Jipihorn's Blog

septembre 1, 2014

La gueule dans la poubelle

Filed under: Démontage, Electronique, Fondamentaux, Test & mesure, Vidéo Blog — jipihorn @ 8:02

C’est fou ce que l’on trouve dans les poubelles, surtout dans les entreprises qui font du matériel industriel.
Profitons en pour voir une paire d’appareils dédiés à l’évaluation de l’émission et la susceptibilité électromagnétique des appareils avant les certifications.

Dans cet épisode j’ai essayé un micro cravate, mais c’est pas encore ça (y a du drop-out alors que ça ne devrait normalement pas). C’est vraiment de la merde si on ne met pas 400€ dedans.

Jipi.

13 commentaires »

  1. Hé ! Dumpster diving c’est pas le lundi ! Lundi c’est mailbag😉

    Commentaire par Ntz — septembre 1, 2014 @ 9:10

  2. Je fais ce que je veux (avec mes cheveux).

    Commentaire par jipihorn — septembre 1, 2014 @ 9:21

  3. Malheureusement des trouvailles intéressantes on en fait de moins en moins dans les poubelles:-/
    Avec les normes environnementales de plus en plus strictes tout appareil est pisté de son entrée dans l’entreprise à son élimination, bordereau de suivi/élimination de déchets à l’appui.
    Du coup plein d’appareils jetés car obsolètes mais encore parfaitement fonctionnels qui avant avaient une seconde vie chez des amateurs dont ils faisaient le bonheur partent maintenant directement pour destruction/recyclage et c’est bien dommage voir triste quand certains pourraient avoir une valeur historique. (dans mon secteur, l’industrie du cinéma, il nous arrive parfois de donner des vieilles machines à des musées au lieu de les envoyer à la ferraille, ça permet de conserver un souvenir des techniques du passé et je trouve ça très bien)

    Commentaire par DaveB — septembre 1, 2014 @ 1:43

  4. Bravo pour la vidéo ! Pour informations, le générateur de « surge » ou d’ondes de choc permet de simuler un impacte de foudre sur un produit. L’autre appareil est un RSIL (réseau de stabilisation d’impédance de ligne) qui à donc pour but, comme tu l’as expliqué, d’isoler le produit du réseau mais aussi de fournir comme son nom l’indique une impédance constante quelque soit le nombre d’appareils reliés au secteur. Le géné de surge n’est pas vraiment l’équivalent en immunité du RSIL c’est vraiment un test à part. Par contre son équivalent est un synthétiseur couplé à un ampli qui va injecter par l’intermédiaire d’un CDN(coupling/decoupling network) une perturbation de quelques volts modulée en fréquence.

    Voila pour les petites précisions🙂

    Commentaire par jordan — septembre 1, 2014 @ 2:13

  5. J’avais pensé à ça au début, mais en cherchant dans la doc, j’ai cru comprendre que ça n’est pas (dans cet appareil spécifiquement) un test haute puissance pour tester les étages d’entrée pour vérifier leur concordance avec une norme (genre un étage d’entrée de multimètre CATIII CATIV…). Mais il est possible que ce soit une option spécifique. Les docs sont assez ambiguës et électriquement parlant, tel qu’il est connecté, ça ne peut pas envoyer assez de joules (bien que la batterie de condensateurs puisse le faire, mais des chimiques ne supporteraient pas de se décharger comme ça).

    Je ne connaissait pas le nom français (comme pas mal de noms en fait), merci d’apporter ces précisions.

    Le RSIL, ça a vraiment de la gueule.

    J.

    Commentaire par jipihorn — septembre 1, 2014 @ 3:53

  6. Dans une grande entreprise aéro/défense je me souviens que TOUT l’argent passait dans l’acquisition de matériel et pas vraiment dans les hommes (« quoi! un écran plat de 15 pouces pour travailler! Allons allons cet écran de 10 ans bombé comme un aquarium fera très bien l’affaire »)…
    Quand les armoires étaient pleines à craquer et qu’il n’y avait plus de place alors une grande benne venait, tout était balancé dedans (la plupart des appareils étaient neufs et n’avaient quasiment pas – voir même jamais – servis car ils étaient principalement acquis pour évaluation) puis la benne était scellée (aaaah le secret défense) et zouu directement à la déchetterie😦

    J’en pleure encore.

    Commentaire par panda — septembre 1, 2014 @ 11:59

  7. Bonjour ! Il est possible de fabriquer un filtre secteur avec des self à air ?

    Commentaire par Jérôme — septembre 2, 2014 @ 5:47

  8. Y a aucune raison que ça ne soit pas possible, au contraire. Seule la taille sera un handicap. L’appareil de test d’émission en sortie n’est autre qu’un filtre secteur. Et les selfs sont purement à air. Faut juste reprendre des avaleurs utilisées et faire des selfs en mode commun, ce qui impose une isolation correcte entre les deux bobinages.
    Mais gare à la taille (et à la résistance en continu qui pourrait faire chauffer) !

    J.

    Commentaire par jipihorn — septembre 2, 2014 @ 7:36

  9. Merci ! En clair il faut des selfs énorme avec du gros câble ! Mais il y a t’il vraiment un intérêt ? Ce n’est pas un truc d’idiophile on c’est plus qui quoi croire ! Un filtrage secteur apporte réellement un gain avec une électronique sérieuse ?

    Commentaire par Jérôme — septembre 2, 2014 @ 10:14

  10. Très intéressant!Je crois que le bouton rouge avec une flèche est un arrêt d’urgence type coup-de-poing : on tape dessus pour mettre tout hors tension et on tourne puis tire pour le réarmer!Concernant les tubes en carton des selfs,c’est en fait du carton bakélisé.Le fil applati s’appelle du fil méplat!Ce type de fil est trés utilisé dans les moteurs électriques de forte puissance souvent pour le bobinage des induits et des rotors et aussi pour les inducteurs série ,de commutation et de compensation!On peut le cintrer sur champ avec un rayon de courbure très faible mais il faut le guider pour éviter qu’il se vrille!
    Voir par exemple ici : http://www.alphitan.com/abe/reparation/prestations/

    Commentaire par FLG — septembre 3, 2014 @ 8:46

  11. Des appareils qui coutent plusieurs milliers d’euros dans les poubelles, j’hallucine! Belles trouvailles

    Commentaire par Claude — septembre 7, 2014 @ 4:43

  12. pas besoins d’aller bien loin
    du matériel de mesure à la poubelle
    c’est aussi vrai dans les lycées et écoles techniques

    je me suis équipé en matériel de mesure avec la poubelle du lycée
    çà a commencé quand j’étais en terminale sti génie électrotech en 1996
    un jour je passe au « tas de ferrailles » il y avait une montagne de matériel de mesure sauvagement cassé à la masse
    j’avais réussi à sauver un oscilloscope , un lampemètre Métrix 310 et je sais plus quoi

    puis apres de longues négociations , j’ai pu à plusieurs reprises récupérer des stocks de matériel de mesure « obsolète » , parfois en panne voire mort
    mais assez souvent en état de marche

    viennent du lycée : mon ocilo actuel , un gbf , 3 alims de labo et d’autres machines qui sont rangées car pas utilisées
    l’oscillo est un OX734
    trouvé aussi des oscillo 4x100mhz Enertec
    trouvé un Q-metre Férisol

    trouvé plus récemment un synthétiseur de fonctions Hameg 10MHZ à la poubelle d’une grande école technique
    avis aux lycéens qui passent ici
    il faut assaillir vos gestionnaires de questions sur le devenir du matériel de mesure « déclassé » et tenter de mettre le grappin dessus

    Commentaire par michel — septembre 25, 2014 @ 8:45

  13. Ha, la poubelle… Il y a un coin pas loin de mon immeuble qui sert de dépôt pour les encombrants. j’y ai trouvé 2-3 choses intéressantes. Un jour, en revenant du boulot (quand j’avais la chance d’en avoir un), j’arrive au bout de ma rue. Et au fur et à mesure que j’avance, je vois qu’il y a quelque chose au coin des encombrants. Je continue d’avancer, la chose a l’air d’un rectangle debout. Dans ce rectangle, on voit 2 points noir en haut et 2 trais à droite en dessous d’un des points. Je me dit « On dirais un magnétophone à bande de chez Akai. La commande de lecture est séparé de la commande de bobinage avant-arrière. Et plus je m’approche…. plus je commence à être surpris ! C’est exactement ça !
    En fait, c’est un appareil triple de chez Akai: bande 1/4 pouce sur bobines de 18 cm, vitesses 9,5 – 19 cm/s; cassette audio et cartouche 4 x 2 pistes !
    J’y ai trouvé d’autres choses….
    Quand on a la chance de passer au bon moment, on récupère des trucs intéressante.

    Commentaire par Gollion — juin 6, 2015 @ 8:42


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.