Jipihorn's Blog

juin 23, 2014

ADAU-1452 Analog Devices : le DSP pour les enfants.

Ayant cru un instant avoir trouvé le DSP idéal pour un futur projet, j’ai sauté sur cette puce et sa carte d’évaluation (218€).
Malheureusement, un peu trop rapidement.
Voici typiquement l’exemple d’un produit qui pourrait être super, mais qui est complètement gâché par un positionnement marketing (je suppose) ridicule.

Ou comment transformer un carton potentiel en jouet pour enfant sans intérêt.

Mise à jour :

Après avoir cherché un peu, je pense me tourner vers la solution de Cirrus Logic CS497024. Elle a beaucoup de similitude avec celle de ADI, mais elle un double cœur, de la mémoire externe et un environnement de développement assembleur/C en plus d’un studio à base de blocs. Je ne parle même pas des décodages habituels que ADI ne fournit pas. Je ne pensais pas que Cirrus Logic avait une offre de ce genre. Maintenant, leur site ne vaut pas mieux que l’autre, je n’ai toujours pas trouvé où on peut se dégotter la carte d’évaluation (à par sa doc)…

En fait non, c’est introuvable et obsolète.

 

Jipi.

13 commentaires »

  1. Merci pour cette vidéo et votre blog en français, ça me change de EEV ….
    Peut-être y a t-il malgré tout une utilisation limitée mais possible avec les switches ?
    Le tout est évidemment de trouver où sont stockés les paramètres pour les piloter à distance !!

    Quelques sujets de vidéos :

    1) L’audio précision du pauvre.
    Les modèles system two sont encore assez cher sur Ebay (4000 EUR).
    On trouve des modèles system one sur ebay dans les 1000 – 1500 EUR, mais le rapport bruit + disto est à -100 db ce qui n’est pas terrible pour analyser du matériel haut de gamme (ma carte RME 9632 et ADI-2 m’indiquent -108db sans signal d’entré, c’est du bon matériel qu’on trouve d’occase à 350 EUR pour ceux que ça intéresse…)

    Quelle alternative ?
    Un logiciel du marché : LAbview, RMAA , ARTA , Visual Analyzer, spectralab, oscillometerz, … (aucun ne m’a encore convaincu)
    + une bonne carte son ?
    ou fabrique un ADC haut de gamme .

    Une revue de quelques ADC du marché serait d’ailleurs bienvenue !

    2) Un kit microcontrôleur, par exemple arduino pour piloter un DSP
    A+
    Ph.

    Commentaire par Phild — juin 23, 2014 @ 1:54

  2. Salut, ce DSP ressemble beaucoup au obsolètes TAS32XX/TAS31XX de chez Ti. Je l’ai utilisé à l’époque sur un filtre actif 4 voies. La license a peut-être été reprise par AD. Le logiciel chez Ti (PurePathSutdio) comportait également les limitations évoquées dans la vidéo, à savoir une programmation uniquement graphique sans compilateur C dispo. Ca reste effectivement une bonne solution si on se limite à ce que peut faire le logiciel, mais au delà on est bien vite limité !

    Commentaire par NETeagle — juin 23, 2014 @ 1:56

  3. Pour le passer en dynamique il faut une belle boîte Manta ! Avez vous branchez un câble usb super plus blindage ? Nan est ben voilà hihihi sérieusement j’ai eu peur a la fin vue votre colère que la plaque passe par la fênetre …

    Commentaire par Jérôme — juin 24, 2014 @ 1:19

  4. mmmh le dev que je suis me fait dire que c’est une première version qui vient tout juste de sortir du four🙂.
    Probablement une mise à jour permettra de se débarrasser des problèmes d’ergonomie (comme le zoom) + la doc, etc.
    Si tout va bien😉

    Pour le coté dynamique avec les graphes cela se fait habituellement via des build blocks (le meilleur exemple est scratch: http://scratch.mit.edu/projects/editor/?tip_bar=getStarted) ou – moins sympa – avec des diagrammes de conway (https://www.hds.utc.fr/~boufflet/1/diagramc.html).
    Je vois sur le coté un « compiler output » donc cela veut dire que l’app parcours le graph pour écrire le programme (chaque noeud apportant sa pierre à l’édifice) qui va être compiler.
    Dans ce cas l’évolution naturelle est d’avoir une brique « free form » qui permet d’écrire du code perso (avec dans cette brique des variables qui représente les entrées/sorties) …

    Commentaire par panda — juin 24, 2014 @ 2:14

  5. Je ne comprends pas très bien, tu veux un SHARC et tu prends un Sigma.
    Ce sont des familles différentes avec leurs avantages et leurs inconvénients.
    Le beurre, l’argent du beurre …

    Ces DSP Sigma sont performants, relativement simples à utiliser, en standalone ou via un microcontrôleur. Parfaits par exemple pour une enceinte active.
    Le seul point ou je suis d’accord, c’est la doc un peu disparate, mais c’est hélas de plus en plus courant.

    Commentaire par thierryvalk — juin 24, 2014 @ 10:54

  6. Non, je ne veux pas de Sharc : trop d’E/S, trop généraliste. J’ai déjà fouillé toute les gammes les plus improbables de DSP, je suis pas aussi débile que ça.
    Et puis, combien ça coute la licence pour développer dessus, juste pour rigoler ?

    Sinon, j’irais directement pour des multicore TI ARM +dsp sous Linux. Ce qui pourrait être ce que je ferais si les outils de développement n’étaient pas aussi chers.

    J.

    Commentaire par jipihorn — juin 24, 2014 @ 11:35

  7. Pour développer sous Sharc, il faut compter un petit 2000EUR License + carte de développement. Juste la carte +- 500EUR permet de débuter.
    C’est pas exagéré, bien qu’un beau budget, dépend de l’usage.

    TI + Linux, oui, là aussi des produits payants si l’on veut aller au fond des choses.
    Petit astuce chez TI, en achetant la sonde JTAG low-cost on obtient la suite de développement gratuite. C’est pas très clair dans leurs explications, mais une réalité.
    Par contre cette sonde n’est pas terrible.
    Et niveau doc c’est bien pire d’ADI.
    Puis ce n’est plus vraiment du DSP et niveau gaspillage de ressources c’est pas le top.

    Commentaire par thierryvalk — juin 24, 2014 @ 11:53

  8. Salut !

    Ce DSP a l’air bien adapté pour son usage, par exemple faire des enceintes actives (de salon ou de bagnole), des barres de son, etc… les HP sont choisis et ne changent pas, les filtres non plus, donc tout peut être en dur sans problème.

    Idem pour le petit chip qui a une mémoire ridicule, il est fait pour des HP multimédia actifs, la mémoire microscopique est parfaitement adaptée, son inconvénient pour cet usage serait plutôt qu’il a une sortie I2S et pas un ampli classe D par canal !

    Bien sûr si tu veux modifier le filtre facilement, c’est mort.

    Commentaire par Pierre — juin 24, 2014 @ 7:20

  9. Votre critique est assez dure: manifestement ce DSP et son environnement ne conviennent pas pour ce que vous voulez faire, mais il trouve sans doute sa place dans d’autres types d’applications. Un fabricant de materiel qui utilise une topologie fixe pour ses enceintes actives, exemple cite plus haut, n’aura en effet pas besoin de plus de flexibilite.
    La famille ADAU s’adresse a des gens qui ne savent pas coder des algorithmes DSP – ou qui ne veulent pas le faire. Une doc succinte est coherente avec l’esprit du produit: on clique, on charge et on a un pseudo programme DSP qui tourne. Pour un acousticien c’est pas mal. Pour un specialiste DSP ca n’est pas excitant.

    2 breves remarques:
    – Le ‘switch’ ne va pas permettre de modifier l’allocation des ressources dynamiquement – en tout cas pas d’une facon efficace.
    – Un IIR est en fait tres different d’un FIR. Tout IIR d’ordre superieur doit etre decompose en sections du 1er et 2nd ordre. En cela, ADI a parfaitement raison de ne pas offrir de bloc IIR d’ordre superieur.

    Commentaire par Gustave — juin 28, 2014 @ 12:11

  10. Bonjour

    J’aurai bien aimé une introduction au principe d’acquisition analogique/numérique et les contraintes associées. Si jamais vous êtes à cout d’idée … ce qui me surprendrait mais sait-on jamais.

    Bertrand

    Commentaire par Bertrand — juin 29, 2014 @ 11:26

  11. Bonjour,
    D’après la doc il semble que les 48 E/S ne soient pas disponibles:
    En entrée 2 ports sont connectés au Codec, reste donc 2 ports numériques dispo .(+ 2X2 analogiques)
    En revanche, en sortie, les 4 ports sont connectés au Codec, on n’a donc que 4X2 sorties exclusivement analogiques.
    Est-ce bien cela ?
    Cordialement

    Commentaire par ThierryJ — juillet 2, 2014 @ 9:19

  12. Bonjour,

    c’est quoi le projet initial qui a été prétexte à l’acquisition de ce DSP ?

    A.

    ps1: le retour au zoom 100% dans SigmaStudio c’est Ctrl+ Maj + F6. Faut le savoir😉
    ps2: si on veut cacher son identité, Paul Bismuth est coopératif semble t il
    ps3: mail @free.fr c’est la même que @online.fr qui passe bien a peu près partout.

    Commentaire par alka — juillet 5, 2014 @ 6:06

  13. Terrible tes vidéos.
    Tu as tendu la perche, je te rachete ta carte si tu veux toujours, tiens moi au jus.
    A tt

    Commentaire par Nicob — juillet 21, 2014 @ 7:09


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.