Jipihorn's Blog

juillet 25, 2016

Courrier des lecteurs

Un petit courrier des lecteurs en passant avec divers trucs en vrac et des mails type que je reçois le plus souvent !

Jipi

Publicités

26 commentaires »

  1. Bonjour,
    Encore merci Jipi, pour se moment de détente, avec comme toujours des critiques bien amenées.
    Un passionné d’électronique diverse qui vous suis depuis le début.

    Commentaire par Evariste — juillet 26, 2016 @ 2:12

  2. nuForce = nuPrime (pour haut de gamme) + Encore Audio (pour bas/milieu de gamme) suite a un rachat.
    Si si nuForce, ceux qui font des amplis/dacs a l’oreille… (fuck les mesures de distorsion)

    Commentaire par panda — juillet 26, 2016 @ 2:45

  3. Bonjour.
    Effectivement j’ai visionné sur YouTube une interview de Stéphane Even qui présenter des plots anti-vibratoire, mais quelle grosse marade ! 14 années pour faire ça à mon avis il les a tourné à la main avec comme outils de coupe en cure dent.
    J’adore quand vous dénoncer ce genre d’absurdités, bonne continuation.

    Commentaire par Alain — juillet 26, 2016 @ 6:33

  4. Les plots suivant interview du concepteur (ayant fait des études d’ingénieur) dans un journal dédié à « la haute fidelité » servent à la filtration des vibrations haute fréquence pouvant altérer la pureté du son.
    Pour le coût, le plot vaut 250€, 750€ les 3 et 1000€ les 4 comme précisé sur la feuille de chou, étonnant non.
    Mais bon, d’après le banc d’essai, il y a un résultat. 😉 🙂 🙂

    Commentaire par Gérard — juillet 27, 2016 @ 6:45

  5. Je n’ai rien contre les vendeurs de réfrigérateurs: « y a pas d’sot métier » disait le professeur Choron…
    Le LM4562 est un super NE5532, il bat ce dernier sur tous les points sauf un: son courant de bruit qui est de 1,6 pA RAC (Hz) / 1KHz contre 0,7 pour son ancêtre. Ce courant se transforme en tension de bruit dès qu’il circule dans une impédance, donc attention à la source (basse impédance recommandée).
    Parmi les arnaques, en voici une belle, fruit des recherches de notre Jeannot national:
    http://www.6moons.com/industryfeatures/hiraga/hiraga.html
    Sacré Jeannot, il n’a pas son pareil pour nous faire découvrir les charmes de l’extrême Orient. Un vulgaire hp de sono (le 604 d’Altec) bourré de colorations et de distorsions qui ravira les fétichistes de la marque et hop! Jeannot vous transforme ça en une belle paire d’enceintes haut rendement compactes et superbement plaquées façon japonaise. Il faut quand même débourser 18500 euros pour s’offrir cette oeuvre d’art, sans le filtre naturellement…
    Il a encore le sens du commerce le vieux Jeannot, il a pas perdu la main. Bravo!
    A ce prix là, je préfère m’adresser à un vendeur de réfrigérateurs.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — juillet 27, 2016 @ 5:11

  6. Purée, le Stephane Even, il en tient une couche sérieuse. Sérieusement il se sont sérieux ces gens là ? ils croient vraiment a ce qu’il raconte ou bien il le font croire pour plumer grassement les plus ignorants (enfin là c’est plus de l’ignorance, c’est de la connerie)?

    Commentaire par fuzzo — juillet 27, 2016 @ 10:22

  7. Salut JP, pour le problème de télécommande sur les TV, j’ai une autre explication sur le problème qui pourrait éviter de démonter la machine…
    Si ça intéresse, je prendrait du temps pour l’expliquer.
    Cordialement.

    Commentaire par CMTHTC — juillet 28, 2016 @ 12:20

  8. bonjour
    pourriez vous faire un jour une explication sur les alimentations à découpage notamment sur le principe de fonctionnement , en effet je me pose beaucoup de questions sur le démarrage de ces alimes même si sur le net il y a quelques infos sur le sujet .
    mais rien ne remplace une bonne explication par rapport à un schéma .
    merci beaucoup pour vos video..

    Commentaire par FOURRE patrice — juillet 28, 2016 @ 1:12

  9. Un p’tit coup de 3615 google sur la TAD4002:
    http://jipihorn.free.fr/Chaine/Jerome/Enceintes/Pavillon%20BM/Pav_%20BM_Mesures.htm

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — juillet 29, 2016 @ 5:09

  10. Le Neodio Origine a fait l’objet d’un banc d’essai dans une revue anglophone qui a publié des mesures qui, bien qu’on ne sache avec quoi et comment elles sont faites, ne montrent rien qui justifie un prix de 35 000 euros : https://www.yumpu.com/en/document/view/36619527/neodio-origine-cd-player-review-test-rev-lores

    On apprend dans le corps de l’article que le fabricant a gratté les sérigraphies sur toutes les puces pour empêcher l’identification des composants…

    Commentaire par Scytales — juillet 30, 2016 @ 9:19

    • Intéressant…

      Finalement, peut être qu’ils ne sont pas si sincères que ça !
      Le détail qui a attiré mon attention c’est le « tiroir de CD qui fait plastique bon marché ». Tout simplement parce que cette pièce n’est pas aussi simple à remplacer quand on utilise des blocs de lecture tout faits. C’est sur que de faire une coquille en alu autour, tout le monde sait faire. Mais tenter de faire croire qu’on a conçu soi-même la mécanique réclame un peu plus que ça…
      Quant à gratter les références, encore un détail encore plus suspect. Mais, qu’ils m’en prêtent un et je les retrouverai les références. Ça devrait être révélateur.

      Commentaire par jipihorn — juillet 31, 2016 @ 8:41

  11. Oui, il y a plus élégant encore: la technique de peinturlurage des composants, elle permet d’entretenir le mythe sur ce fameux composant magique qui, bien souvent, est un aop à bas prix comme on peut le voir sur cette alimentation linéaire vendue naguère plus de 200 euros pour 200 malheureux petits mA:

    Hiraga a utilisé la même technique, mais sans peinture (économie de peinture sans doute), comme sur le cd à 35000 euros, juste un coup de papier abrasif et hop! Ni vu ni connu, j’t’embrouille. Il a fait de même pour ses tubes en les sérigraphiant « Lectron »…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — juillet 31, 2016 @ 10:06

  12. Perso, le masquage/grattage ne me choque pas!
    Quand on voit la mentalité de la concurrence ou de la clientèle dans ce milieu, on peu comprendre qu’un AOP à pas cher mais qui sonne juste doit être caché car ça entretient le mystère.
    Ca évite les railleries de ceux qui ne jurent que par des trucs ultra exotiques ou pire, … , du Burson.
    Quand au prix, encore une fois pour avoir cotoyé des gens dans ce milieu, il faut savoir que le prix fait le succès et qu’il y a des tranches de prix 30 000/35 000€ qui attirent la clientèle par l’orgueil de l’exclusivité (qui n’en est pas une) car c’est comme une garantie de qualité.
    Le problème étant que des charlatans ont formaté la clientèle à cette pensée et quand vous arrivez avec un produit vraiment bon et pas cher, il ne se vends pas, donc vous augmentez le prix jusqu’à ce que ça se vende.
    Les fondateurs de Stad Audio ont rencontré ce problème et ont du augmenter le prix de leurs enceintes pour pouvoir les vendre mais comme ils avaient des scrupules à arnaquer leurs clients, ils n’ont pas assez monté et on fait faillite malgré des produits réellement exclusifs et qualitatifs.
    Voilà ou on en est aujourd’hui, c’est triste mais tant qu’un fabricant avec un gros réseau et une réputation établie ne viendra pas se risquer à mettre un coup de pied dans la fourmilière, ça ne changera pas.
    Pour faire un parallèle, regardez l’automobile : ne me faites pas croire que Renault casque pour 10 000 € dans 1 turbo et 4 amortos sport sur la Megane RS, n’importe quel préparateur artisanal vous fait la même chose pour les 2/3 du prix main d’œuvre comprise.
    Le prix est devenu la meilleure des publicités…

    Commentaire par CMTHTC — juillet 31, 2016 @ 8:48

  13. super de te retrouver sur le video-blog

    l’histoire des 1,4KHz qui pollue le studio
    je pense à une cause improbable
    2 onduleurs « solaires » qui sont en parallèle à débiter dans le réseau EDF
    ces 2 onduleurs sont je supose à découpage
    un découpe à 50KHZ par exemple le 2e à 51,4KHZ , pas trop bien filtrés , il se retrouverait pollué par la fréquence de battement entre les 2 ?

    ou un couplage magnétique venant des panneaux solaires qui alimente ces onduleurs ?
    en supposant que les panneaux occupent 2/3 de la toiture du studio , il y a de quoi faire des couplages avec les dizaines de mètres de câble traînant dans un studo

    question à leur poser , le 1,4 KHZ disparaît la nuit ? ( plus de production solaire )

    bien rigolé avec constructeurs audiophiles

    Commentaire par michel marzin — août 3, 2016 @ 12:37

    • Pas mal du tout ça, un battement entre onduleurs, voila une hypothèse plutôt maline…

      Commentaire par jipihorn — août 3, 2016 @ 7:23

  14. fréquence de découpage des onduleurs ?
    la fréquence à la quelle travaille la sortie pour moduler à la fréquence du réseau EDF
    comme un ampli classe D qui découpe souvent au delà de 400KHz

    Commentaire par michel29 — août 3, 2016 @ 12:48

  15. Le numérique et les économies permises par la fabrication en série ont supprimé le marché de la hi-fi « HdG ». En 1975, on pouvait toujours discuter des mérites comparés des transistors face aux tubes (quoique…), aujourd’hui, n’importe quel ampli correctement conçu sait faire de la musique sans travestir le signal et sans vider le compte en banque de son acquéreur.
    Tous ces constructeurs qui vendent des boîtiers en alu remplis de vide auraient dû disparaître il y a longtemps. Mais il ne faut pas sous-estimer l’alliance de la pseudo innovation audio avec le capital-risque. Ca donne des appareils aux allures de plaques à induction que des CSP++ qui ont plus de moyens que d’oreille se doivent de posséder. Mais ça reste du darwinisme, on peut parier sur les chances de survie à moyen-terme de ces constructeurs. Le consommateur sait aussi faire le tri.
    Il n’y a qu’à relire un numéro de la NRdS d’il y a 20 ans, tous les constructeurs cités, à une ou deux exceptions près, ont disparu sans laisser de traces.

    Commentaire par Luc — août 18, 2016 @ 7:38

  16. …Restent les survivants de ces extinctions de masse: l’industrie du luxe hifi qui a su étoffer sa gamme en proposant le dernier cri numérique tout en conservant les technos du passé. C’est le cas d’Audio research, Conrad Johnson, Krell et autre Mc Intosch qui prospèrent grâce au mythe suscité par l’évocation de leurs noms à travers les âges.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — août 22, 2016 @ 7:04

    • …Et pourquoi pas. Le secteur de l’horlogerie de luxe vit très bien en proposant des produits extrêmement joliment fait sans que la fonctionnalité offerte ne soit supérieure – bien au contraire – à celle d’une montre à quartz bien compensée en température. Reste que ces marques pipotent certes un peu sur leur histoire mais ne vont pas jusqu’à dire que leur heure est de meilleure qualité que celle des montres à quartz.
      Et c’est bien le problème des marques de hifi « high-end », ce mensonge alors que l’on voit bien, y compris sur la fin de la video, que la valeur de l’objet’est plus dans l’ apparence que dans la technologie (euphémisme).

      A ce propos, qui va prêter un Totaldac à jipi, parce qu’il faut bien avouer que je suis vraiment très très curieux du résultat de son analyse ? Ou alors une souscription ?
      Bien à vous.

      Commentaire par Tryphon — août 25, 2016 @ 11:24

  17. La grosse différence avec l’horlogerie, c’est que les fabricants de ce secteur ne prétendent pas que leurs tocantes donnent une « meilleure » heure que celle de leurs concurrents. Ils vendent un peu de joaillerie, un peu de rêve et, accessoirement un objet capable d’indiquer l’heure. Sauf à ce que la tocante retarde ou avance de plusieurs minutes par jour, il n’y a pas à proprement parler tromperie sur le contenu. On peut bien sûr discuter de la démarche consistant à « rhabiller » un vulgaire Valjoux pour le vendre comme un chrono d’exception, mais c’est essentiellement affaire de jugement de la part du consommateur. En revanche, la comparaison avec l’automobile est excessive, les constructeurs supportent des frais de structure et des charges fixes qu’ils doivent amortir avec la série.
    Ce que ne feront jamais aucun fabricant de matériels audio ou d’horlogerie « haut de gamme ».

    Commentaire par Luc — août 30, 2016 @ 7:25

  18. Sur les pavillons : les ronds genre JLMC ; il n’y a pas de formule miracle, peut-être un profil qui donne une onde la plus parfaitement sphérique possible. Ce qui compte, à mon humble avis, c’est le profil qui procure l’expension, donc la charge, qui convient le mieux à ce qui va servir de moteur. Sans trop s’éloigner des solutions comprises entre « exponentiel » et « hypex », même en envisageant des formules composites.. Et puis les pavillons ronds ; c’est quasiment une religion pour certains, sous prétexte que ça fait des ondes sphériques. Ah bon ? moi je n’entends pas la sphéricité des ondes, j’entends la réponse amplitude-fréquence, sa linéarité, son équilibre, j’entends la disto., les résonances parasites, j’entends une restitution neutre, transparente avec une excellente restitution des timbres ou, au contraire, colorée, floue et sale, j’entends le dynamisme, l’énergie ou de la mollesse et de l’édulcoration, j’entends (ou pas)une image stable qui restitue la présence ou l’éloignement des source telles qu’enregistrées, pouf, pouf…mais les ondes sphériques ? Alors qu’avec les pavillons s’offre la possibilité d’assez bien contrôler la directivité, bien mieux qu’avec le hp à cône. C’est un paramètre de la plus haute importance pourtant ; le fait de pouvoir écouter le la stéréo à plusieurs et non pas seul , la tête coincée dans un étau virtuel par exemple, c’est aussi le rapport son direct – son réverbéré par le local dépendant directement de la diffusion spatiale des hp. La directivité constante, ou même des « formules » pour l’image constante peuvent être envisagées, en évitant quand même les tendances pures et dures de ces options , ça conduit souvent à des charges irrégulières génératrices de résonances à proscrire en hifi. C’est affaire de compromis ; tout est possible avec les pavillons.
    Une idée reçue : dans un ensemble compression + pavillon certains parlent de la distorsion due à la non-linéarité de l’air dans la chambre proprement dite, l’espace membrane-pièce de phase, et point-barre. Quelle non-linéarité de l’air ? Ben non, avec des moteurs de qualité, l’essentiel de la disto. vient du pavillon, c’est la loi de la propagation des ondes dans les conduits. Démontrée par Yves Rocard et Beranek, et reprise par JBL pour faire la promo de ces moteurs 2″. l’Harmonique 2 (la + forte)est proportionnelle à la racine de l’intensité acoustique et au rapport fréquence envisagée / fc du pavillon. Cela peut faire beaucoup dans des cas extrêmes ; JBL donne pour exemple pour 1 watt acoustique à 10 kHz dans un pavillon pour un moteur 2″ environ 25%, et carrément 40% avec le 1″ : valeurs mesurées correspondant bien à la valeur calculée, et il ne reste rien en provenance du moteur lui – même. Me direz – vous l’harmonique 2 de 10000 Hz c’est du 20000, alors bon… Pas de panique donc, et 1 watt acoustique avec un pavillon ayant pour diffusion (valeur courante) 90° par 40°, ça correspond à approximativement 120 dB !
    Dans la vie de l’audiophile utilisant , au hazard, un moteur TAD 2″ sur un pavillon de fc 350 Hz, dans les fréquences ou on est très sensible 2 – 3 kHz, à 110 dB, ce qui est encore très élevé pour ses fréquences on en reste à 1%, et à 90 dB, déjà un fort niveau dans le haut – médium ,on a 0,1%. donc on a bien affaire à un hp qui tord peu.

    Commentaire par GAUTHIER Pierre — septembre 28, 2016 @ 1:54

  19. Réflexion intéressante de Pierre. On se souvient des pavillons Marc Henry à profile JMLC et des écoutes dans je ne sais plus quel salon parisien. En tout cas, lors de ces écoutes, j’ai retenu une directivité gênante, une image instable et surtout un très mauvais équilibre tonal du système de M.H. (le grand pavillon rond avec une Fc de 350 Hz + un 38 TAD, si mes souvenirs sont exacts). Le confort d’écoute était inexistant. Mais ce n’est pas un cas isolé; même avec des pavillons à directivité constante j’ai pu observer le même phénomène. Par exemple, le système Mantaray de Bassi souffrait également d’un déséquilibre tonal et de résonances. Le pavillon Mantaray avait peine à donner du corps aux voix qui semblaient pincées dans le bas-médium. Le haut grave et l’aigu masquaient une grande partie du spectre sonore. Et toujours ce vieux réflexe: élever le niveau du préampli en espérant retrouver un certain équilibre, mais en vain. La question qu’on est en droit de se poser est: comment faire fonctionner un pavillon en mode haute fidélité, un usage pour lequel il n’est naturellement pas conçu. Choisir le mode sonorisation dans son salon pourquoi pas, mais cela ne correspond pas vraiment à une écoute domestique de qualité: j’entends par là, la fidélité à l’enregistrement sans déformations gênantes et en corrélation avec le volume de la pièce le tout dans un confort qui n’oblige pas l’auditeur à se poser des questions sur tels ou tels défauts qu’on a constatés au fur et à mesure des écoutes, les défauts faisant place peu à peu à la lassitude. Il y a des paramètres essentiels qui ne peuvent être sacrifiés sur l’autel du haut rendement. les forums audios sont souvent investis par des gens sincères et dévoués; ils mesurent mais sans donner d’indiquations réelles sur le but de leurs recherches et c’est là où le bât blesse. Souvent, on mesure le pavillon en pression dans l’axe, puis à 30° en horizontal et en vertical. La mesure en pression dans l’axe est prise comme base de référence puis suivant la Fc du pavillon, on prend 2Fc pour la fréquence de coupure, souvent moins, on regarde la disto à cet endroit et le tour est joué. Si on fait le cumul des réponses en pression du pavillon jusqu’à 60° dans toutes les directions, on obtient une réponse en puissance. La courbe obtenue est moins sexy que la celle en pression pour un cas idéal. Le constat est toujours le même: un manque d’énergie dans l’aigu qui implique l’utilisation d’un tweeter et presque toujours un manque d’énergie dans le bas médium. L’amateur choisit le filtre théoriquement idéal qui donnera la meilleure réponse en phase et la meilleure transmission de groupe. Mais est-ce bien suffisant? Car que fait-on de la réponse en puissance du filtre lorsque le pavillon sera raccordé au hp de grave d’une part et au tweeter d’autre part? La conséquence de tout cela est que l’association moteur-pavillon revêt une importance capitale et le filtrage doit être idoine au système…
    Francis Brooke avais abordé la réponse en puissance dans l’audiophile n°40 (ancienne série) « le filtre idéal, deuxième partie ». Voici sa conclusion sur l’association Iwata + T925:
    « Nous avons montré l’importance de raisonner avec la courbe de réponse en puissance plutôt qu’avec celle en pression, ceci a guidé notre préférence dans le choix du filtre optimal, parmi les filtres usuels, vers celui de Butterworth (dans le cas étudié) ».
    Je m’étonne que ce terrain soit resté inexploré pendant tant d’années…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 9, 2016 @ 5:13

  20. En d’autres termes, la pratique ne confirme pas toujours la théorie. C’est un peu comme le sens du vortex dans une baignoire qui se vide… Il faudrait une approche plus pragmatique du pavillon qui tienne compte de son environnement.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — octobre 15, 2016 @ 6:15

  21. JBL avait travaillé sur le confort d’écoute des pavillons en commercialisant la célèbre « Project Everest ». Un article lui est consacrée dans l’audiophile ancienne série n°38. Ce genre d’étude agace fortement bon nombre d’audiophiles dont le défunt JMLC, car c’est tellement facile de s’appuyer sur des considérations théoriques ignorantes de la pratique qui plus est lorsque ces théories sont complètement obsolètes (c’était le cas des travaux de JMLC s’articulant autour des équations de Webster). Oui, la théorie doit se vérifier dans les quelques mètres cube qui constituent le local d’écoute et ce n’est pas gagné, même avec les outils d’aujourd’hui (encore faut-il les maîtriser).
    Mais le confort d’écoute, c’est avant tout l’acoustique. Deux articles très explicites de Bassi dans le n°204 et 206 de la NRDS remettaient les pendules à l’heure. Voici ce qu’écrit Bassi dans le numéro 204:
    « Toutes les études ont montré qu’en-dessous de 65m3, à moins d’un traitement acoustique monstrueux, la combinaison des différentes excitations du volume d’air est tel qu’il est quasiment impossible d’arranger quoi que ce soit. N’essayez donc pas de faire entrer un gros système dans moins de 65m3, le résultat serait catastrophique. La seule solution sera d’acquérir des petites enceintes à bas rendement équipées de haut-parleurs de petit diamètre, donc ébranlant un volume d’air minimum. C’est votre pièce qui fonctionnant comme un résonateur rétablira l’équilibre dans les basses fréquences. On comprends donc le succès commercial des petites enceintes qui fonctionnent parfaitement dans les petits volumes… »
    Avis aux amateurs « d’écoute catastrophe »:
    http://forums.melaudia.net/attachment.php?aid=8876
    http://forums.melaudia.net/attachment.php?aid=15366
    http://forums.melaudia.net/attachment.php?aid=12574
    et j’en passe…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 14, 2016 @ 3:38

  22. Certains ont passé beaucoup de temps autour de leur système, mais c’est dans la plupart des cas juste beau à regarder. Alors attention à l’effet placébo que cela peut induire sur l’auditeur. L’effet placébo est largement surestimé et exploité de nos jours.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 14, 2016 @ 8:01

  23. Quand il y a un marché, on est prêt à vendre n’importe quoi:
    « Ce monde n’est je vous l’assure qu’une immense entreprise à se foutre du monde! »
    http://actu.orange.fr/societe/videos/le-trente-trois-tours-fait-son-retour-aux-etats-unis-VID0000000DUXq.html#plmAnchor

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — décembre 19, 2016 @ 7:32


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.