Jipihorn's Blog

mars 16, 2015

Des nouvelles du front

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 3:36

Cala fait déjà un certain temps qu’il n’y a pas eu de vidéo ici, j’en suis désolé.

Je suis obligé de faire par priorité, faire des travaux à la maison. C’est la vie, vaut mieux ça que de devenir fou dans un travail gangréné par l’incompétence managériale extrême et des méthodologies issues de sectes, menant tout droit à la mort de l’ingénieur, la création d’imposteurs (les bullshit jobs) et d’opérateurs de saisie de travail prémâché (qui se prétendent ingénieurs)… Et bien sur, des projets dont l’inanité n’a d’égale l’humiliation qui s’en dégage de devoir les mener à bien, qu’il serait insultant de proposer à des stagiaires. 25 ans de métier en développement logiciel et faire des boîte de dialogue pré-machées par une équipe User eXperience dont, visiblement, les sciences cognitives leur permettent d’être compétent dans un tel domaine. Voir un exemple du genre sur le nouveau site d’Analog Devices pour découvrir les bienfaits de ces imposteurs qui, eux aussi, gangrènent le monde logiciel.

Néanmoins, j’ai quelques épisodes en cours, ça reviendra bientôt. Ce ne sont pas les sujets qui manquent mais le manque d’énergie qui est pompée par le désastre auquel je suis spectateur chaque jour, entre deux rituels agiles. Manifestement, la médiocrité est devenue une norme dans le milieu, et, le pire, c’est que ça n’empêche pas de vendre.

Jipi.

Publicités

41 commentaires »

  1. Courage jipi !
    Je ne sais pas dans quelle boîte tu bosses, mais le constat que tu fais chez ton employeur rejoint malheureusement celui que je fais tous les jours, dans des entreprises généralement de grande taille.
    Mais j’observe également que, passé un certain stade de frustration, certains franchissent le cap et se lancent dans l’aventure de la création de leur propre activité, et pour suivre tes travaux depuis assez longtemps, j’ai l’impression que tu remplis les conditions ad hoc…
    Très cordialement, bravo et merci pour le travail que tu fais avec ce blog.

    PVRX

    Commentaire par Vorreux — mars 16, 2015 @ 6:20

  2. Bonjour Jipi,

    Hélas, je connais bien le problème aussi. Combien de temps encore cela va-t-il tenir, ou faire semblant de tenir?
    Courage…

    Erfly44

    Commentaire par Erfly44 — mars 16, 2015 @ 7:54

  3. Quoi que tu fasses ont est avec toi, prends soin de toi et de ta vie on t’attendra.

    Commentaire par CMGT — mars 17, 2015 @ 2:31

  4. Aaaah les méthodes agiles. Je suis assez vieux (d’uh) pour les avoir vu grandir et s’imposer un peu partout avec l’espoir des lendemains qui chantent. Puis est arrivé leur corruption et détournement par quelques uns auto proclamés expert dans la foulée. En tout cas ils ont réussi à bien se vendre auprès du « management » qui y voit qu’un nouveau moyen d’appliquer une pression constante et quotidienne sur les troupes…
    Et effectivement dans le même genre: UX. Ou comment des « designers » et « ergonomes » prennent 3 mois pour créer de nouvelles icônes… qui ne sont que des pales copies du dernier thème ios ou yosemite. Ils consomment une bande passante incroyable au quotidien (« l’interface du mois dernier il faut la refaire, elle ne corresponds plus aux standards du marché »).

    Enfin au niveau management (d’ailleurs plus personne dit encadrement ou direction) il y a l’effet MBA « groupie UK/US »: de jeunes « ingés » dans leur habits de lumière qui ont finalement le niveau de responsabilité des … contremaitres d’autrefois (le savoir faire en moins). Mais bon ils sont contents.
    Cf. le langage en vigueur http://www.johnsmurf.com/jargon.htm

    Sinon pour ta maison tu peux toujours péter des murs et tout repeindre avec des valeurs actuelles pour dé-per-so-na-li-ser 😉

    Commentaire par panda — mars 17, 2015 @ 3:08

  5. Cher Jipi,
    Vous avez un grand talent. Votre façon d’exprimer votre dépit est brillante, et vous avez raison de vouloir changer à toute force un destin qui n’est plus à votre mesure. Je suis assez âgé ( je dois avoir celui de votre père ) pour pourvoir vous dire que l’important n’est pas ce qu’on laisse, mais ce qu’on peut attendre de l’avenir. PVRX vous conseille de monter votre propre boite. Cela me semble courageux mais logique et raisonnable. Votre envergure et vos connaissances semblent amplement suffisantes, et je suis sûr que vous en avez l’énergie. La perte de la valeur de la maison est terriblement frustrant, mais dans 5 ans cela vous paraîtra insignifiant. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, plutôt une montagne russe. L’essentiel est de ne pas être trahi ( comme cela se voit souvent ) mais soutenu par sa moitié. Bon courage, tenez nous au courant ! Quel régal de vous lire !

    Commentaire par Metzger Claude — mars 17, 2015 @ 11:05

  6. Bonjour Jipi,

    C’est la première fois que je laisse un commentaire sur votre site et pourtant je suis vos vidéos et votre site de très prêt. Toujours très instructives vos interventions sont un régal et je suis pleinement conscient du travail que cela représente.

    Concernant la médiocrité, elle est dans notre monde actuel devenue générale et ce quel que soit le domaine (technique, financier, politique ….). Ayant la cinquantaine il m’arrive tous les jours de me demander comment je vais pouvoir continuer à vendre de la technique élaborée à des personnes qui ne recherche qu’un prix et un effort commercial afin de justifier leur poste et qui ne comprennent rien à rien!

    J’ai l’impression de devenir aigri et stérile dans cette société.

    Encore bravo pour vos interventions en espérant quelles reprennent très vite.

    Bien à vous,

    Thierry

    Commentaire par ROUSSELLOT — mars 17, 2015 @ 12:16

  7. « Concernant la médiocrité, elle est dans notre monde actuel devenue générale et ce quel que soit le domaine  »

    A ce sujet, je vous conseille le livre de Simone Wapler : « La fabrique de pauvres » dans tous les sens du terme, qui est le résultat d’un système et d’un dessein orchestrés par les politiques et les hauts fonctionnaires.

    Il est pointé du doigt, je cite: la chape de béton idéologique, la machine à fabriquer des chômeurs qu’est devenue l’éducation nationale, la réglementation qui est destinée à broyer l’initiative,la fin de la croissance, les exceptions françaises que tout le monde nous envie.

    Aussi, je vous souhaite beaucoup de courage dans le monde actuel de l’entreprise que j’ai quitté sans regret pour la retraite.

    Prendre son destin en main et fonder une entreprise est autrement gratifiant que de se maintenir dans un système pervers.

    Commentaire par REGIS — mars 17, 2015 @ 12:59

  8. Salut et bon courage. J’ai subit le même problème et j’ai fini par partir pour les raisons ci-dessus, et depuis ça vas nettement mieux. Ce système plein de soit disant « évaluations » n’est fait pour que des incompétents (commerciaux a 2 balles et pseudo manager) puissent garder un pouvoir largement usurpé sans êtres remis en causes.
    Les chercheurs se plaignes exactement du même problème. Et non pour les ventes et la santé financière des entreprises qui se livrent a ce jeux de dupe ne sont pas pérennes.
    Bonne chance a toi

    Commentaire par Demion — mars 17, 2015 @ 3:19

  9. Bonjour Jipi,
    Comme d’autres, bien que vos vidéos font parties de mon quotidien depuis longtemps, je profite de votre coup de gueule (justifié à mon sens) pour vous écrire et vous soutenir.
    Je tenais à vous remercier particulièrement de tout ce savoir que vous nous donnez. Vous m’avez remis le fer à souder au bout des doigts. Je veux pas faire un roman de ma vie mais sachez que vous m’avez apporté beaucoup. J’ai 50 ans et un BEP d’électronique en poche. Si seulement les profs à l’école avaient eu votre pédagogie!!!
    Un grand merci à vous. Ce que vous faites sur le blog et dans les vidéos sont inestimable et d’une grande bonté. Je ne sais comment vous remercier.

    Alors merci.

    Commentaire par Jacquet Jean-Marie — mars 17, 2015 @ 3:31

  10. Pour la vente de la maison, j’ai eu le cas dans les deux sens : plus-value et moins- value. On peut voir les choses de façon différente.

    D’une part, être possesseur de son logis, ça évite de payer un loyer. Pour me consoler de ma moins-value, j’ai considéré ce que j’aurais payé en frais de location, c’était sensiblement la même chose.

    D’autre part, le prix de vente actuel, c’est le marché qui le fixe, il a baissé ces dernières années de façon générale en France. Mais le prix d’achat d’une autre maison, lui aussi aura baissé ces dernières années ! Ca compensera…

    L’un dans l’autre, il ne devrait pas y avoir vraiment de perte.

    *

    Fonder sa boîte ? La compétence dans un domaine est loin d’être une garantie de réussite pour le dirigeant d’une boîte ayant des activités dans ce domaine.
    Il risque de dépenser plus son temps et son énergie à courrir après les clients
    qu’à exercer ses talents.

    *

    Ces blogs sur l’audio et l’électronique m’ont amené à connaître d’autres vidéos
    du net….. des conférences sur la physique quantique, le bozon de Higgs, les trous noirs, etc…
    La formule un peu statique du cours me paraît autrement efficace pour apprendre que les démonstrations agitées, rythmées, pleines de couleurs et de grosses musiques de la plupart des documentaires où la volonté de faire du spectacle occulte le but premier qui est la transmission du savoir.

    A+

    Commentaire par forr — mars 18, 2015 @ 12:57

  11. Ce blog dédié à l’électronique et à l’audio deviendrait-il le bureau des jérémiades?

    Commentaire par Eric — mars 18, 2015 @ 10:02

  12. Jérôme par la qualité des ses vidéos a su rassembler un grand nombre d’auditeurs qui se rendent souvent sur son site. L’information qu’il donne sur ses difficultés, retardant la parution de nouvelles vidéos, montre l’intérêt qu’il porte à ses auditeurs, lesquels lui témoignent que l’entreprise n’est plus le lieu d’épanouissement qu’elle devrait être.

    Alors le mot « jérémiade » qui signifie : lamentation persistante et importune me semble tout à fait inapproprié.

    Commentaire par REGIS — mars 18, 2015 @ 10:57

  13. plaintes, lamentations ou tout ce que vous voulez n’apportent aucune solution à aucun problème, seules les décisions suivies d’actions sont susceptibles de changer quelque chose! Ce qui est inaproprié est de parler ici d’autre chose que d’électronique!

    Commentaire par Eric — mars 18, 2015 @ 11:11

  14. Son entreprise, c’est comme sa femme, on la défend ou on la quitte !

    Commentaire par Eric — mars 18, 2015 @ 11:18

  15. « Ce qui est inaproprié est de parler ici d’autre chose que d’électronique! »
    ah ouais quand même …

    Commentaire par panda — mars 18, 2015 @ 10:45

  16. C’est clair que l’on n’a pas tous la chance d’exercer le métier que l’on veut ou du moins, de l’exercer dans les meilleures conditions et de la meilleure manière possible.

    Commentaire par tekko — mars 19, 2015 @ 1:28

  17. Eric,
    Ce blog n’est pas un forum dédié. Jipihorn est chez lui, il y fait ce que bon lui semble. La générosité dont il fait preuve en réalisant ses vidéos se dispense très bien de la bassesse de tes commentaires.

    Commentaire par forr — mars 19, 2015 @ 1:51

  18. Forr,

    bla, bla, bla…. comme d’hab

    Commentaire par Eric — mars 19, 2015 @ 3:48

  19. Le bureau des jérémiades ? A ce que j’ai lu du billet et des commentaires, non, pas vraiment.

    A mes débuts nous faisions le travail pour lequel nous étions payés, maintenant nous sommes objectivés, suivis, smicardisés, coûteux, pressurés, etc… ça me semble être bien concret, bien palpable au quotidien, et assimiler tout ceci à des jérémiades, pardonnez-moi mais ça me semble un peu fort.

    Ceci dit, chacun ses idées, je ne vous empêcherais pas de penser que nous sommes de vieux grincheux^^

    Commentaire par Christophe — mars 19, 2015 @ 11:32

  20. « un travail gangréné par l’incompétence managériale extrême et des méthodologies issues de sectes, menant tout droit à la mort de l’ingénieur, la création d’imposteurs (les bullshit jobs) » : parfaite description de ce qui se passe dans mon job, dans une grande société du CAC40. Je ne vais même pas développer, ça ferai surcouche. J’ajoute juste que j’ai visité des sociétés de la silicone valley, startup et grandes : presque pas de hiérarchie, des ingés en très grand nombre (et bien payés). Suffit de comparer les résultats de ces sociétés avec le désastre absolu de l’industrie informatique Française, pour pouvoir se passer d’arguments. Et non, les écoles (et notamment la fac qui a un excellent cursus informatique) ne sont pas en cause et c’est bien le management de ces sociétés qui est en cause.

    Commentaire par Fabien — mars 20, 2015 @ 12:43

  21. Mes propos volontairement provocateurs étaient destinés à faire réagir, c’est d’ailleurs ce qui s’est produit. Mais personne n’a encore abouti à la seule conclusion logique qui, lorsque que dans sa boite , tout avenir est bouché ou peu motivant, est tout simplement de monter la sienne.
    Je sais de quoi je parle puisque je l’ai fait il y a 6ans. Les formalités sont devenues en France aussi simples qu’ailleurs, et à part la SA, il n’y a plus de capital minimum ni de nombre d’associés imposés pour la création de toutes les autres formes de sociétés ( SAS, SASU, SARL, EURL).
    Quant aux entreprises américaines, tout n’est pas rose, j’y ai travaillé 10 ans, et je peux vous dire qu’il n’est pas bon d’être vieux ni malade dans ce pays. Les salaires sont élevés certes, mais il vous faut assumer vous même votre retraite, vos assurances santé privées qui, si vous êtes trop malades ou avez des pathologies de longue durée, voient leurs tarifs exploser. Business is business !!!
    Quant aux méthodes de management que certains ici évoquent, elle viennent tout droit des USA.

    Voilà, donc courage à Jérôme!

    Commentaire par Eric — mars 20, 2015 @ 11:11

  22. Salut Jipi,
    avant tout merci pour tout ce savoir que tu dispenses gratuitement et avec autant de talent.
    Je suis tombé sur ton blog en voulant réaliser mes propres enceintes et je me régale avec tes vidéos tout en partageant totalement ces coups de gueule récurrents. Ma petite expérience m’a souvent montré que c’était la marque des grands !

    J’ai 28 ans et suis ingénieur moi aussi mais en mécanique et thermique dans le spatial, et je peux t’assurer qu’après avoir fait plusieurs boîtes de la très grosse à la moyenne entreprise, mes constats sont exactement les mêmes. Les gros font n’importe quoi, et le moyens pareil en espérant leur ressembler.
    Je me sens de plus en plus aigri dans mon travail (tout en luttant contre ce sentiment) malgré la passion qui me donne encore la force de faire les choses à fond et à ma sauce en courant le risque qu’on me le reproche.
    Un bouquin excellent que je suis en-train de dévorer et que je te conseille est « Le nouvel esprit du capitalisme » de Boltanski et Chapiello. C’est long (900 pages environ), mais d’une pertinence rare pour comprendre les mécanismes idéologiques qui poussent les dirigeants d’entreprises à prendre des décisions aussi désastreuses et une majorité à les défendre en tout bonne foi. Et même si comprendre ne résout pas le problème, c’est déjà un pas en avant pour prendre un peu de hauteur sur le phénomène et mieux pouvoir le combattre dans les débats qui peuvent se présenter avec collègues, amis ou même parfois supérieurs hiérarchiques. Surtout que le livre est très axé sur les cadres et ingénieurs décrits en sorte de maillons centraux pour mettre de l’huile malgré eux dans ce mécanisme aux conséquences affligeantes.

    Quant aux propos d’Eric qui prétend qu’il suffit « simplement » de créer sa boîte, ils ne justifient en rien les errances absurdes du monde de l’industrie actuel. Face à cette désillusion je pense souvent en effet à créer ma boîte et m’en sens tout à fait capable (pour aller un peu dans votre sens), mais je me demande toujours si cela me laisserait le temps d’exercer le métier que j’ai voulu exercer depuis l’âge de 9 ans.
    J’ai le souvenir d’un discours d’un ancien PDG de Thales Alenia Space qui s’est cru malin en affirmant à ses employés « Ici on ne fait pas des satellites, on fait de l’argent ». Je trouve ça assez emblématique de l’état actuel des choses. Je ne suis pas certain que philosophiquement la volonté de repousser toujours plus loin le savoir technique soit un but justifiable, et ce malgré toutes les vertus d’apport de confort de vie aux hommes que l’on peut lui prêter, mais ce qui est certain c’est que l’argent pour l’argent l’est encore moins.
    Surtout lorsque le constat final des ingénieurs, techniciens et autres vrais acteurs de l’industrie, c’est de ne jamais voir la couleur de cet argent et d’y perdre tout l’intérêt intellectuel de leur métier par la médiocrité des sujets d’études proposés ou le manque de moyens pour les mener à bien.
    D’où les multiples burnouts dont chacun a au-moins un exemple dans son entourage et le plus récent phénomène du boreout (en français : « syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui »), vous savez lorsque des gens qui en savent 3 fois moins sont payés 3 fois plus pour prendre les décisions importantes et intéressantes d’un projet et s’immiscent dans les décisions techniques pour vous laisser vous débrouiller avec ce que vous obtenez une fois que l’on s’aperçoit que cela ne fonctionne pas…

    Ce qui est fou quand je me relis, c’est que pour quelqu’un qui ne travaille pas dans l’industrie ça peut passer pour un discours d’aigri et c’est tellement absurde que ça ne peut être qu’un as particulier, mais il suffit de discuter avec des collègues ou « confrères » pour se rendre compte que c’est bien général et dans tous les secteurs de l’industrie… (pour ne parler que de ce que je connais le mieux)

    Quoi q’il en soit Jipi, prends bien soin de ta vie non professionnelle et pour tes interventions sur le blog, on attendra le temps qu’il faudra !

    Merci encore pour ce que tu fais.

    Commentaire par Maxime — mars 21, 2015 @ 4:39

  23. Tous mes vœux vous accompagnent dans vos décisions. Aussi complexe que puisse t être la suite je vous souhaite le meilleur. Vous avez pris courageusement la bonne décision à savoir de celle de mener une vie en adéquation avec votre conception du métier. C’est le meilleur des choix. Par ailleurs votre blog est un modèle du genre à bien des égards indépassable. Je n’ai aucun doute quant à votre talent qui vous permettra de trouver une situation en accord avec votre vision de la fonction technique. BIen à vous

    Commentaire par Jean Marc Cavalier Lachgar — mars 23, 2015 @ 10:05

  24. Je suis ingénieur en génie électrique. Je travaille dans l’électronique de puissance, la conception de composants magnétiques… Ma passion pour l’audio m’a fait passé chez Harman/Kardon…

    J’ai 33 ans et suis déjà fatigué de cette industrie capitaliste où seul les managers et patrons ne voient que les euros à longueur de journée.
    Avec l’état désastreux actuel des industries, j’en suis arrivé à détester mon métier et me réjouissait le soir de quitter enfin mon bureau pour vaquer à une autre passion qu’est le cyclisme.

    J’ai pris une année sabbatique forcée suite à un accident pour me remettre en question et savoir si j’aimais encore mon métier.
    J’ai ressorti alors mes projets d’ampli à lampes qui étaient au fin fond d’un tiroir. J’ai repris les plans… J’ai refais des schémas… J’ai lu des bouquins d’électroniques à foison, j’ai lu des centaines de schémas audio, que ce soit à lampes ou à transistor… Et à la fin, j’ai conçu deux amplis d’un nouveau genre. J’ai conçu leur alimentations.

    Et je me suis rendu compte à quel point j’aimais mon métier et pourquoi j’avais fais une école d’ingénieur en génie électrique.

    J’en ai conclus une chose sur moi-même : « non. Tu n’es pas responsable de ton dégoût pour ton métier et de ta démotivation de ne plus travailler en industrie. Si seulement le capitalisme, les actionnaires, les profiteurs, les banques cessaient de vouloir toujours la plus grosse part du gâteau et nous laissaient faire notre métier TRANQUILLEMENT, on en sortirai plus vivant’…

    J’ai voulu mon entreprise. Même avec un dossier un béton armé, je n’ai pas réussi. Les banques ne connaissant pas le monde industriel, il leur est difficile de comprendre qu’une R&D et la construction de prototypes jusqu’au pré-séries se financent à l’aide de crédits et non avec son Livret A.

    Commentaire par Julien — mars 24, 2015 @ 11:18

  25. Julien,

    Bravo pour ce commentaire constructif, vous avez tout compris. Il est vrai malheureusement que les banques sont tout juste bonnes à vous faire payer le droit de vous servir de votre fric.
    Elles font ce qu’elles ont toujours fait, prendre aucun risque, seuls les secteurs dits porteurs (du genre applications débiles pour smartphones) peuvent éventuellement les faire bouger.
    L’audio n’est plus depuis longtemps un secteur d’avenir, c’est un marché de niche, réduit à la portion congrue!

    Quant aux financiers,gros actionnaires et consorts, ils ne sont pas plus pourris qu’autrefois, ils jouent simplement dans le cadre des nouvelles règles décidées par les gouvernements, dérégulation commencée il y a une trentaine d’années.

    En matière de finances, il n’y a jamais eu d’éthique, c’est pourquoi après le crac de 1929, des règles sont apparues, et on les a progressivement retirées, d’où la situation que vous décrivez.

    Pour votre projet, essayez de prendre contact avec « Oseo », l’organisme public destiné à financer l’innovation, la société française Stormaudio, y a eu recours il y a une dizaine d’années pour le lancement de son premier ampli. Cette boite française existe toujours.

    Courage à vous!

    Commentaire par Eric — mars 25, 2015 @ 10:34

  26. Rapport aux banques et aux entreprises, c’est surtout le désir des investisseurs composés entre autres de fonds de pension étrangers qui impose un rendement important, au capital placé, à très court terme. Ce qui est contraire à une bonne gestion qui permet d’investir avec un temps de retour plus long.
    Mais qui a placé de l’argent dans les fonds de pension? Les anciens lesquels veulent du cash pour financer leur retraite laquelle est par capitalisation.
    Une forme de dictature des anciens(qui ont l’argent) envers les jeunes (qui ont leur force de travail) . Mais quiconque place de l’argent entre dans le schéma.
    Elise Lucet nous a proposé un reportage édifiant sur le sujet, notamment sur un fonds de pension canadien destiné aux enseignants canadiens.

    Courageux, Julien, de se lancer dans l’amplification à tubes en 2015. Ce sera une toute petite niche dans une petite niche.

    Commentaire par REGIS — mars 25, 2015 @ 11:48

  27. Merci pour vos réponses. Tout ce que vous dites est hélas très vrai.

    Je n’ai pas abandonné mon projet d’entreprise car je crois au succès de mes produits, que ce soit technologiques ou bien artistiques.

    Je vais me renseigner sur OSEO.

    Je comprends JiPi et me reconnait dans son texte.

    Commentaire par Juju — mars 25, 2015 @ 3:18

  28. Julien,

    si je puis me permettre juste un petit conseil, la technique seule n’a jamais rien fait vendre, donc étudiez avec la plus grande attention la stratégie marketing.
    Le savoir faire est une chose, le faire savoir en est une autre!

    Commentaire par Eric — mars 25, 2015 @ 6:51

    • Tout à fait Eric.
      Cela, je l’ai bien compris depuis pas mal d’années…
      Le pire, c’est que même avec une stratégie marketing qui sort de l’ordinaire et dont les banquiers approuvent et me répondent textuellement :

      « Ah oui ! C’est bien ça ! On voit pas cette stratégie marketing souvent et un peu de neuf avec des idées originales et des perspectives nouvelles, c’est certain que marche »

      De toute façon, comme disait Steve Jobs : « Les gens ne savent pas ce qu’ils veulent tant qu’ils n’ont pas vu l’objet… »

      Commentaire par Julien — mars 25, 2015 @ 7:03

  29. Autre chose, avec les banquiers, il y a un paramètre non négligeable qui est la personne à laquelle vous avez à faire. C’est elle qui va défendre ou pas votre projet auprès de la hiérarchie. Si elle n’y croit pas ou ne connaît pas le domaine ou n’y comprend rien , voire les 3, aucune chance.

    Donc n’hésitez pas à voir plusieurs banques et même plusieurs agences de la même banque (donc différents directeurs d’agences), c’est long et chiant mais des fois ça marche.

    Vous avez raison de parler de Steve Jobs, c’était un génie du marketing. Regardez comment il fait, il ne pas dit le nouveau machin sort en mars, non il dit ce machin sort le 15 mars à 16h00, il donne rendez vous à ses clients, et vous avez vu le délire, la queue devant la boutique pour acheter un smartphone à 600 € !!!

    Commentaire par Eric — mars 25, 2015 @ 7:17

    • Comme vous dites, je suis malheureusement tombé sur des personnes qui n’y connaissent rien et qui n’ont aucune idée du marché du Hi-End.
      Le seul qui avait un certain intérêt pour mes produits voulait que je lui montre les dessins de mes appareils…

      Je lui ai répondu : « Je vous invite le 24 Novembre 2015 à 20h pour une présentation en avant-première de mes produits. Vous aurez même la possibilité de repartir avec un exemplaire.  »

      2 semaines plus tard : « On ne peut pas vous accordez de prêt car vous nous avez pas présenter un produit fini… »

      C’est moi ou c’est lui qui n’est pas fini ?

      Commentaire par Julien — mars 25, 2015 @ 7:35

  30. J’oubliais, il organise la pénurie en mettant un nombre limité du nouveau modèle en stock, comme ça les retardataires sont les clients assurés pour la prochaine livraison.
    Enzo Ferrari, l’avait compris bien avant lui, il disait quand vous sortez une série limitée de 200 exemplaires, il faut n’en fabriquer que 199 !!

    Commentaire par Eric — mars 25, 2015 @ 7:22

  31. Rassurez vous c’est lui !

    Commentaire par Eric — mars 25, 2015 @ 8:37

  32. Oui courage Jimi, amoureux d’électronique j’ai découvert par hasard votre blog je me régale.
    Je suis actuellement trés malade mais vos vidéos me font tout oublier.
    Je vous rejoins je travaille aussi dans une grosse bôite trésje connue je suis atterré par l’évolution et l’incompétence De nos chefs te rassurer on a les mêmes
    En attendant ma maladie me permet de m’instruire en regardant vos blogs.
    Merci

    Commentaire par Patrice — mars 26, 2015 @ 3:05

  33. On assiste à la mise à mort du travail. L’obsession du chiffre est aujourd’hui une priorité, c’est ce que nos innombrables cadres zélés nous font comprendre, qu’ils soient de gauche ou de droite, dans le secteur privé ou l’administration, syndiqués ou pas. Alors peu importe la qualité, pourvu que la quantité y soit, avec toujours moins de personnel bien entendu. Amis esclaves, vous savez pour qui vous suez…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — mars 27, 2015 @ 7:43

    • Le meilleur document expliquant tous les mécanismes réels, tels ceux que je rencontre au quotidien : https://www.youtube.com/watch?v=kC35dKultTI
      Je suis rentré de vacances et durant la semaine précédente en famille, j’ai rencontré 3 cas de personnes. Au choix, suicide et arrêt maladie longue durée. Et toujours les mêmes raisons.
      Je pense que ça n’est que le début. Le pire est à venir, car ces fonctionnent sont en train de gangréner jusqu’à la PME de base qui cède aux sirènes des promesses.

      J.

      Commentaire par jipihorn — avril 3, 2015 @ 8:41

  34. On a que le personnel politique que l’on a élu!!, A méditer!

    Commentaire par eric — mars 27, 2015 @ 8:48

  35. …Personnel politique formé aux techniques de management et issu des grandes écoles d’économie des suceurs de sang; classe politique profondément acculturée, proférant aujourd’hui des discours creux, inodores sans couleur et sans saveur (mondialisation oblige). Petits soldats économiques au service du parlement européen (comprendre la banque européenne). Quand la science (économique, principalement) est au service de l’irrationnel (satisfaire les besoins des 1% des plus riches de la planète), il y a danger.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — mars 28, 2015 @ 9:44

  36. Salut Jipi,

    Juste un petit message, pour te dire que tes vidéos et ton franc-parler nous manque.

    Courage pour tes travaux et ton déménagement.

    A bientôt je l’espère.
    Ben

    Commentaire par Ben — avril 5, 2015 @ 1:57

  37. Bonsoir,

    Merci Jipi.

    Je vois qu’avec les commentaires, ci-dessus, il a été dressé une chouette liste de bouquins qui permettent de cerner et de prendre du recul sur ce que tout le monde vit (ou a vécu : moi, je suis à la retraite).
    [Dont, par exemple : « Le nouvel esprit du capitalisme » de Luc Boltanski et Eve Chapiello].

    Jipi a aussi donné le lien de l’une des videos d’un sociologue : Vincent de Gaulejac.

    Il faut ajouter que c’est Pierre Bourdieu qui a pensé cette difficulté « managériale », le premier (vers 1997 / 2000), en la situant et en la replaçant dans un contexte historico-sociologique, pour en bien montrer la cohérence.
    –> Bourdieu : « Contre-feux » (en tout, 200 pages faciles à lire).

    Robert

    Commentaire par Robert SALVAT — décembre 16, 2016 @ 11:22

    • Le nouvel esprit du capitalisme, excellent bouquin je confirme !
      J’y ai trouvé de nombreux éclaircissements sur la vie en entreprise de nos jours, ce qui se joue derrière le management, ce que les gens acceptent, pourquoi, selon quelle idéologie du moment etc… vraiment très intéressant !

      Commentaire par Maxime — décembre 18, 2016 @ 2:37


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :