:21

  54. Vous êtes en train de focaliser sur l’arbre qui cache la montagne. Aucune alimentation n’est parfaite, car référencée sur une masse (potentiel zéro) dont on peine à établir une crédibilité absolue. C’est pour cette raison que le meilleur des circuits d’amplification, puisque nous parlons bien de cela, est celui qui sera flottant et insensible aux variations de l’alimentation. Je réalise ce type de circuits depuis près de 40 ans. A l’aide de sources de courant, j’utilise une tension d’alimentation présentant des ondulations crêtes de 3 volts à 100 Hz sans aucun bruit. Pour l’expérimentation, j’ai même alimenté ce type de montage par une tension avec des ondulations crêtes à 1KHz, sans le moindre problème.

    Commentaire par JCT — janvier 15, 2015 @ 4:54

    • C’est exactement ça : si leur montages sonnent différemment avec juste une diode spécifique, c’est qu’ils sont pourris et ne méritent que la poubelle.

      J.

      Commentaire par jipihorn — janvier 15, 2015 @ 5:16

  55. fifa 15 squad builder simulator

    Le mythe des diodes rapides en audio | Jipihorn’s Blog

    Rétrolien par fifa 15 squad builder simulator — août 9, 2015 @ 12:42

  56. Excellent article sur le problème des oscillations au passage à zéro des diodes dans les alimentations linéaires dans » Linear Audio Volume 10″. Ceci avait déjà été traité dans un des premiers numéros de cette revue…
    Comme Jipi ou Libre, je ne crois pas plus au diode rapide qu’au diode standard. Le problème c’est surtout : y a t-il oscillation ou non au passage à zéro ? Il peut y avoir oscillation si on prend en compte l’inductance de fuite du transfo, la capacité de la diode et le reste : un réseau RLC qui est excité au retour à zéro.
    Si on souhaite démontrer l’absence d’artefact au passage à zéro, je pense simplement qu’une démarche scientifique impose de prendre une alim avec tous ses éléments en fonctionnement et de brancher l’oscilloscope dessus.
    Personnellement, pas de diode ceci ou cela dans mes alims : juste le snubber qui va bien pour damper les éventuelles oscillations.
    Cdlt.

    Commentaire par Jacques — octobre 1, 2015 @ 11:47

  57. Bonjour, j’ai bien ri, cette vidéo est on ne plus explicite, combien d’audiophiles se feront encore avoir….s’il ‘y avait que les diodes.

    Commentaire par Marc — juin 12, 2017 @ 5:19


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.