Jipihorn's Blog

octobre 9, 2016

Repair adventures : destruction massive

Filed under: Uncategorized — jipihorn @ 5:45

Il arrive que l’on tombe sur des cas vraiment tordus lorsqu’on dépanne des trucs. Si le cas en vaut la peine (comme ici), j’alimenterai cette rubrique…

Jipi.

Publicités

10 commentaires »

  1. Bon sang, mais c’est bien sûr… Merci inspecteur Jipi, magnifique Cinq dernières minutes.

    Commentaire par Patrick — octobre 9, 2016 @ 7:38

  2. Je ne poste jamais, bien que je regarde toutes tes vidéos :).
    Je voulais juste te remercier pour ton travail et tes explications :).

    Un peu hors sujet, mais je tiens également à dire que – mais peut-être que je me trompe – tu sembles plus heureux / moins stressé / plus calme, depuis ta « reprise ». Ça fait plaisir de te voir ainsi :).
    Je te souhaite que cela persiste ;).

    Commentaire par HackedPwned — octobre 10, 2016 @ 1:12

  3. Généralement un grand courant avec un mauvais contact se traduit par un début de câble qui a surchauffé et l’isolant qui tombe parfois
    Vu la poussière dans le domaine industriel, on ne constate qu’après coup

    Commentaire par THIERRY BE — octobre 10, 2016 @ 12:21

  4. J’ai vu un cas similaire sur une voiture une fois (une des cosse reliant un pole de la batterie au reste du faisceau électrique de l’auto) le résultat était des plus surprenant et ne laissait pas du tout supposer un problème électrique.

    Commentaire par GBrest — octobre 10, 2016 @ 5:46

  5. passionnant ces histoires autour d’une alim de variateurs de fréquences détruite

    quand tu as trouvé cette cosse mal sertie , pas vu le moindre signe d’échauffement sur la gaine ou sur le fil ?
    çà a bien du chauffer un peu avant de détruite l’alim
    15Kw de moteurs entre les 3 axes ?

    au boulot on a une machine datant de 1992 avec ce genre de configuration
    un transfo 400/120V tri , une alim qui sort du 150V DC avec avec une banque de condos , des résistances …
    8 variateurs de fréquences pour attaquer 8 servomoteurs

    changé un variateur de fréquence suite à casse inexpliquée des IGBT en 2014
    puis réparé
    variateurs et alim Elmo

    par le passé il m’est arrivé de trouver quelques cas de mauvais serrages mais sur de la distribution électrique
    parfois trouvé suite à déclenchement d’un disjoncteur car çà chauffait dans ses bornes ( conducteur alu mal préparé au montage )
    parfois trouvé par l’aspect de l’isolant du conducteur

    si çà passait inaperçu çà aurait pu finir en incendie , c’était avec du 95mm² alu pour un branchement de bâtiment en 120A

    maintenant , vu les dépôts de poussière , pas toujours facile de voir ce genre de choses

    Commentaire par michel29 — octobre 11, 2016 @ 12:03

  6. Bonjour,
    Intéressant ! Je crois que c’est George Cabasse qui disait « le raccordement d’un câble est fiable quand on peut tirer dessus. S’il vous reste dans la main, le raccordement est à reprendre. »
    Je pense qu’il pourrait être intéressant de doubler les câbles qui vont de l’alim au cartes de puissances des moteurs. Que coûte un câble au regard de l’alim (surtout si c’est la dernière) ?

    Commentaire par Gollion — octobre 12, 2016 @ 9:03

  7. Dans les établissements recevant du public, un contrôle des installations électriques est obligatoire. L’organisme de contrôle préconise de verifier les serrages des vis sur les disjoncteurs, borniers et autre système de fixation par vis des cables électriques, ou de faire un contrôle thermo graphique des armoires électriques, ainsi que le nettoyage de ces mêmes armoires pour supprimer les poussières qui risqueraient de provoquer un incendie. Un câble électrique mal serré peut provoquer un échauffement à sa connexion et créer ainsi un incendie, dans le pire des cas.
    Il m’est déjà arrivé de resserrer des vis sur des disjoncteurs que j’avais vérifiés l’année passée. Serrer des vis de toutes ses forces ne sert à rien, sauf à détruire le filetage et il faudra changer l’appareil.

    Commentaire par pie — octobre 17, 2016 @ 1:13

  8. C’est une panne courante qui arrive sur toute sorte de matériel. Les arcs électriques sont extrêmement dangereux, ils provoquent la majorité des incendies meurtriers. que les gens peu informés attribuent à des court-circuits en oubliant qu’on en est beaucoup mieux prémuni par les dispositifs de protection contre les surintensités.
    Si jamais chez vous vous entendez un grésillement éventuellement accompagné d’une odeur caractéristique et dont l’origine se trouvre probablement, dans l’armoire à disjoncteurs, une prise de courant ou dans un appareil électrique, réagissez immédiatement.

    Commentaire par forr — janvier 23, 2017 @ 1:12

  9. Aventure similaire hier soir 20h à mon domicile…
    Quelques tressaillements se font sentir dans mes ampoules, puis le calme revient, puis coupure du secteur sur toutes les prises + mon PC (qui tourne sur onduleur). Mais les ampoules continuaient de marcher. Mon tableau electrique était en triphasé d’origine, mais l’arrivée EDF est en monophasé et j’ai dispatché la phase EDF sur les 3 phases de mon tableau (avec de bons gros dominos que je serre tous les ans). Sur le tableau donc, le disjoncteur correspondant à la phase alimentant à l’origine les prises et mon PC s’est déclenché. Je tente de le réactiver, j’entends un grésillement (plus bas, au niveau du disjo diff général EDF et du compteur) puis ça ressaute. Je tente diverses manips sur les différents disjo de phase et disjo individuels, ça continue de grésiller et resauter. Après plusieurs essais, je débranche pas mal de prises dans la maison, et je relance le tout, ça marche. Bon…je rebranche les prises une à une en commençant par mon onduleur. Et bam, plus de jus du tout dans la baraque. Même pas les ampoules. Alors que seul le disjo des prises a sauté, ceux des ampoules sont bons…Le disjo général n’a pas sauté non plus. Là je ne comprends plus. Je fais des mesures, à certains moments je trouve du jus, à d’autres moments je n’en trouve pas. A force je finis par ne plus trouver de jus du tout nulle part, alors que le compteur lui est toujours alimenté ! Je finis par appeler Enedis, qui apres m’avoir fait tester les boutons de test des disjo sans succès, diagnostique un pb au niveau du disjo diff général EDF et m’envoie un technicien. 1/2h après le technicien est là (on est content d’avoir un service public)…Verdict : lorsque les tech d’EDF avaient monté le nouveau compteur, ils avaient mal serré une cosse. Le fil bougait, mauvais contact, arcs, déclenchements disjo..quand j’ai remis l’onduleur en marche ce fut le coup de grâce, appel de courant trop fort, contact noir. Dans mon cas heureusement aucun appareil du domicile n’a pâti des perturbations engendrées par les arcs…

    Commentaire par aurelienr — avril 28, 2017 @ 10:10

  10. Pour faire un peu avancer le schmilblick …. je vais régulièrement voir mon grand-père qui adore me raconter ses anecdotes de travail plus folles les une que les autres.

    Il était responsable R&D dans une boite que s’appelait la Mars, aujourd’hui Nexans Interface …. spécialisée dans les connexions électriques.

    Il a passé de nombreuses années à expérimenter sur le sujet pour mesurer l’influence de chaque contrainte : tension, courant, type de charge, isolant, vibration, milieux humide, haute température, altitude, etc. Il avait le nécessaire pour envoyer en tension 1MV et en courant 200kA …

    Concernant les connexions sèches, les seules valables sont les connexions vissées à condition d’y appliquer la bonne force de serrage : suffisante pour immobiliser le fils mais pas trop pour ne pas cisailler les brins. Cette fenêtre de couple de serrage était tellement petite qu’il refaire leur propre banc de ré-étalonnage des clés dynamométriques qui devaient être recontrôlées (et réajustées) au plus tard tous les 10 serrages …

    Sans une telle rigueur au montage, ce genre de mésaventure est possible. Dans les faits les cosses à serrer sont mécaniquement incompatibles avec les milieux exigeants.

    Il est très surprenant sur ce genre d’appareil (on est loin du matériel grand publique), que le câble n’est pas été soudé à la cosse après serrage …

    Commentaire par Paulin A. — juillet 21, 2017 @ 1:08


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :