Jipihorn's Blog

septembre 21, 2015

Fourier, Laplace et compagnie (I) – Sinus, complexes et Cie.

Filed under: Fondamentaux, Vidéo Blog — jipihorn @ 2:10

Premier épisode d’une série consacrée à ces outils mathématiques largement utilisés dans des domaines très variés, et souvent perçus comme opaque ou magiques.
On commence par quelques principes en vrac qui vont servir pour les épisodes qui vont suivre.

Jipi.

8 commentaires »

  1. Bonjour,
    Même si les explications « pour quelques personnes » peuvent être triviales, comme toujours bon travail, merci Jipi.

    Commentaire par Evariste — septembre 22, 2015 @ 8:03

  2. Ta façon d’introduire les mathématiques me donne presque envie de replonger dans mes bouquins de math que j’ai abandonnés avec plaisir…

    Bravo

    Commentaire par Bertrand — septembre 22, 2015 @ 11:19

  3. Merci, vivement la suite🙂
    Bonne base pour appréhender la suite!

    Commentaire par Nicolas c — septembre 24, 2015 @ 10:30

  4. . Merci pour ces vidéos.

    Commentaire par ercana — septembre 25, 2015 @ 7:33

  5. Merci +++ pour cette belle initiative

    Commentaire par Axel — septembre 25, 2015 @ 3:56

  6. Je bois avec délice (comme un bon whisky) depuis un certain temps.
    Une remarque technique quand même : le niveau sonore est très bas.
    Est-ce chez moi uniquement ???
    Merci !

    Commentaire par materzok — octobre 2, 2015 @ 2:40

  7. Super comme d’hab’. Les sciences et tout particulièrement les maths sont très rarement enseignés de cette manière dans nos écoles et facs, et c’est bien dommage …

    Je me rappelle mon premier cours de chimie quantique. 5 min sur l’eau, la terre, l’air, le feu, Mendeleiev et puis direct : équation de Schrödinger parachutée de nulle part. Ca jette mais j’ai vu plus pédagogique. 20 ans après, je ne sais tjrs pas ce qu’est une fonction d’onde …

    Jute une petite « critique » : les vidéos de hifi me manquent😉
    Où en es-tu de la conception de ton DAC (tu évaluais bien les chips dans ce but ?), de ton système de filtres logiciels avec amplis dédiés à chaque voie ?

    Commentaire par Fabien Desmaziers — octobre 2, 2015 @ 9:14

  8. Salut,

    Sans doute une considération trop « puriste » mais j’espère tout de même apporter une remarque constructive.

    Ton explication de l’orthogonalité est en réalité celle d’une famille libre de vecteurs : Une famille de vecteurs est libre ssi aucun des vecteurs de la famille ne peut être exprimé comme une combinaison linéaire des autres (ce qui suffit à impliquer l’unicité d’une décomposition sur une base de vecteurs).

    Pour l’orthogonalité il faut en plus se donner un produit scalaire : Deux vecteurs sont orthogonaux ssi leur produit scalaire est nul (et dans le cas des séries de Fourier, l’intégrale qui permet de calculer les coef de la décomposition est le produit scalaire en question).

    Ensuite, on peut montrer facilement qu’une famille de vecteurs deux à deux orthogonaux forme une famille libre.
    (Et on peut, bien sûr, aussi trouver des familles libres dont les vecteurs ne sont pas 2 à 2 orthogonaux) :

    Commentaire par Guillaume — novembre 8, 2015 @ 11:17


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.