Jipihorn's Blog

novembre 1, 2015

Le correcteur de tonalité de Baxandall (courrier des lecteurs bis)

Filed under: Electronique, Fondamentaux, Vidéo Blog — jipihorn @ 8:43

A la suite d’un courrier reçu d’un lecteur qui s’interrogeait à propos du fonctionnement d’une partie d’un correcteur de tonalité d’une table de mixage, voici une description du fonctionnement du légendaire correcteur de tonalité de Baxandall.

Jipi.

20 commentaires »

  1. Baxandall. Je ne pouvais résister à voir de suite une nouvelle vidéo avec ce nom dans le titre.

    Je ne sais qui a inventé les circuits à masse virtuelle mais il me semble que le correcteur de tonalité de Baxandall a été l’un des tout premiers circuits, si ce n’est le premier, à en exploiter le concept, pour un résultat à la fois très performant (bruit et distorsion négligeables) et plus économique que ses « concurrents ».

    Ces derniers ont très souvent fait appel à des diviseurs de tension passifs, variables avec la fréquence, à base de potentiomètres à courbe logarithmique et de valeur ohmique élevée, avec deux condensateurs de valeur differente par commande grave ou aigüe. Et il faut ajouter un étage de gain en tension pour compenser l’atténuation du diviseur…

    Bien après les premières publications du circuit de Baxandall en 1950/1952, on trouve ces infames circuits passifs, par exemple chez une marque française prestigieuse, Audiotec pour ne pas la nommer.

    Le pompon dans le genre a été réalisé sur une quantité invraisemble d’amplificateurs dits « intégrés » de toutes marques où le correcteur de tonalité passif précédent est inclus dans la boucle de réaction de l’ampli de puissance. Que ce soit dans une optique industrielle d’économie ou dans celle d’une audiophilie qui cherche à minimiser le nombre d’étage actifs d’un ampli intégré, c’est ridicule.

    Retour à Baxandall. Il est l’auteur d’un autre circuit bien moins connu mais au principe assez similaire à celui de son correcteur de tonalité : celui d’une commande de volume actif à base d’un potentiomètre à piste linéaire (très utilisé par Douglas Self).
    La curiosité m’a décidé l’hiver dernier à en construire un pour l’inclure dans un petit ampli pour casque. J’ai sorti un très vieux pot 2 *10 kOhm lin du plus profond d’un tiroir. Ca fonctionne sans crachouiller avec une progression du niveau sonore avec la rotation du bouton de commande d’une douceur incomparable avec celle des pots libellés « log ».

    Comme, en fait, avec tous les circuits audio pour en obtenir les performances maximales, l’impédance de source de ces deux circuits Baxandall doit être faible, (par principe, leur sortie l’est). Mais tous les appareils actuels délivrent des signaux sous une impédance compatible.

    Commentaire par forr — novembre 2, 2015 @ 2:15

  2. Merci Jipi, toujours aussi didactique et passionnant.

    Commentaire par JM — novembre 2, 2015 @ 11:10

  3. Video très enrichissante encore une fois. Merci pour le partage, vivement la prochaine.

    Commentaire par Matthieu E. — novembre 2, 2015 @ 11:06

  4. Merci Jipi toujours aussi intéressant.

    Commentaire par Evariste — novembre 3, 2015 @ 7:49

  5. merci , vraiment facile à comprendre , superbe…

    Commentaire par charbonnier — novembre 3, 2015 @ 10:19

  6. RHHAAAA! LOVELY!
    J’ai passé 4 jours à lire ce blog du début à la fin (j’ai pas encore regardé toutes les vidéos, faut pas déconner). Un peu de miel pour les neurones, ça fait du bien. Je comprends d’autant mieux mes pulsions trucidaires les quelques fois que je suis entré dans un « Magasin Hifi », autrement pompeusement appelé « Auditorium ». A ce sujet, pour me débarasser des vendeurs (qui pourraient tout autant vendre de la publicité dans un magazine ou des téléphones portable au vu de leur compétences techniques), je leur fais une demande impossible à satisfaire dans leur catalogue: Un splitter HDMI permettant de sortir l’audio en numérique (TOSLINK ou autre, je m’en fout), vous avez 2 heures de libre à chaque fois (bien que ce soit simple d’un point de vue technique, c’est « bridé » par le consortium autour de l’HDMI, à ce que j’ai pu trouver…)
    Bref, tout ça pour dire que la clarté des exposés et l’honnêteté de l’intervenant est un vrai plus.
    Mes oreilles et ce qui se situe entre les deux vous disent merci…

    Commentaire par Thomas — novembre 6, 2015 @ 2:53

  7. Très bonne vidéo. Jipi a raison d’insister sur le fait que l’impédance d’entrée d’un Baxandall varie considérablement en fonction du gain donné dans le grave et les aigus. Ainsi avec deux potentiomètres de 10K on peut facilement chuter en dessous de 1K. Mais Baxandall ne s’est pas arrêté en si bon chemin: il a amélioré son système en séparant les voies graves et aigues, tout en abaissant la valeur des potentiomètres jusqu’à 1K. C’est le correcteur Baxandall à double entrée. Intégré dans le préampli 2012 réalisé en collaboration avec Douglas Self, voici comment il se présente:
    Un étage différentiel composé d’un LM4562 (il s’agit d’un préamp à entrées symétriques) auquel on applique une contre-réaction à travers deux tampons à gain unité en parallèle (2xNE5532), donne le courant nécessaire pour attaquer (dans un grand silence: -113dB avec les boutons en position neutre) l’étage d’aigu pourvu lui aussi d’une contre réaction composé d’une moitié de LM4562, l’autre moitié étant dédiée à la contre-réaction du correcteur de grave. La seconde moitié du LM4562 de l’étage différentiel est intercalée entre celle-ci et le correcteur de grave. Le réseau d’aigu est une version à deux condensateurs plutôt qu’un, il offre l’avantage de découpler le potentiomètre du circuit à basse fréquence et réduit la charge. Ce correcteur offre une amplitude de réglages de + ou – 10dB. Astucieux non?
    Bien sûr, ce correcteur est une des qualités de ce préampli qui donne un vrai sens au mot DIY: un produit largement concurrentiel en performances (bruit et distorsions) et en coût de revient par rapport aux produits du commerce. Voici ce que dit Self à propos de ce petit chef d’oeuvre de l’électronique analogique:
    « j’ai travaillé avec ténacité sur ce projet de préamplificateur pour extraire le dernier carat en matière de performance et j’admets que pour deux des trois étages, les idées avancées par Peter Baxandall sont les meilleures. C’était décidément un grand homme ».
    Seules critiques à propos des découplages des alimentations et des aop: tout d’abord l’utilisation de condensateurs à film plastique. Ce n’est pas l’idéal car comme ces composants sont généralement réalisés par bobinage, ils ont une réactance selfique qui augmente avec la fréquence et limite leur emploi en HF. Il vaut mieux utiliser des céramiques classe 2 (X7R) qui offrent l’avantage d’avoir une très faible ESL même si leur valeur varie avec la tension et la fréquence (mais pas plus de 20% vers les 10MHz). Les découplages avant et après régulateur sont discutables: pour le gros chimique, il peut y avoir un risque d’oscillation avec le condo de découplage. Même topo en sortie de régulateur: la valeur du chimique est élevée (100µF) et découplé par un 100nF. Un tantale solide de 1µF suffirait si on a bien compris les risques que comportent les découplages trop nombreux à cause des inductions parasites et le choix de l’utilisation de la plage de fréquences après le régulateur. Les condensateurs au polystyrène ne sont pas nécessaires: des céramiques NPO sont parfaitement stables en température, en tension et en fréquence et il sont surtout 5x moins chers. Elliott a fait des comparaisons en distorsion entre ces deux types de condensateurs: il n’ a trouvé aucune différence (voir son chapitre consacré aux condensateurs). Reste le choix des diodes Schottky pour le pont redresseur: un vieux réflexe audiophile?
    Un regret: que ce circuit ne soit pas distribué en format cms.
    Bon il est certain qu’à l’époque de la démat, le préampli est un concept dépassé mais pour celui qui veut rester dans le classique à moindre coup…

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 23, 2015 @ 6:39

  8. Un rappel sur les condensateurs et les découplages (mesures à l’appui) permet de se débarrasser des idées toxiques proférées à longueur de fora:
    http://sound.westhost.com/articles/capacitors.htm

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — novembre 28, 2015 @ 1:39

  9. Bonsoir Jipi

    Des nouvelles de reprise du blog ?

    Merci

    Commentaire par bertrand — mars 20, 2016 @ 11:17

  10. Reprise en Avril !
    J.

    Commentaire par jipihorn — mars 21, 2016 @ 8:30

  11. Merci Jipi pour ton blog, j’ai regardé la video de réparation de l’oscillo Hameg, en me demandant si je saurais faire pareil… Je suis amateur en électronique « pratique » avec quelques connaissances théoriques et je viens d’acheter un oscilloscope HP1743A sur le bon coin, (pas cher, j’aurais dû me méfier). J’ai demandé une démo au vendeur qui m’a semblé probante ce jour-là, mais je crois m’être fait avoir, il y a des trucs qui ne fonctionnent pas. Genre quand je mets en mode « A vs B  » sans rien en entrée et que je place le point au milieu de l’écran, eh bien au bout d’un moment le point bouge horizontalement, ça veut pas dire que la voie A est HS? Et puis une tension de 12 volts continus n’apparaît pas au bon nombre de carreaux en hauteur. Enfin bon, j’ai déjà récupéré le « service manual », mais contrairement au Hameg de ta vidéo, je n’y trouve pas de schéma électronique des cartes… je me demande si c’est foutu ou pas. Tu en penses quoi?

    Commentaire par David — mars 24, 2016 @ 12:21

  12. Merci et j’ai hâte d’être en avril.

    Bon courage pour la fin de ton aménagement

    Commentaire par bertrand — mars 26, 2016 @ 8:08

  13. Salut Jipi, impatient de te retrouver, je vois qu’en ce moment, la star des DAC c’est le 9023, réputation justifiée ou 9018 rebaptisé pour faire du pognon? Et qu’en est il des Wolfsons, j’en entends parler (toujours en bien) mais j’ai pas eu l’occaz d’en écouter avec du « gros  » matos (faut dire que je suis en hibernation moi aussi).
    Bref, bonne fin d’emménagement et reviens nous vite.

    Commentaire par CMTHTC — avril 19, 2016 @ 12:53

  14. JiPi reviens !!!

    Commentaire par thomas — mai 9, 2016 @ 8:01

  15. Il est fâché Jipi ?🙂

    Commentaire par Marcel — mai 25, 2016 @ 3:51

  16. En attendant le retour de Jipi parlons de liberté d’expression (très d’actualité en ce moment). En effet, j’ai jeté un coup d’œil sur le forum Elektor et j’ai remarqué que sur le sujet « choix diodes de redressement » dans la rubrique « bien entendu », tous les commentaires de Francis Brooke et autres démontrant preuves à l’appui que les diodes rapides étaient inutiles voir nuisibles dans les alimentations linéaires, avaient été effacés y compris les bourdes habituelles du maître. Décidément, il ne s’arrange pas avec l’âge le Francis Ibre. Bravo!!!
    http://forum.elektor.com/viewtopic.php?f=156010&t=2716200
    Au royaume des sourds et des imposteurs, les audiophiles sont rois.

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — mai 29, 2016 @ 10:22

  17. …Et si vous n’avez rien à faire ce week-end, vous pourrez toujours aller faire un tour là bas:
    http://www.aes.org/events/140/

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — mai 31, 2016 @ 7:35

  18. La psychokinésie pratiquée par Francis Ibre ne donne jamais de résultats probants au grand dam des audio-bricolos. Souvent, c’est un « spécialiste » qui vient au secours du maître. Les talents de notre Uri Geller de l’audio ne sont guères convaincants… Pfff!!!

    Commentaire par FRANCIS LIBRE — juin 5, 2016 @ 11:29

  19. Reviens, JiPi, on t’aime !

    Commentaire par Christophe — juin 11, 2016 @ 8:09

  20. Salut JiPi, tes fans t’attendes.

    Commentaire par évariste — juin 12, 2016 @ 1:13


RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.